L’ARCEP publie les chiffres du déploiement et de la mutualisation des réseaux FTTH (avec focus sur Free)

 
Ainsi que nous vous l’avons déjà expliqué, le déploiement du FTTH sur le territoire se découpe en 3 zones : Les zones très denses, où chaque opérateur déploie son réseau horizontal (ce sont les très grosses villes, qui représentent au total 5,5 millions de prises), les zones moyennement denses (ZMD), là ou les opérateurs peuvent cofinancer le déploiement, et enfin les RIP (réseau d’initiative publique), la où il n’est pas assez rentable pour les opérateurs de déployer le FTTH.
 
Dans le cadre de son observatoire du haut et très haut débit, l’Arcep a décidé de publier des chiffres plus précis sur l’avancement des déploiements et la mutualisation des réseaux FttH sur l’ensemble du territoire, d’une part, et détaillé par zones, d’autre part. L’ARCEP indique désormais l’identité des opérateurs d’infrastructures (OI) qui déploient et exploitent les réseaux FttH mutualisés et sont donc responsables de l’accès des opérateurs tiers. 
 
Avancement des déploiements et de la mutualisation des réseaux FTTH sur l’ensemble du territoire national 
 
Au 31 décembre 2016, près de 7,7 millions de logements et locaux à usage professionnel (ci-après dénommés lignes) sont raccordables à un réseau FttH, soit une augmentation d’environ 10 % par rapport au trimestre précédent. 70 % de ces lignes ont été construites par Orange qui est l’opérateur d’infrastructure le plus actif. Il est bien question ici des opérateurs d’infrastructure (ou opérateur d’immeuble dans les zones très denses), les autres opérateurs télécoms peuvent donc y proposer leurs offres en fonction des accords signés.
 
 
Au moins un opérateur est présent sur la quasi-totalité (99 %) de ces lignes FttH. Sur plus de 4,8 millions de lignes (soit 62 % du parc), au moins deux opérateurs sont présents au point de mutualisation. 
 
Avancement des déploiements et de la mutualisation des réseaux FttH sur les zones très denses 
 
Les déploiements au sein des zones très denses continuent leur progression à un rythme stable, tout comme le taux de mutualisation. 4,2 millions de lignes sont raccordables. Au sein des zones très denses, deux opérateurs sont présents au point de mutualisation dans 66 % des cas, trois opérateurs dans près de la moitié des cas.
 
 
 
Avancement des déploiements et de la mutualisation des réseaux FTTH sur les zones moins denses d’initiative privée (les zones en co-financement/AMII )
 
Au cours du dernier trimestre, la majeure partie des déploiements a été réalisée en zones moins denses par l’initiative privée et ce essentiellement du fait d’Orange. L’intégralité des lignes raccordables en zones moins denses d’initiative privée ont au moins un opérateur présent au point de mutualisation.
 
Dans ces zones, la mutualisation à deux opérateurs s’accroit plus vite que le rythme des déploiements et s’établit désormais à 70 %. La progression du taux de lignes raccordables comptant plus de deux opérateurs commerciaux présents au point de mutualisation s’est quant à elle fort
 
 
Focus sur Free sur les ZMD : Free n’est pas opérateur d’infrastructure sur les zones moyennement denses. Par contre il a souscrit à l’offre d’Orange d’accès aux lignes FTTH en s’engageant à cofinancer le déploiement. L’engagement de cofinancement de Free porte plus de 4,5 millions de logements sur les ZMD qui seront déployés d’ici 2020.
 
Avancement des déploiements et de la mutualisation des réseaux FttH sur les zones moins denses d’initiative publique (RIP)
 
Dans le cadre du plan France Très Haut Débit, l’initiative publique a vocation à concerner le déploiement de près de la moitié des lignes. Ces projets publics, portés par les collectivités locales avec le soutien technique et financier de l’Etat, s’appuient généralement sur un mix technologique comprenant une part importante de réseaux FttH. La construction des réseaux FttH d’initiative publique en zones moins denses s’accélère et s’établit désormais à 835 000 lignes. L’accès des opérateurs commerciaux à ces réseaux sur ces zones est stable à un niveau qui reste limité, à 21 %.
 
 
Focus sur Free dans les RIP : Free n’est pas opérateur d’infrastructure sur les Réseaux d’Initiative Publique. Pour autant, il signe des accords avec les opérateurs d’infrastructures, afin d’y proposer ses offres. Univers Freebox vous rapportait d’ailleurs cet après midi l’accord entre Free et Axione. Mais Free ne va pas s’arrêter là et d’autres accords pourraient être signés, comme nous le verrons prochainement.
 
