Altice assure qu’SFR est un actif essentiel alors que les rumeurs de vente se multiplient

Bilan provisoire, trois rumeurs en trois mois autour d’une éventuelle vente ou potentiel rachat de SFR. Le nom de Bouygues Telecom revient deux fois.

En réponse à la rumeur hier d’un intérêt porté par Bouygues Telecom à SFR, l’opérateur au carré rouge n’a pas publié de communiqué. C’est par la voix d’un porte-parole qu’Altice a commenté l’information, ce dernier déclarant que "SFR est un de nos actifs essentiels, intégré au projet industriel à long terme du groupe", rapporte l’AFP.
 
Rangées au placard depuis la tentative de rachat de Bouygues Telecom par Orange, en 2016, les rumeurs d’une possible consolidation du marché des télécoms français refont surface et cette fois c’est SFR qui est au centre de l’attention. Début février, Valeurs Actuelles a d’abord révélé que Patrick Drahi a demandé aux banques d’étudier une éventuelle vente de l’intégralité de SFR. Le groupe a aussitôt démenti avec la plus grande fermeté "ces allégations". Fin mars, bis repetita, La Lettre de l’Expansion, propriété de SFR Presse a de son côté révélé que Patrick Drahi aurait informé avant la chute d’Altice en Bourse «le plus haut niveau de l’exécutif de son souhait de vendre SFR à Bouygues Telecom », le service de communication de SFR a par la suite démenti avec la plus grande fermeté «ces élucubrations».

Hier c’était au tour de Bloomberg d’entrer dans la danse. Selon l’agence économique, Bouygues Telecom discuterait avec un fond d’investissement afin de faire une offre conjointe pour le rachat de SFR. L’opérateur de Martin Bouygues a dans la foulée réagi en réfutant toute discussion avec un autre opérateur mais « comme tout acteur d’un marché, [il] étudie régulièrement les diverses hypothèses d’évolution du secteur des télécoms ». La réponse de Bouygues n’est donc pas un démenti franc et reste suffisamment vague pour qu’on ne puisse savoir si les informations de Bloomberg sont confirmées ou non. Affaire à suivre ou non.

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (12)

poupon
Envoyer message
 
2523 points
Posté le 17 avril 2018 à 10h04

oui ...peut être peut être pas ... mieux ne vaut rien dire ! pas besoin de sortir une info à chaque bruit de couloir ! Attendons qu'il y ait vraiment quelque chose à ce mettre sous la dent !

Posté le 17 avril 2018 à 11h23
viking77 a écrit
matieu61 a écrit Salut tout le monde !!  Quelqu'un pourrait me dire où trouver des glaces pulco citron ?? Merci !! chez prisunic ou chez spar!!! 

Je crois qu'il en reste à mammouth ou continent mais vite les stocks sont limités  ; )

Posté le 17 avril 2018 à 11h58
Certains déclarent ici que la dégringolade de l'action Altice-SFR serait injustifiée...

Mais le groupe de SFR est plombé par 53 milliards de dettes, financées par... de la dette et la bourse.

Les fondamentaux d'une entreprise commerciale représentent le critère essentiel :

- Stratégie claire

- Produits ayant un succès commercial important

- Fort taux de satisfaction de la clientèle / fidélisation

- Accroissement de son activité commerciale

- Innovation

- Image de marque positive

- Confiance de l'actionnariat boursier

Sur la totalité de ces points, SFR-Altice est considérablement défaillant.

La bouse a toujours raison : le titre est passé d'environ 40 dollars à 8 en quelques mois. C'est une sanction parfaitement justifiée.

Posté le 17 avril 2018 à 12h24

Il serait quand même étonnant que ça arrive dans les mois qui arrivent, car SFR a atteint son point bas et commence a relever la tête. Ils ont atteint ce point bas mais dans un même temps les indicateurs financiers restent confortables pour l'entreprise, qui n'a besoin plus que demettre à niveau son service client et combattre l'inertie du marché. Combattre l'inertie du marché se fait par les commerciaux (ils sont déjà actifs), reste donc plus qu'à attendre.

Donc pour que Drahi cède SFR il va falloir que l'offre soit plutôt intéressante! Drahi proposait 10 milliards à Bouygues qui n'en valait que 6, là si SFR en vaut 18, il va falloir proposer 24 :)

Sachant qu'en 6-8 ans, Drahi peut rembourser s'il le souhaite 80% de la dette de SFR, et donc en tirer 15 milliards en revendant à terme, là où il en tirerait 8 s'il vendait maintenant. 

