Infographie : découvrez les grandes étapes du déploiement des RIP et là où Free pourrait être présent prochainement

Afin de mieux comprendre la complexité et l’avancée de la mission que s’est donné le Plan France Très Haut Débit à savoir « 10 ans pour couvrir le territoire », l’Agence du numérique vient de publier un diagnostic précis et imagé.

En théorie, « le Plan France Très Haut Débit, lancé en février 2013, porte sur un investissement de près de 20 milliards d’euros, dont 3,3 milliards d’euros de l’Etat, pour déployer les infrastructures de l’Internet THD sur tout le territoire d’ici 2022 », rappelle le rapport. Bilan actuel, au 31 décembre 2016, 50,6% du territoire avait accès au très haut débit. A noter que ce plan a d’ailleurs été conçu en retenant que la fibre optique jusqu’à l’abonné représentera 80% des réseaux déployés en 2022.

En ce qui concerne les déploiements des réseaux dans les territoires ruraux, l’Agence du numérique rappelle que « 100% des départements et collectivités d’Outre-Mer sont impliqués dans le Plan THD, autour de 84 projets" et que 31,2% des locaux des territoires ruraux ont accès au très haut débit (FttH, réseaux câblés ou réseaux cuivre proposant du VDSL2). 

Voici une infographie des étapes et délais du déploiement, du diagnostic à la commercialisation.

 

Au sujet de la mise en oeuvre opérationnelle des réseaux d’initiative publique, cela accélère en 2017 puisque qu’apparemment « les travaux de modernisation du réseau cuivre (montée en débit) sont pour la plupart en cours ou achevés, et près de la moitié des opérations fait déjà l’objet d’une convention de financement donnant lieu à des décaissements. »

Si la dynamique construction des réseaux FTTH a été plus longue à se mettre en place, c’est à cause « de la complexité technique, financière et opérationnelle de ces déploiements », constate encore une fois l’Agence du numérique qui rassure en soulignant que l’année 2016 a permis à un certain nombre de projets de se concrétiser avec la signature de contrats avec les opérateurs qui exploitent les réseaux FTTH.

Free a signé avec Axione et devrait conclure avec Covage et Altitude

Univers Freebox a d’ailleurs annoncé récemment que Free avait signé avec l’opérateur d’infrastructure Axione sur l’ensemble de son périmètre, celui-ci va permettre à Free de proposer ses offres FTTH sur les prises du réseau fibre d’Axione, dont 2 millions de prises sont actuellement en cours de déploiement. En complément d’annonce, le président de la FIRIP était allé encore plus loin dans nos lignes, pariant que les opérateurs d’infrastructure « Covage et Altitude signeront avec Free dans l’année ».

Ainsi et à en croire la carte publiée par l’Agence du numérique, ces trois opérateurs que sont Axione, Covage et Altitude sont en place aujourd’hui dans une grande partie des RIP et nombreux sont leurs marchés d’exploitation déjà attribués ce qui permettra à Free de venir installer ses équipements dans de nombreux territoires et ce, rapidement une fois les accords signés. "Le calendrier dépend de l’opérateur lui-même, parce qu’il doit installer ses propres équipements, monter ses programmes de commercialisation. Ce qu’on sait avec Free, en général quand il prend une décision il l’applique très rapidement et elle devient très vite opérationnelle », a d’ailleurs déclaré à ce propos Eric Jammaron, Directeur Général délégué d’Axione.

COMMENTAIRES DES LECTEURS (18)
Posté le 23 mars 2017 à 11h24

C'est gentil mais ce laisse croire qualifiée couvre la totalité d'un territoire ou département ce qui n'est pas le cas.

Chez moi,aucun opérateur n'a voulu investir (peymeinade) près de grasse. Résultat, la mairie finance et va proposer un abonnement fibre pour le net (sans TV, sans téléphone) pour 9,90€/ mois.

Posté le 23 mars 2017 à 11h25

On voit dans le doc sur les déploiements des réseaux, qu'entre la première étape et les prises, il se passe 5 ans en gros. ( 6-12 + 12-24 + 12-18 + 6-12) soit dans le "pire des cas" 5.5 ans (hors retard, of course) ou dans le meilleur 3 ans...

Autant dire que toutes les régions/départements en blanc sur la carte, ne seront pas dans les clous en 2022 (c'est justement dans 5 ans...)

