Couvrir le territoire en fibre, c’est une « usine colossale » et « des millions de km de lignes » pour le président de la FFT

La fracture numérique était au coeur, hier, de l’émission "Le Téléphone Sonne" de France Inter. L’un des trois invités du jour, Régis Turrini, président de la fédération française des télécoms et secrétaire général de SFR, s’est prêté au jeu des questions-réponses avec les auditeurs. Au programme notamment, les zones blanches et le déploiement de la fibre dans les zones rurales.

Au sujet du fixe et du plan THD, Régis Turrini au delà d’avoir conscience de la mise à l’écart d’une partie de la population en terme d’accès au numérique, a néanmoins tenu à sensibiliser les auditeurs sur le fait que « que la couverture du pays en réseau cuivre, a mis des dizaines d’années et là c’est la même chose, on va couvrir en fibre le territoire et ce sont des millions de km de lignes". En comparaison d’après lui, « il y a 20 000 km d’autoroutes. C’est un effort , c’est une usine colossale que les opérateurs sont en train de mettre en place avec l’aide des collectivités locales parce que effectivement dans les zones rurales , cela se passe beaucoup avec les départements, les régions et les intercommunalités, chacun a sa propre stratégie numérique à laquelle les opérateurs sont associés." En somme, des initiatives publiques et privées. 

Alors que des français sont toujours dans l’attente d’un accès au très haut débit et à la question « les collectivités territoriales et les opérateurs se renvoient-ils un peu la balle ? », le président de la FFT tente de rassurer : « Je ne crois pas, 2017 va être l’année du lancement du plus grand nombre de réseaux d’initiatives publiques dans les zones peu denses et rurales, il y a une vingtaine d’appels d’offres et le pays va être bientôt couvert de fibre, l’objectif de 2022 ne sera peut être pas respecté mais il y a vraiment un effort d’absolument colossal qui est fait avec les collectivités. Dans la réalité, tout cela se passe sous l’égide de l’Etat avec l’Agence du Numérique, avec l’Arcep et c’est une vraie coopération. »

Pour rappel et en théorie, le Plan France Très Haut Débit, lancé en février 2013, porte sur un investissement de près de 20 milliards d’euros, dont 3,3 milliards d’euros de l’Etat, pour déployer les infrastructures de l’Internet THD sur tout le territoire d’ici 2022 . Bilan actuel, au 31 décembre 2016, 50,6% du territoire avait accès au très haut débit.

A noter que ce plan a d’ailleurs été conçu en retenant que la fibre optique jusqu’à l’abonné représentera 80% des réseaux déployés en 2022. 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (30)
Afficher les 24 premiers commentaires...
Posté le 29 mars 2017 à 18h39
Edmond Dantès a écrit
Tirer au plus vite les enseignements de BT sur les manips G.Fast. Triste France, triste République. Edmond.

 

En 2 temps, pour un UP plus harmonieux et égalitaire...

Voir image


CH56
Envoyer message
 
3373 points
Posté le 29 mars 2017 à 21h53
Normand BZH a écrit
Bonjour   Ce n'est pas vraiment comparable Concernant la 3G, surtout pour FreeMobile, il faut construire des sites (prospection, négociation, permis de construire, construction, équipement), et pour d'autres sites existants, qui n'appartiennent pas à Freemobile, il faut négocier pour les équiper. Donc forcément ça demande du temps et des finances, sans oublier des entreprises disponibles pour réaliser tout ça.   Concernant la 4G, c'est dans la grande majorité des cas, un update des sites existants pour FreeMobile, même chose pour les autres opérateurs. Donc forcément la dynamique n'est pas la même, voila pourquoi ce n'est pas comparable.

Bonjour Normand BZH

Concernant l'obligation de construire, l'argument est valable pour Free, qui avait peu de réseau existant au lancement 4G.

Pour les autres, qui disposaient déjà de l'essentiel de leurs supports, les comportements ont été différents.

SFR : le premier site à Lyon fin 2012, puis... plus rien. Retour de la sieste en 2016.
Orange : déploiement par villes, progressif et régulier
Bouygues : gros déploiement initial avec la mise en œuvre du refarming 1800 fin 2013

Ces 3 opérateurs disposaient d'un réseau étendu, pour le lancement 3G puis pour celui 4G. Des stratégies très différentes en fait. La situation actuelle 4 G est obtenue en 40 mois, si on considère la lancement 4G SFR de 2012  pour ce qu'il est à savoir un slogan sur une affiche.