Posté le 17 avril 2018 à 12h31
Martinou a écrit
Certains déclarent ici que la dégringolade de l'action Altice-SFR serait injustifiée... Mais le groupe de SFR est plombé par 53 milliards de dettes, financées par... de la dette et la bourse. Les fondamentaux d'une entreprise commerciale représentent le critère essentiel : - Stratégie claire - Produits ayant un succès commercial important - Fort taux de satisfaction de la clientèle / fidélisation - Accroissement de son activité commerciale - Innovation - Image de marque positive - Confiance de l'actionnariat boursier Sur la totalité de ces points, SFR-Altice est considérablement défaillant. La bouse a toujours raison : le titre est passé d'environ 40 dollars à 8 en quelques mois. C'est une sanction parfaitement justifiée.

Le groupe Altice est composé de nombreuses filiales. Prises à part, le total de leurs valorisations est largement supérieur à la valorisation d'Altice. C'est là le soucis.

Altice doit démontrer qu'il est capable s'il le souhaite de rembourser une partie de sa dette sans soucis, une fois ceci fait, les marchés n'auront plus de soucis avec Altice.

Le problème de Drahi, c'est qu'il n'a pas le cran des vrais leaders, qui annoncent "je vais faire ça" et le font jusqu'au bout. S'il y a un soucis, il se ravise, et du coup ça crée des pertes, là où s'il avait continué ça aurait créé une bonne croissance. Deuxième soucis induit: les gens ont du mal à croire ses annonces, puisque pas toujours fiables.

Il manque effectivement un cap, un projet industriel, une vision d'avenir. Après il reste dans l'ensemble plutôt bon, même si de grosses lacunes sur ce qu'est une entreprise (pas une pompe à fric des clients, mais un service au client, que ce dernier rémunère à sa juste valeur). 

Posté le 17 avril 2018 à 12h40
jinge333 a écrit
Il serait quand même étonnant que ça arrive dans les mois qui arrivent, car SFR a atteint son point bas et commence a relever la tête. Ils ont atteint ce point bas mais dans un même temps les indicateurs financiers restent confortables pour l'entreprise, qui n'a besoin plus que demettre à niveau son service client et combattre l'inertie du marché. Combattre l'inertie du marché se fait par les commerciaux (ils sont déjà actifs), reste donc plus qu'à attendre. Donc pour que Drahi cède SFR il va falloir que l'offre soit plutôt intéressante! Drahi proposait 10 milliards à Bouygues qui n'en valait que 6, là si SFR en vaut 18, il va falloir proposer 24 :) Sachant qu'en 6-8 ans, Drahi peut rembourser s'il le souhaite 80% de la dette de SFR, et donc en tirer 15 milliards en revendant à terme, là où il en tirerait 8 s'il vendait maintenant. 
KJikadit que SFR relevait la tête, avec une timide remontée uniquement sur le mobile, et poursuite de l'hémorragie client sur le fixe?
Kikadit que SFR serait capable de mettre à niveau son service client, en continuant de réduire drastiquement ses effectifs?
Kikadit que la dette de Drahi n'est pas un problème et ne grossit pas chaque jour? Kikadit que la rembourser en 6-8 ans serait jouable, alors que mécaniquement les nécessités d'investissement s'avèrent de plus en plus impérieuses chaque jour, donc avec des possibilités de remboursement diminuées, ceci avec un intérêt de la dette qui augmente cette dernière tous les jours?
additions et soustractions ne peuvent être que simplistes, alors que la dynamique du "bouzin" Altice est pernicieuse au possible...
Wait and see, mais le monsieur Drahi, il est fort probbable qu'il devra prendre des décisions plus vite qu'il ne le souhaiterait!

Posté le 17 avril 2018 à 13h40
michmich94 a écrit
viking77 a écrit matieu61 a écrit Salut tout le monde !!  Quelqu'un pourrait me dire où trouver des glaces pulco citron ?? Merci !! chez prisunic ou chez spar!!!  Je crois qu'il en reste à mammouth ou continent mais vite les stocks sont limités  ; )

Merci pour vos réponses les gars !! C'est bizarre j'ai l'impression que mon post a disparu...

Posté le 17 avril 2018 à 13h43
matieu61 a écrit
michmich94 a écrit viking77 a écrit matieu61 a écrit Salut tout le monde !!  Quelqu'un pourrait me dire où trouver des glaces pulco citron ?? Merci !! chez prisunic ou chez spar!!!  Je crois qu'il en reste à mammouth ou continent mais vite les stocks sont limités  ; ) Merci pour vos réponses les gars !! C'est bizarre j'ai l'impression que mon post a disparu...

Ce n'est pas qu'une impression il a vraiment disparu et pas que le tiens. Bon courage dans ta recherche. 

