SFR annonce la couleur et prévoit des recrutements d’abonnés record sur le fixe au troisième trimestre

Lors d’un colloque spécial télécoms organisé par « Les Echos » ce matin, Alain Weill, patron d’Altice Europe, a fait monter la température en prévision de l’annonce des résultats trimestriels de SFR prévue courant novembre. L’heure est à l’optimisme.

"On dira au mois de novembre que nos recrutements d’abonnés fixes ont atteint des niveaux que SFR n’avait pas connus depuis très très longtemps ; je pense des niveaux qui n’avaient jamais été connus", a lancé Alain Weill avant d’ajouter que le succès du lancement de la Ligue des Champions sur RMC Sport y est pour beaucoup. En effet d’après le dirigeant, 200 000 nouveaux abonnés ont été engrangés lors de la journée de reprise de cette compétition dont SFR détient les droits exclusifs.

"On a atteint l’objectif de nombre d’abonnés qu’on s’était donné pour l’année 2018", a précisé l’intéressé. Des déclarations qui ont boosté le titre d’Altice Europe en Bourse, en hausse à 16h30 de 4,90% à 2,398€.

Pour rappel, l’opérateur au carré rouge a réussi à enrayer une perte constante d’abonnés sur le fixe lors du 1er trimestre 2018 après plusieurs années d’hémorragie.

 

Source : Reuters

 
 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (66)
Afficher les 60 premiers commentaires...
Premium

Normand BZH
Envoyer message
 
-41 points
Posté le 29 septembre 2018 à 18h30

Mais oui mais c'est bien sûr, mutualiser ses antennes ce n'est pas faire le coucou sauf chez les autres, et permettre aux clients de son partenaire de se connecter sur ses antennes ce n'est pas de l'itinérance.

Donc ça c'est pour la version française de la mauvaise foi entre SFR et BT.

Par contre payer le droit de se connecter sur les antennes d'Orange pour FreeMobile c'est de l'itinérance, et payer la possibilité d'user de ce service c'est faire le coucou, et quand on est à l'étranger et que l'on se connecte sur des antennes d'opérateur étranger, ce n'est pas de l'itinérance mais du roaming.

Qu'est-ce qu'il y a comme coucous l'été dans les hôtels, les campings, les gites, .........

C'est d'ailleurs pour cela que dans le menu préférences des smartphones, pour le roaming à l'étranger, les développeurs français ont appelé cela "activer l'itinérance à l'étranger" .....

Allez, admettez que cela vous dérange aux entournures, mais ne vous inquiétez pas tous les opérateurs vont y venir, la mutualisation dans les zones blanches va faire des petits, le développement durable, la pression citoyenne aussi versus ras le bol du gaspillage, et les contextes économiques futurs aussi, la lutte contre le CO2 et contre le réchauffement climatique, sans oublier les maitrises de l'énergie et des consommations.

Et oui comme d'habitude quand ça touche le portefeuille, parfois ça bénéficie aussi à l'intelligence et au bon sens.

Mais comme d'habitude vous êtes contre, bien conservateur, et un jour l'histoire vous donne tord, comme d'habitude, et le bon sens est votre grand absent, je vous fait grâce de l'intelligence, vous pourriez faire une crise de foi !!!!

Posté le 29 septembre 2018 à 19h05
Normand BZH a écrit
Mais oui mais c'est bien sûr, mutualiser ses antennes ce n'est pas faire le coucou sauf chez les autres, et permettre aux clients de son partenaire de se connecter sur ses antennes ce n'est pas de l'itinérance. Donc ça c'est pour la version française de la mauvaise foi entre SFR et BT. Par contre payer le droit de se connecter sur les antennes d'Orange pour FreeMobile c'est de l'itinérance, et payer la possibilité d'user de ce service c'est faire le coucou, et quand on est à l'étranger et que l'on se connecte sur des antennes d'opérateur étranger, ce n'est pas de l'itinérance mais du roaming. Qu'est-ce qu'il y a comme coucous l'été dans les hôtels, les campings, les gites, ......... C'est d'ailleurs pour cela que dans le menu préférences des smartphones, pour le roaming à l'étranger, les développeurs français ont appelé cela "activer l'itinérance à l'étranger" ..... Allez, admettez que cela vous dérange aux entournures, mais ne vous inquiétez pas tous les opérateurs vont y venir, la mutualisation dans les zones blanches va faire des petits, le développement durable, la pression citoyenne aussi versus ras le bol du gaspillage, et les contextes économiques futurs aussi, la lutte contre le CO2 et contre le réchauffement climatique, sans oublier les maitrises de l'énergie et des consommations. Et oui comme d'habitude quand ça touche le portefeuille, parfois ça bénéficie aussi à l'intelligence et au bon sens. Mais comme d'habitude vous êtes contre, bien conservateur, et un jour l'histoire vous donne tord, comme d'habitude, et le bon sens est votre grand absent, je vous fait grâce de l'intelligence, vous pourriez faire une crise de foi !!!!

Vous vous êtes trompés de fil mais qu'importe, vous ne comprenez visiblement pas grand chose, je vais donc tenter d'être pédagogue.