Pour tous les autres, cela dépendra du retard opérationnel qui sera immanquablement pris... Et bien entendu, lorsqu'un département est en bleu foncé, tout son territoire n'est bien sur pas concerné... seulement les grandes agglos...

Bref pour ceux en ville c'est déjà un horizon 5 ans relativement lointain, mais pour les autres... il vaut mieux ne même pas y penser !

La paire de cuivre a encore de belles décennies devant elle...

Posté le 23 mars 2017 à 11h29

Et très concrètement, dans ma ville (Draveil) c'est SFR qui a tiré la fibre dans les rues, mais pour l'instant seulement SFR et Orange vont proposer de relier l'abonné...

Si chacun boude dans son coin c'est super efficace !

Posté le 23 mars 2017 à 11h46

Je constate malheureusement que pour le département de l'Ain, le monopole "Réso-liain" résiste bien, et que je ne suis pas prêt d'avoir la fibre... Sacrés escrocs, ils ont des "antennes" partout, telle la mafia : mairies, conseil général etc, etc....

Le département de l'Ain sera-t-il un "No Man's Land" pour FREE ?

frown

Posté le 23 mars 2017 à 12h03
Stéphane_ping a écrit
Je constate malheureusement que pour le département de l'Ain, le monopole "Réso-liain" résiste bien, et que je ne suis pas prêt d'avoir la fibre... Sacrés escrocs, ils ont des "antennes" partout, telle la mafia : mairies, conseil général etc, etc.... Le département de l'Ain sera-t-il un "No Man's Land" pour FREE ?

j'en connais dans ton cas..ben il garde l'ADSL en attendant d'avoir un jour peut etre de vrai offre avec un vrai service, une vrai box...

 

Posté le 23 mars 2017 à 12h42

Je suis dans ce cas : La fibre LIAIN devant ma porte mais si c'est pour passer chez un opérateur qui me "câble" en coaxial ou d'autres moins connus qui ne proposent pas de mobile....

J'invite Free à se rapprocher du SIEA et le SIEA à en faire de même.

 

Je pense que le jour ou Free annonce sa présence sur LIAIN, le nombre d'abonnés va exploser.

Posté le 23 mars 2017 à 12h48

Bonjour,
Tout çà est très bien..
A Tours 250km de Paris on a le choix entre:
-le cuivre des années 1970 in-entretenu par Orange pour ne pas favoriser la concurrence.
-l'ex câble racheté par Drahi Numéricâble/SFR à Orange pour un euro symbolique et qui veux bien
louer à la concurrence mais pour un loyer plein de zéros.
-Orange qui refuse complètement de louer à qui que se soit.
Donc Free est persona-non-grata à Tours-Métropole 150.000 habitants excusez du peu.

Merci l'ARCEP et autres.

 

 

 

Posté le 23 mars 2017 à 13h02

Ô rage, ô désespoirs. Un pas en avant, deux à reculons. Je suis repasser en zone blanche :(. Ils ont fichu quoi avec les 41,9 millions d'euros déjà dépensées dans mon département? C'est vrai que je le sentais gros comme une maison : les 1000 première lignes qui devaient être commercialisé en 2016 selon le planing prévisionnel du Plan THD n'aillant jamais vu le jour. Et quid d'Axione qui est gestionnaire du RIP depuis 2006 et censé l'être jusqu'en 2026? Va-t-il se contenter du raccordement actuel (dégroupage ADSL, WiMax et fibre Pro dans les quelques ZA éligibles)? Au final, cette infographie m'apporte plus de désillusion et de questionnement que de réponse... Le pire, c'est que mon village a déjà commencé à préparer le terrain en posant des chambres de tirage et des gaines dans la rue du NRA l'été dernier (dont une partie du financement au frais du contribuable), c'était bien la peine si c'est pour que ça glande à l'échelon au dessus...

Bon bah, mes seules espoirs de THD avant d'avoir les cheveux blancs :

- tonton Niel accepte enfin l'usage de sa SIM dans un modem LTE (je suis couvert par Free en 4G) et idéalement passe la collecte de mon antenne en fibre;

- le châtelain se décide à migrer l'antenne Bouygues 2G only de 99 vers la 4G pour que je sois réellement éligible à sa 4G Box (je le suis déjà théoriquement selon leur test d'éligibilité en mousse ^^);

- agrégation de ligne xDSL, mais d'une part, je trouve ça bête de payer pour refaire tirer du cuivre en 2017, d'une autre c'est pas donner avec environ 110€/mois à débourser pour un débit seulement d'environ 85Mb/s théorique en download et 10Mb/s en upload;

- faire tirer la fibre par mes propres moyens (offre CELAN d'Orange) à un tarif astronomique : installation à 5 chiffres et abonnement mensuel à 4...