Je ne compare pas, je fais juste remarquer que les chiffres 4G que je donne ont évolué montrent une progression en 3 ans.


CH56
Envoyer message
 
3373 points
Posté le 29 mars 2017 à 22h16
PIRATELEPIRATE a écrit
Sauf ce que tu ne vois pas ce sont les infrastructures mises en place pour FREE ne sont pas du tous les memes que orange... donc facile de deployer les antennes en FH sans reel debit derriere et sans des saturations...

Votre prochaine intervention portera sûrement sur l'influence de Jupiter sur les réseaux mobiles. surprised

Quelques chiffres encore :
SFR = 16 166 liens FH actifs pour 10 687 sites 4G
Bouygues = 15 350 liens FH actifs pour 11 121 sites 4G
Orange = 6340 liens FH actifs pour 10 500 sites 4G
Free = 3 630 liens FH actifs pour 7 938 sites 4G

C'était quoi exactement votre argument sur les FH sans réel débit ?

Premium

Normand BZH
Envoyer message
 
190 points
Posté le 30 mars 2017 à 00h38
CH56 a écrit
Normand BZH a écrit Bonjour   Ce n'est pas vraiment comparable Concernant la 3G, surtout pour FreeMobile, il faut construire des sites (prospection, négociation, permis de construire, construction, équipement), et pour d'autres sites existants, qui n'appartiennent pas à Freemobile, il faut négocier pour les équiper. Donc forcément ça demande du temps et des finances, sans oublier des entreprises disponibles pour réaliser tout ça.   Concernant la 4G, c'est dans la grande majorité des cas, un update des sites existants pour FreeMobile, même chose pour les autres opérateurs. Donc forcément la dynamique n'est pas la même, voila pourquoi ce n'est pas comparable.
Bonjour Normand BZH Concernant l'obligation de construire, l'argument est valable pour Free, qui avait peu de réseau existant au lancement 4G. Pour les autres, qui disposaient déjà de l'essentiel de leurs supports, les comportements ont été différents. SFR : le premier site à Lyon fin 2012, puis... plus rien. Retour de la sieste en 2016.Orange : déploiement par villes, progressif et régulierBouygues : gros déploiement initial avec la mise en œuvre du refarming 1800 fin 2013 Ces 3 opérateurs disposaient d'un réseau étendu, pour le lancement 3G puis pour celui 4G. Des stratégies très différentes en fait. La situation actuelle 4 G est obtenue en 40 mois, si on considère la lancement 4G SFR de 2012  pour ce qu'il est à savoir un slogan sur une affiche. Je ne compare pas, je fais juste remarquer que les chiffres 4G que je donne ont évolué montrent une progression en 3 ans.

La réponse se trouve en partie dans le post suivant que vous avez publié :

Quelques chiffres encore :
SFR = 16 166 liens FH actifs pour 10 687 sites 4G
Bouygues = 15 350 liens FH actifs pour 11 121 sites 4G
Orange = 6340 liens FH actifs pour 10 500 sites 4G
Free = 3 630 liens FH actifs pour 7 938 sites 4G

Et après on lit ici des critiques sur la 4G de FreeMobile, alors que les chiffres ci dessus tentent à démontrer que FreeMobile fibre plus ses sites 4G et 3G que SFR et BT.

Bon ensuite les chiffres ci-dessus sont à prendre avec modération, rien n'indique pour autant que les liens FH sont en rapport uniquement avec la 4G, la 3G est sans aucun doute concernée également.

C'est la que l'on voit et que l'on remarque les raisons qu'a Free de dégrouper régulièrement sur l'ensemble du territoire, ce qui tente à lui donner raison, permettant une interaction dynamique efficace entre Free et FreeMobile.

Posté le 30 mars 2017 à 10h00
PIRATELEPIRATE a écrit Sauf ce que tu ne vois pas ce sont les infrastructures mises en place pour FREE ne sont pas du tous les memes que orange... donc facile de deployer les antennes en FH sans reel debit derriere et sans des saturations... 

ne généralisez pas..les débits obtenus sur des antennes feedée en fh dans les bandes 18 et 80 ghz chez free mobile sont très confortables...largement plus que 100mb/s et sur une bande!! même en 1800 d'ailleurs..wink

Posté le 31 mars 2017 à 17h46

test

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).