Top
Menu
 

5G : Orange prend les devants face à ses rivaux, Free ne dispose d’aucun site autorisé mais se dit prêt

Orange, SFR et Bouygues continuent de se concurrencer sur le terrain des tests 5G dans l’hexagone, l’opérateur historique accélérant le pas. Pendant ce temps, Free Mobile se dit prêt même si l’ANFR n’a encore autorisé aucun site à l’ex-trublion.

Si les premières offres 5G grand public seront lancées en 2020 sur le territoire, les opérateurs ne veulent surtout pas manquer le coche. Tous convoitent le leadership sur cette technologie et multiplient les expérimentations en condition réelle, sauf Free qui a annoncé que son réseau mobile est dores et déjà prêt à l’arrivée de la cinquième génération de téléphonie mobile

Selon les derniers chiffres de l’ANFR publiés aujourd’hui, Bouygues, Orange et SFR étendent quant à eux la 5G depuis plusieurs mois en déployant de nouveaux sites 5G dans le cadre de leurs autorisations d’expérimentations délivrées par l’ARCEP. L’agence nationale des fréquences a dores et déjà autorisés 208 expérimentales 5G mais aucune à Free. Au 1er juillet, Orange a d’ailleurs pris de l’avance sur ces concurrents et tiens le haut du pavé avec 130 sites autorisés soit une augmentation de 96 stations en un mois. Pendant ce temps, SFR reste bloqué à 25 sites depuis mars dernier et Bouygues obtient l’autorisation d’un site supplémentaire (53 au total). A noter toutefois que l’accord d’implantation d’une station 5G expérimentale délivré par l’Agence ne préjuge pas du statut réel de fonctionnement de celle-ci. Pour le moment, les opérateurs doivent se contenter de la bande de fréquence 3,5 GHz pour effectuer leurs tests. Mais à l’avenir, d’autres bandes devraient s’ajouter à la liste comme la bande 26 GHz, 700 MHz, 800 MHz et 1,5 GHz.

Après de premiers tests en conditions réelles menés en juillet 2018 à Bordeaux et un premier appel 5G passé dans les rues de Lyon début janvier 2019 avec un smartphone compatible, l’opérateur de Martin Bouygues se classe donc deuxième pour le moment. De son côté, la filiale d’Altice a annoncé hier avoir réalisé une première connexion #5G avec un smartphone commercial en atteignant un débit de plus de 1.2Gb/s en téléchargement, plus rapide que la fibre, mais avec un débit montant et une latence en deçà. 

 

 

Du côté d’Orange, en amont du lancement commercial de la 5G prévu dans le courant de l’année prochaine, l’heure est aux tests. L’opérateur va ainsi fournir plusieurs centaines de smartphones conçus en partenariat avec Nokia à des professionnels et des partenaires, mais aussi à des particuliers. Les smartphones compatibles n’étant pas encore commercialisés en France, Orange a lancé la fabrication d’unités expérimentales dans le but de mener à chaque fois avec deux cents testeurs des expérimentations dans les villes de Lille, Marseille, Nantes et Paris. 

Et Free ?

S’agissant de Free, Xavier Niel a déclaré en mai dernier lors du Capital Markets Days de l’opérateur Au delà du tarif, Xavier Niel a expliqué que le réseau Free Mobile est déjà prêt à accueillir la 5G. Tous les sites installés par l’opérateur sont quasi-fibrés de quoi préparer sereinement l’arrivée de la 5G, les antennes sont d’ailleurs déjà "pré-équipées pour avoir de la 5G, simplement, pour moins cher" a t-il également indiqué. Le fondateur de l’opérateur l’assure enfin, son réseau sera "parfait", une obligation s’il veut "se différencier et vendre des offres meilleures" afin de regagner des parts de marché grâce à la 5G.

Sii les enchères pour ces fréquences 5G arrivent plus tard en France que dans d’autres pays européens, le gouvernement espère pour sa part qu’elle sera disponible rapidement dans l’hexagone. Agnès Pannier-Runacher, la Secrétaire d’Etat aux Télécoms auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, a d’ailleurs indiqué en mars dernier : "le rythme de déploiement peut être rapide sur certains usages en s’appuyant sur des antennes déjà installées et prêtes pour la 5G". C’est est donc le cas de Free.

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (18)
Afficher les 13 premiers commentaires...
Posté le 11 juillet 2019 à 19h25 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Après le réseau 4G Ready où il suffit d'appuyer sur un bouton (au final 700 sites d'un coup praitquement 1 an après tout le monde). Il nous refait le coup du 5G Ready !

Posté le 11 juillet 2019 à 19h58 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Le bouton est prêt toutes antennes sont pré équipées haha 

ah on ne s’ennuie jamais avec Free c’est toujours ça de pris remarquez 

Posté le 11 juillet 2019 à 21h10 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
18webfree a écrit
ça confirme mon intention de quitter le navire fin Aout 2019.

Bon vent capitaine, lol.

Posté le 11 juillet 2019 à 21h11 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
alexf a écrit
Après le réseau 4G Ready où il suffit d'appuyer sur un bouton (au final 700 sites d'un coup praitquement 1 an après tout le monde). Il nous refait le coup du 5G Ready !

1 an après tout le monde ? Mais qu'est-ce que vous racontez ?

Bouygues a lancé son réseau d'antennes 1800 refarmées le 1er octobre 2013. Le nombre de "nouvelles" antennes (LTE 800 + LTE 2600) était d'à peine plus de 500.

Orange se faisait ainsi prendre de vitesse, malgré sa confortable avance de 2469 sites en service. Orange qui s'était lancée courant avril 2013 avec moins de 600 sites.

Du coup, je ne comprends pas trop en quoi les 700 sites de Free, au lancement le 3 décembre de la même année, auraient dû être une honte. A la même date, SFR n'en avait que 1000 et se disait opérateur 4G depuis plusieurs mois.

Notez tout-de-même que le réseau de Free a quelque peu évolué, depuis lors : s'il ne pouvait s'appuyer que sur 2450 sites, dont certains se contentaient d'une collecte en xDSL, ce sont aujourd'hui plus de 15000 qui sont actifs, avec de la fibre optique derrière pour la plupart d'entre eux.

Posté le 12 juillet 2019 à 14h38 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

certain reste bloqué en 2012 sur la qualité du réseau Free Mobile.

moi ce qui me fait sourire, c'est tout la communication sur la 5G, a qui a la plus grosse, alors qu'on en est juste au phase de test, que l'attribution n'a pas été encore faite, que les autorisations d'activation n'existent pas...

c'est un peu comme les TV 8k...

Wait and see

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).