L'autre truc qui me fait rire jaune, l'observatoire THD m'annonce en faux positif comme éligible THD sauf que ma ligne VDSL 4/10 est trop longue pour ça... Du coup, voilà comment gonfler leurs faux chiffres de 31,2%.

Captaine igloo a écrit
Chez moi,aucun opérateur n'a voulu investir (peymeinade) près de grasse. Résultat, la mairie finance et va proposer un abonnement fibre pour le net (sans TV, sans téléphone) pour 9,90€/ mois.

Estime toi heureux, pas toutes les mairies se proposent de se suppléer à un RIP, en plus le fait que ça soit une initiative local, ça te permettra d'avoir un meilleur suivi de l'avancé du projet mais aussi une avancé plus rapide car moins de paperasses et délibérations stérilles. Sans compter leur tarif particulièrement bas qui va te permettre de garder une Freebox à côté pour la partie TV et téléphonie tout en gardant un tarif raisonnable.

Posté le 23 mars 2017 à 13h06

en zone en preparation ça veut dire quoi? quon sera les derniers?

Posté le 23 mars 2017 à 13h08

ouais ouais c'est comme les promesses électorales qui n'engagent que ceux qui les font

Posté le 23 mars 2017 à 13h35
dam71 a écrit
en zone en preparation ça veut dire quoi? quon sera les derniers?

A toi aussi ? Bienvenu au club de ceux qui ne verront pas la fibre optique arriver avant 2050... Et d'ici là, les autres auront une nouvelle technologie encore inconnu qui leur permettra l'Ultra THD. #ViveLaFractureNumerique

Posté le 23 mars 2017 à 14h26

 Je suis aussi concerné par le réseau LiAin, ce serait bien que free puisse y venir... Surtout qu'apparemment Orange est sur le point d'arriver dessus.

Posté le 23 mars 2017 à 14h28

http://reso-liain.fr/fournisseurs-dacces-grand-public/

Posté le 23 mars 2017 à 15h22
senvedgi a écrit
Bonjour,Tout çà est très bien..A Tours 250km de Paris on a le choix entre:-le cuivre des années 1970 in-entretenu par Orange pour ne pas favoriser la concurrence.-l'ex câble racheté par Drahi Numéricâble/SFR à Orange pour un euro symbolique et qui veux bien louer à la concurrence mais pour un loyer plein de zéros.-Orange qui refuse complètement de louer à qui que se soit.Donc Free est persona-non-grata à Tours-Métropole 150.000 habitants excusez du peu. Merci l'ARCEP et autres.      

Ca fait longtemp que tu nous l'a pas faite celle la :)

Juste pour le fun  peux tu nous preciser pourquoi free n'aurait  pas le droit d'investir et deployer le fibre a Tours (qui est en ZTD faut il le preciser ?) ?

Posté le 23 mars 2017 à 17h17
Héphaïstos a écrit
senvedgi a écrit Bonjour,Tout çà est très bien..A Tours 250km de Paris on a le choix entre:-le cuivre des années 1970 in-entretenu par Orange pour ne pas favoriser la concurrence.-l'ex câble racheté par Drahi Numéricâble/SFR à Orange pour un euro symbolique et qui veux bien louer à la concurrence mais pour un loyer plein de zéros.-Orange qui refuse complètement de louer à qui que se soit.Donc Free est persona-non-grata à Tours-Métropole 150.000 habitants excusez du peu. Merci l'ARCEP et autres.       Ca fait longtemp que tu nous l'a pas faite celle la :) Juste pour le fun  peux tu nous preciser pourquoi free n'aurait  pas le droit d'investir et deployer le fibre a Tours (qui est en ZTD faut il le preciser ?) ?