 
 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (11)
Posté le 02 mars 2017 à 21h57

à quand un accord avec Mégalis bretagne? (RIP bretagne).

 

Posté le 02 mars 2017 à 22h41

C'est bon j'ai compris en gros la politique de Free c'est de cofinancer avec les opérateurs d'infrastructure et de commercialisé ces offres par la suite ou tout miser sur la mutualisation d'un réseau FTTH en ZTD par exemple, vu qu'au niveau offre, tarif, Debit en FTTH Free n'a pas de doute sur le recrutement générer par le FTTH. Ce qui es dommage en revanche c'est de garder à peu près la même politique que l'ADSL (en cas de dysfonctionnement par exemple prendre contact avec l'opérateur d'immeuble si ZTD ou opérateur d'infrastructure pour tout le reste).


reno69
Envoyer message
 
17701 points
Posté le 02 mars 2017 à 23h04

  Bonjour, pour les abonnés de Free cela indique des intentions ou quelques accord passés, mais rien de précis et ne permet pas aux abonnés de connaitre en toute transparence ce qui va être fait dans leur région, ville ou village, personnes ne sait vraiment ce qui va se passer concernant la fibre à venir, pas de cartes précises avec des dates ou délais, seuls Orange ou SFR dans les zones ou ils sont l'opérateur d'infrastructure annoncent les zones fibrées, mais pour le reste rien de transparent.

  Espérons que les choses vont évoluer par la suite car pour le moment c'est la nuit noire, rien ne permet la transparence de ce qui va être fait !!!

wink

Posté le 03 mars 2017 à 09h06

et le sivu (banlieue de Dunkerque) ?????????????

ça fait 5 ans que la place est libre....

Posté le 03 mars 2017 à 09h14

Bonjour,
A Tours,si on veut avoir le choix de la fibre ce n'est pas possible.
Réseau Orange mais ne veux pas laisser passer Free.
Réseau Miséricâble veut bien mais il faut aligner les zéros.
Free ne voulant pas construire une 3e autoroute-fibre ne ferra rien.

Reste le cuivre des années 1970 donc on avance dans le bon sens.
La Creuse sera mieux desservie.
Bon appétit Messieurs.

Posté le 03 mars 2017 à 09h53

La ligne verte est bien mince ...

 

Posté le 03 mars 2017 à 10h02

@senvedgi: il n'y a pas de "Orange mais ne veux pas laisser passer Free", si l'immeuble est fibré par Orange tous les autres FAI peuvent proposer des offres. L'accès aux équipements dans l'immeuble sont accessibles par tous les FAI.

Dans mon immeuble c'est Orange qui a fibré et SFR, Bouygues ont fait de la pub et proposé des offres. J'ai téléphoné à Free ils vont faire aussi en proposer mais n'ont pas encore fait le nécessaire.

Appelle Free pour te renseigner, mais s'ils te disent que c'est Orange qui ne veut c'est une fausse excuse.

cool

Posté le 03 mars 2017 à 10h08

 Je rajoute en complément: si le syndic est ok. wink

Posté le 03 mars 2017 à 10h17

Je suis dans l'Aube, région de Bar-sur-Aube. Ils ont fibré presque tous les sous-répartiteurs, le reste sera terminé pour la fin de l'année. Et, d'après notre conseillère générale, à partir de 2017 distribution fibre jusqu'à l'abonné pour près de 7000 prises. Il semble que je sois dedans.  Reste plus qu'à souhaiter que cela soit vrai dans les faits !

 

Posté le 03 mars 2017 à 10h18

Lire à partir de 2018 et non 2017. Avec mes excuses.

 

 

Posté le 03 mars 2017 à 12h59
pithois a écrit
Je suis dans l'Aube, région de Bar-sur-Aube. Ils ont fibré presque tous les sous-répartiteurs, le reste sera terminé pour la fin de l'année. Et, d'après notre conseillère générale, à partir de 2017 distribution fibre jusqu'à l'abonné pour près de 7000 prises. Il semble que je sois dedans.  Reste plus qu'à souhaiter que cela soit vrai dans les faits !  

Mes parents sont de la région de Bar-sur-Seine. Et les rares rumeurs parlaient plutôt d'une éventuelle première vague pour 2019 dans l'Aube. Sachant, que la seule chose sûr, c'est que pour l'instant le département préférait se concentrer sur la monter de débit ADSL en déployant la fibre sur tous les NRA et les NRA-ZO.

J'espère pour vous que ça fera pas comme dans mon département où le raccordement fibre des NRA a globalement été fait depuis longtemps mais que depuis plus rien de vraiment concret et retard sur le calendrier France THD...

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par email;
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique