Très haut débit en zones rurales : TDF et la banque des territoires renforcent leur partenariat

 

 

 

La Banque des Territoires annonce dans un communiqué entrer à hauteur de 30% du capital de la société de projet Val de Loire Fibre, filiale de TDF et, opérateur d’infrastructures numériques.

Cet investissement a pour objectif de soutenir le déploiement du très haut débit (THD) dans les zones peu denses de l’Indre-et-Loire et du Loir-et-Cher. La société de projet Val de Loire Fibre a été constituée en janvier 2018 pour déployer, opérer et commercialiser le réseau fibre optique dans ce territoire dans le cadre d’une délégation de service public.

Ce projet porte sur la desserte, en cinq ans, de l’ensemble de la zone d’initiative publique de ces deux départements, représentant plus de 300 000 prises, et destinée à fournir un accès à l’Internet Très Haut Débit aux habitants et aux entreprises.

Au-delà du RIP du Val de Loire, TDF s’est aussi vu confier l’Appel à Manifestation d’Engagement d’Investir (AMEI) des Yvelines (110 000 prises) ainsi que les délégations de service public des départements du Val d’Oise (85 000 prises) et du Maine-et-Loire (220 000 prises).

"Près de 490 millions d’euros, dont une part optimisée de subventions publiques, seront investis dans le projet de Val de Loire Fibre, pour desservir, d’ici à 2022, 100% du territoire en Très Haut Débit jusqu’ à l’abonné (FttH) " déclare Olivier Huart, Président-Directeur général du groupe TDF.

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (1)
Posté le 12 septembre 2018 à 22h53

Il serait temps.... undecided

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).