Chaque langue, pour définir tout un tas de chose, utilise des mots, dans de nombreux cas, ces mots ne sont pas interchangeables. Aussi, quand vous voulez désigner une orange, vous ne parlez pas de pomme et inversement. Ici, c'est pareil, l'itinérance ça n'est pas une mutualisation. Exemple : un abonné Free en itinérance Orange utilise les fréquences d'Orange, pas de Free, or, un abonné SFR sur un relais mutualisé SFR/Bouygues utilisera quand même les fréquences SFR, et pour cause, le bailleur de ce relais est une société ad-hoc propriété des deux opérateurs. Une fois de plus, quand vous êtes sur un relais Orange chez Free, vous le savez, car c'est le MNC d'Orange auquel votre téléphone se connecte, aussi, un abonné SFR/Bouygues ne peut pas savoir si il est connecté sur un relais en zone leader BT ou SFR puisque le MNC qui apparait est celui de l'opérateur et ses propres fréquences, donc oui, que ce soit Orange, SFR ou Bouygues, ce genre de mesures type Free Mobile Netstat donneraient 100% aux 3 opérateurs historiques.

Sinon, roaming et itinérance c'est la même chose, le premier n'étant que l'anglicisme du second, mais bon ...

Un petit schéma pour vous éclairer : https://images.frandroid.com/wp-content/uploads/2015/12/partages.png 

Mais de toutes façons, vous ne comprenez pas le vrai problème qui est le bridage de cette itinérance. Bouygues et SFR ne brident pas leurs abonnés quand ils sont sur un relais géré par les équipes du concurrent, c'est pour ça que l'itinérance temporaire en 4G n'a posé aucun problème, et est maintenant terminé sur 95% du territoire. Ce n'est pas le cas avec Orange, sinon, vu la qualité du réseau Orange, je pense que personne n'aurait intérêt à échapper à cette itinérance, même si elle se limite à de la 3G.

Premium

Normand BZH
Envoyer message
 
-41 points
Posté le 29 septembre 2018 à 19h25

Je m'en fiche de vos explications à la noix, à part démontrer votre science, vous n'êtes pas à la hauteur du reste.

Bonne masturbation.

Posté le 29 septembre 2018 à 19h35
Normand BZH a écrit
Je m'en fiche de vos explications à la noix, à part démontrer votre science, vous n'êtes pas à la hauteur du reste. Bonne masturbation.

Tu m'étonnes que tu t'en fiches, puisque tu n'as aucun argument à apposer. Exemple :

Normand BZH : SFR ne paye pas ses impôts en France

Moi : avez-vous des preuves de ce que vous avancez ?

Normand BZH : non, mais je maintiens.

Alors que d'évidence vous parliez des manoeuvres pour abaisser le taux général de TVA, qui est terminé depuis mars dernier, alors que Orange et Free le font toujours avec la remise couplage via Canal, mais j'imagine que ça ne vous intéresse pas puisque la rigueur de documentation ne semble pas votre priorité, c'est tellement plus simple de raconter n'importe quoi.

Premium

Normand BZH
Envoyer message
 
-41 points
Posté le 30 septembre 2018 à 13h36

Vous êtes aveugle à un point c'est énorme

Les montages fiscaux à travers les filiales au Luxembourg, en Hollande, en Asie, aux USA, font qu'une grosse partie des recettes passent en charge pour payer les factures que ses filiales lui adressent.

Voila comment SFR fait pour minimiser ses impôts en France.

Alors certes et hélas c'est légal, parce que pas contrôler et sous le coût du verrous de Bercy, mais ça reste dégueulasse, et ça reste de l'évasion fiscale, donc un manque à gagner pour notre pays, qui participe au 100 milliards d'euros d'évasion fiscale annuelle en France.

Et monsieur Drahi est le premier à l'avoir avoué devant les sénateur en 2016.

Et quelle est la Banque de SFR, championne de l'évasion fiscale, que l'on retrouve dans les Panama Papers et Malte Papers, la BNP, championne française du système.

Un extrait des propos de Drahi :

"Appelé à s’exprimer devant la Commission des affaires économiques du Sénat, le boss d’Altice, maison mère de SFR, assume totalement l’optimisation fiscale pratiquée par sa société, sans laquelle il n’aurait pas pu faire des affaires en France."

"Quelqu’un qui optimise sa fiscalité, c’est quelqu’un de malin "

Il appel cela de "l'optimisation fiscale", c'est plus propre, moins scandaleux.

Avec la bénédiction des gouvernements successifs, des élus divers et variés, et pendant ce temps, cet argent fiscalement évadé maintient le développement de la fibre dans les Zones AMII de SFR en pays de Loire à 18,6% du travail fait, il en reste 81,40% à faire.

Je vous fait grâce de l'emploi

Mais ce n'est pas grave, heureusement qu'il y a des gens comme vous pour compenser les impôts que ces personnes s'exonèrent.

J'adore quand vous prenez les gens pour des lapins de 2 semaines, on vous montre le ciel, vous regardez le doigts.

CQFD

Premium

taduarial
Envoyer message
 
10611 points
Posté le 01er octobre 2018 à 20h00

on ne voit plus la vie en rouge chez SFR

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).