La vraie 5G ne sera pas déployée en France avant 2025 selon une étude

Si le régulateur dans son plan de bataille et les opérateurs s’accordent à dire que la 5G sera commercialisée en France en 2020, pour le cabinet Xerfi, il ne s’agira que d’une version "édulcorée".

A l’heure où les opérateurs et industriels multiplient les tests en condition réelle et se préparent à lancer leurs offres à l’horizon 2020, le cabinet Xerfi dévoile dans une étude son scénario prévisionnel sur l’adoption de la 5ème génération de téléphonie mobile en France. D’après cet expert en analyse sectorielle dans l’hexagone, "l’absence de débouchés BtoB et les coûts d’investissement entraîneront un report du lancement commercial des offres 5G « standalone » après 2024". Au contraire, à partir de 2020, les opérateurs mobiles français déploieront la 5G non standalone "afin de désengorger les réseaux dans les agglomérations", tempère t-il encore.

La priorité des opérateurs sera donc dans un premier temps de gérer l’explosion du trafic en profitant de la rapidité de la 5G . Par conséquent, l’adoption de la 5G par le grand public ne devrait donc pas avoir lieu en 2020, il faudra pour cela un déploiement massif d’antennes et un coeur de réseau dédié qui devraient intervenir selon les prévisions en 2025 . Pour le cabinet, il ne faut pas l’oublier, le calendrier de déploiement de cette technologie en France doit tenir compte de certains fondamentaux et freins comme "la capacité d’investissement des opérateurs, de l’engagement des pouvoirs publics, de l’acceptabilité des antennes par les populations locales, des rapports de force entre les acteurs de l’écosystème, de la concurrence des réseaux alternatifs ou encore de la demande des professionnels." Tant est si bien qu’il faudra patienter selon Xerfi jusqu’en 2030 pour une couverture nationale du territoire.

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (14)
Posté le 22 octobre 2018 à 12h04

Comme la V7 non ???

Posté le 22 octobre 2018 à 12h05

Ah oui quand même ! M'enfin finalisons la 4G pour une fois c'est plutôt bien !

Posté le 22 octobre 2018 à 12h20

La 5G+ en gros

Posté le 22 octobre 2018 à 12h37

Pour les entreprises et les Iot , ce seront bien avant

Posté le 22 octobre 2018 à 13h25

D'ici là, nous serons en 6G ....XPTDR

Posté le 22 octobre 2018 à 13h33

La "vraie" 5G....., quelle sera-t-elle ? Quelles fréquences ?

Article pas assez détaillé, qui reste beaucoup trop "vue macro" ou "vue d'avion".... et ça, c'est quand on y connait rien, mais qu'on voudrait bien dire quelque chose...

Si la 5G reste sur les fréquences 26Ghz...ou supérieures...., très inadapté frown pour améliorer la couverture. Si c'est pour passer toutes les connexions domotiques aux autres, à voir, mais pas pour la data, surtout pas pour le hors agglomération...undecided

Posté le 22 octobre 2018 à 14h09
Stéphane_ping a écrit
La "vraie" 5G....., quelle sera-t-elle ? Quelles fréquences ? Article pas assez détaillé, qui reste beaucoup trop "vue macro" ou "vue d'avion".... et ça, c'est quand on y connait rien, mais qu'on voudrait bien dire quelque chose... Si la 5G reste sur les fréquences 26Ghz...ou supérieures...., très inadapté  pour améliorer la couverture. Si c'est pour passer toutes les connexions domotiques aux autres, à voir, mais pas pour la data, surtout pas pour le hors agglomération...

C'est exact mais justement cette étude (payante !) fait précisément le point sur ces questions.

La certitude est que dès lors que la 4G n'a pas représenté un modèle de rentabilité pour les opérateurs, la 5G en mobile (pas uniquement en fixe, donc) ne représente pas une réelle certitude de marché, sauf sans doute pour les entreprises ou les professionnels.

Il est fort à parier que comme pour le FTTH, l'avenir soit plutôt orienté vers des solutions hybrides combinant plusieurs types de réseaux filaires et sans fil : cellulaires, satellites voire CPL. Dans les zones de transit ou mal desservies en xDSL ou fibre, le satellite + la 5G fixe associée à des cellules de distribution smart grid (CPL) pourrait devenir une formule efficace.

Mais affirmer qu'un réseau unique (5G ou fibre) va desservir en THD la totalité de la population et des entreprises avant 2025 ou 2030, c'est purement malhonnête. Qui va payer pour tout ça alors que l'Etat et les collectivités n'ont déjà pas assez de fonds pour les routes ?