Posté le 17 avril 2018 à 13h53
fansat70 a écrit
jinge333 a écrit Il serait quand même étonnant que ça arrive dans les mois qui arrivent, car SFR a atteint son point bas et commence a relever la tête. Ils ont atteint ce point bas mais dans un même temps les indicateurs financiers restent confortables pour l'entreprise, qui n'a besoin plus que demettre à niveau son service client et combattre l'inertie du marché. Combattre l'inertie du marché se fait par les commerciaux (ils sont déjà actifs), reste donc plus qu'à attendre. Donc pour que Drahi cède SFR il va falloir que l'offre soit plutôt intéressante! Drahi proposait 10 milliards à Bouygues qui n'en valait que 6, là si SFR en vaut 18, il va falloir proposer 24 :) Sachant qu'en 6-8 ans, Drahi peut rembourser s'il le souhaite 80% de la dette de SFR, et donc en tirer 15 milliards en revendant à terme, là où il en tirerait 8 s'il vendait maintenant. 
KJikadit que SFR relevait la tête, avec une timide remontée uniquement sur le mobile, et poursuite de l'hémorragie client sur le fixe? Kikadit que SFR serait capable de mettre à niveau son service client, en continuant de réduire drastiquement ses effectifs? Kikadit que la dette de Drahi n'est pas un problème et ne grossit pas chaque jour? Kikadit que la rembourser en 6-8 ans serait jouable, alors que mécaniquement les nécessités d'investissement s'avèrent de plus en plus impérieuses chaque jour, donc avec des possibilités de remboursement diminuées, ceci avec un intérêt de la dette qui augmente cette dernière tous les jours?additions et soustractions ne peuvent être que simplistes, alors que la dynamique du "bouzin" Altice est pernicieuse au possible...Wait and see, mais le monsieur Drahi, il est fort probbable qu'il devra prendre des décisions plus vite qu'il ne le souhaiterait!

SFR est actuellement sur la même courbe que Bouygues il y a 1 ou 2 ans. Et Bouygues, par rapport à son potentiel va plutôt bien désormais. 

Le fait que SFR réussisse ou non à mettre à niveau son service client est effectivement une inconnue, mais pas tant que ça, car c'est un investissement peu important comparé au reste. 

La dette ne grossit pas tant qu'ils ne font pas de nouveaux emprunts. Aux dernières nouvelles ils n'en ont pas fait depuis un moment. Pour le reste je te laisse regarder les bilans de la société, ainsi que les dynamiques, tu verras que SFR a plutôt un bel avenir devant lui. Ils auraient pu faire mieux, certes, mais ça reste très confortable. 

Les revenus nets sont largement au dessus du cout de la dette, donc ça se transforme soit en investissements supplémentaires, soit en dividendes pour rembourser la dette de la holding, soit en remboursement de dette. Il n'y a rien de simpliste là dedans...

Posté le 17 avril 2018 à 15h13

Bouygues n'a les moyens de rien. Eux et SFR attendent juste la BoxWahoo de Niel pour finir de disparaître.

Rappelons que SFR+Bogyuge, ça reste inférieur à ILD.

Posté le 17 avril 2018 à 16h54
jinge333 a écrit
fansat70 a écrit jinge333 a écrit  SFR est actuellement sur la même courbe que Bouygues il y a 1 ou 2 ans.
Il est vrai qu'après plusieurs exercices sous perfusion de sa maison mère, je doute que l'exemple de Bouygues tienne la route!
Et ce ne sont pas les promotions à tarifs "cassé" théoriquement "à vie", qui s'ils font monter mécaniquement le nombre d'abonnés mobiles n'apportent pas un kopek dans la caisse et modifieront durablement la donne.
Dans le bilan, ce que l'on peut entrapercevoir, c'est surtout la purge des effectifs, chose qui ne peut faire que pencher la balance du mauvais côté pour le ressenti abonné, spécialement sur la relation clientèle.
Beaucoup ici ont "oublié" les effets pervers d'un SAV calamiteux, qui aurait dû plomber à mort Free, qui ne s'en est sorti en son temps que grâce au phénomène d'entrainement de la communauté... Ces temps là sont révolus pour Free qui l'a bien compris et a un niveau de SAV que l'on peut qualifier de "correct", sans être mirobolant, et pour tous les opérateurs, c'est bien la relation clientèle à tous niveaux qui fait monter ou descendre le compteur d'abonnés, les opérations promos n'ayant qu'un effet pelliculaire.
Et quand on parle de relation clientèle, c'est bien d'une relation de confiance qu'il s'agit, que ce soit au niveau du SAV ou de la partie commerciale elle-même, avec la clarté des offres et de leur facturation, en adéquation avec le service attendu!
Là, pour SFR, il y a encore du grain à moudre avant de rétablir cette relation de confiance.
Premium

taduarial
Envoyer message
 
10310 points
Posté le 18 avril 2018 à 00h24

entre les rumeurs et les démentis, tout semble faux..

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).