C'est surtout que le gars, en plus de radoter, mesure pas sa chance. Rare sont les personnes éligibles à deux opérateurs. Lui si il le voulait, il pourrait l'avoir la fibre et puis rien ne l'empêche de conserver sa Freebox si ça lui chante à côté, il pense pas à ceux qui sont en zone blanche fibre et qui n'auront jamais accès à ce service ou alors dans très très très...  longtemps. Pour ma part, Free ou pas Free, je passe chez le premier opérateur à tarif particulier (moins de 100€/mois) qui me donne un vrai débit en upload, un petit ping et une ip fixe natable ^^, peut importe la techno qu'il utilise pour ça. Au passage, moi aussi je suis à 250km de Paris, j'en fais pas tout un fromage ^^.

Posté le 23 mars 2017 à 17h34
Charlooze a écrit
On voit dans le doc sur les déploiements des réseaux, qu'entre la première étape et les prises, il se passe 5 ans en gros. ( 6-12 + 12-24 + 12-18 + 6-12) soit dans le "pire des cas" 5.5 ans (hors retard, of course) ou dans le meilleur 3 ans... Autant dire que toutes les régions/départements en blanc sur la carte, ne seront pas dans les clous en 2022 (c'est justement dans 5 ans...) Pour tous les autres, cela dépendra du retard opérationnel qui sera immanquablement pris... Et bien entendu, lorsqu'un département est en bleu foncé, tout son territoire n'est bien sur pas concerné... seulement les grandes agglos... Bref pour ceux en ville c'est déjà un horizon 5 ans relativement lointain, mais pour les autres... il vaut mieux ne même pas y penser ! La paire de cuivre a encore de belles décennies devant elle...

d'accord : plan sur 10 ans pour couvrir 100% du territoire... et on passe déjà la moitié du temps prévus pour savoir ce que l'on va faire !

... au moins 2 présidents pour cette premières étape, un nombre supérieur de ministère... c'est pas gagné !

Posté le 24 mars 2017 à 08h26
senvedgi a écrit
Bonjour,Tout çà est très bien..A Tours 250km de Paris on a le choix entre:-le cuivre des années 1970 in-entretenu par Orange pour ne pas favoriser la concurrence.-l'ex câble racheté par Drahi Numéricâble/SFR à Orange pour un euro symbolique et qui veux bien louer à la concurrence mais pour un loyer plein de zéros.-Orange qui refuse complètement de louer à qui que se soit.Donc Free est persona-non-grata à Tours-Métropole 150.000 habitants excusez du peu. Merci l'ARCEP et autres.      

Bonjour

Tours est classé dans les villes ZTD (Zone très denses) donc en ZTD chaque opérateur doit activer son propre NRO, déployer son propre réseau et venir se raccorder au Point de  Mutualisation en bas de l'immeuble .

L'immeuble quant à lui a des installations verticales, installées par un opérateur d'immeuble, et  qui sont ces installation verticales mutualisables. Tous les opérateurs  Fibre qui sont prêts à se raccorder peuvent le faire.

Orange n'a pas à louer quoi que ce soit en ZTD et Free est libre de faire ce qu'il veut pour venir raccorder des abonnés Freebox (à condition de déployer son réseau Free Fibre Optique)

C'est ainsi dans toutes les ZTD, Tours ne fait pas exception dans ce schéma.

Après oui si tu remets en cause les décisions de l'ARCEP sur la classification des ZTD, ZMD et des RIP, là c'est certain qu'on a encore de quoi faire.


reno69
Envoyer message
 
18713 points
Posté le 27 mars 2017 à 00h47

  Bonjour, pour notre commune Sérézin du Rhône 69360, zone AMII Orange à déployé la fibre sur la commune et actuellement commencent à déployer la fibre dans certaines rue qui desservent les pavillons ce qui est une bonne nouvelle c'est que cela avance, je ne sais pas quand ma maison individuelle sera fibrée, la copropriété à donné pouvoir au président du syndic des copropriétaires  et orange doit nous transmettre un plan d'implantation de la fibre (chambres de tirage).

https://lafibre.info/rhone-amii/serezin-du-rhone/

 Je ne sais pas encore quelle sera la position de Free, dans le cadre des accords de cofinancement des zones AMII car nous sommes plusieurs à être abonnés chez eux en adsl (bas débit > 4100 m du NRA SSO69), si Free ne se positionne pas, nous n'aurons guère d'autre choix que de s'abonner à la fibre Orange, en attendant que Free veuille bien de nous en fibre !!!

cry

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).