Posté le 22 octobre 2018 à 14h53

possible 4G+ jusqu'a 3 gbit/s après 5G jusqu'a 50 gbit/s

Posté le 22 octobre 2018 à 15h16
Martinou a écrit
Stéphane_ping a écrit La "vraie" 5G....., quelle sera-t-elle ? Quelles fréquences ? Article pas assez détaillé, qui reste beaucoup trop "vue macro" ou "vue d'avion".... et ça, c'est quand on y connait rien, mais qu'on voudrait bien dire quelque chose... Si la 5G reste sur les fréquences 26Ghz...ou supérieures...., très inadapté  pour améliorer la couverture. Si c'est pour passer toutes les connexions domotiques aux autres, à voir, mais pas pour la data, surtout pas pour le hors agglomération... C'est exact mais justement cette étude (payante !) fait précisément le point sur ces questions. La certitude est que dès lors que la 4G n'a pas représenté un modèle de rentabilité pour les opérateurs, la 5G en mobile (pas uniquement en fixe, donc) ne représente pas une réelle certitude de marché, sauf sans doute pour les entreprises ou les professionnels. Il est fort à parier que comme pour le FTTH, l'avenir soit plutôt orienté vers des solutions hybrides combinant plusieurs types de réseaux filaires et sans fil : cellulaires, satellites voire CPL. Dans les zones de transit ou mal desservies en xDSL ou fibre, le satellite + la 5G fixe associée à des cellules de distribution smart grid (CPL) pourrait devenir une formule efficace. Mais affirmer qu'un réseau unique (5G ou fibre) va desservir en THD la totalité de la population et des entreprises avant 2025 ou 2030, c'est purement malhonnête. Qui va payer pour tout ça alors que l'Etat et les collectivités n'ont déjà pas assez de fonds pour les routes ?

Surtout, qui va acheter ça ?

quelques entreprises pour leurs besoins internes ponctuellment, mais pas plus, la 4G à couverture nationale et le wifi, si on ne l'interdit pas, ont encore pas mal d'années à vivre devant elles, la 5G n'est que le rêve des équipementiers, pas des opérateurs.

Posté le 22 octobre 2018 à 16h24

La vraie 5G ne sera pas déployée en France avant 2025 selon une étude cool

question : la vrai 5g donc il va y avoir de la fausse 5g ???????????????????????

la vraie 5G sa va me taraudée la cervelle sa LOL

Posté le 22 octobre 2018 à 19h20

Hey UF, faut arrêter de parler de vraie/fausse 5G. Parlons 5G NSA (Non-StandAlone) et 5G SA

Posté le 22 octobre 2018 à 20h53
Stéphane_ping a écrit
La "vraie" 5G....., quelle sera-t-elle ? Quelles fréquences ? Article pas assez détaillé, qui reste beaucoup trop "vue macro" ou "vue d'avion".... et ça, c'est quand on y connait rien, mais qu'on voudrait bien dire quelque chose... Si la 5G reste sur les fréquences 26Ghz...ou supérieures...., très inadapté  pour améliorer la couverture. Si c'est pour passer toutes les connexions domotiques aux autres, à voir, mais pas pour la data, surtout pas pour le hors agglomération...

Il y a bien de faux Freenautes .....

Quand on progresse de 250 points par semaine en dénigrant systématiquement Free et Freemobile, c'est que le pseudo est accompagné de faux comptes ....

UF a encore des progrès à faire pour vérifier ses nuisibles ....

Posté le 23 octobre 2018 à 10h30

Ce genre d'étude complètement bidon...

Tout est déjà planifié dans une grande partie des pays d'Europe concernant la mise en place des fréquences, donc ça débutera bien en fin 2019 en France, même si je suis d'accord, il faudrait au moins 5 ans pour avoir de la 5G un peu partout.

Si les antennes sont déployées, des forfaits seront proposés, sinon aucun intérêt et rentabilité zéro.

https://www.frandroid.com/marques/qualcomm/542679_comment-qualcomm-se-prepare-a-deployer-la-5g-des-2019

Posté le 23 octobre 2018 à 12h35
Un jour .... a écrit
Stéphane_ping a écrit La "vraie" 5G....., quelle sera-t-elle ? Quelles fréquences ? Article pas assez détaillé, qui reste beaucoup trop "vue macro" ou "vue d'avion".... et ça, c'est quand on y connait rien, mais qu'on voudrait bien dire quelque chose... Si la 5G reste sur les fréquences 26Ghz...ou supérieures...., très inadapté  pour améliorer la couverture. Si c'est pour passer toutes les connexions domotiques aux autres, à voir, mais pas pour la data, surtout pas pour le hors agglomération... Il y a bien de faux Freenautes ..... Quand on progresse de 250 points par semaine en dénigrant systématiquement Free et Freemobile, c'est que le pseudo est accompagné de faux comptes .... UF a encore des progrès à faire pour vérifier ses nuisibles ....

C'est clair, pareil pour Tadurial et ses arguments creux

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).