Enchères 5G : les recettes minimales attendues pour le budget 2020 de l’Etat chiffrées à 600 millions d’euros

Le gouvernement français commence à chiffrer dans son budget les recettes générées uniquement en 2020 par l’attribution des fréquences de la 5G. Il s’agit d’une estimation en attendant de connaître les prix de réserve.

Lors de son audition au Sénat, Sébastien Soriano a invité le gouvernement à ne pas être trop gourmand concernant l’attribution des fréquences qui seront utilisées pour la 5G, afin de maintenir un bon niveau d’investissement du côté des opérateurs et de permettre des prix attractifs pour les consommateurs.

D’après le projet de loi de finances 2020, le gouvernement estime à au moins 600 millions d’euros les recettes liées à l’attribution des fréquences de la 5G. Le chiffre peut surprendre, car bien inférieur aux 6,5 milliards d’euros en Allemagne et en Italie, mais surtout au prix de réserve indiqué en juin dernier plus proche des 1,5 milliard d’euros que des 3 milliards par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances. Interrogé à ce sujet par l’Express à propos de ces 600 millions d’euros pour l’année 2020, le ministère de l’Économie et des Finances a tempéré le chiffre et précisé que "le montant indiqué est une estimation". Il s’agit en effet du minimum attendu, en attendant d’avoir les informations concernant les prix de réserve et le calendrier de paiement.

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (17)
Afficher les 2 premiers commentaires...
Posté le 08 octobre 2019 à 12h24 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Encore une fois UF déforme le titre !!

L'état estime une provision de 600 millions Euros dans son budget.

Il ne s'agit pas de l'estimation globale de l'attribution de la 5G.

Le payement de la 5G sera étalé dans le temps par les FAI, donc d'autre rentré d'argent rentreront.

Posté le 08 octobre 2019 à 12h29 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
nicgrover a écrit
C'est encore l'état-racket qui va se goinfrer... Pour aller dans quelles poches ?

L'état prend sa part du gâteaux, puis les opérateurs et les actionnaires.

Faut pas plaindre les opérateurs, si c'était pas rentable, il n'irait pas sur ce marché.

L'opération reste rentable, c'est une poule au oeuf d'or et ca l'était encore plus avant 2012...

Posté le 08 octobre 2019 à 12h39 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Ils sont bien frileux. En terme de coûts. 

Avatar du membre
Ris91
Envoyer message
 
1647 points
Posté le 08 octobre 2019 à 12h54 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Skippy69 a écrit
Encore une fois UF déforme le titre !! L'état estime une provision de 600 millions Euros dans son budget. Il ne s'agit pas de l'estimation globale de l'attribution de la 5G. Le payement de la 5G sera étalé dans le temps par les FAI, donc d'autre rentré d'argent rentreront.

En effet, il est précisé dans l'article de l'Express :

"Les produits du domaine de l'Etat augmenteraient de 600 millions d'euros du fait notamment d'une partie des recettes attendues de la cession des fréquences 5G"

Posté le 08 octobre 2019 à 13h15 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
nicgrover a écrit
C'est encore l'état-racket qui va se goinfrer... Pour aller dans quelles poches ?

tu as raison, néanmoins, si les frequences n'auraient pas de prix, on aurait 50 ( ou plus )operateurs mobile et donc 50 ( minimum) fois plus d'antennes sur tout le territoire.. La les anti ondes auraient "le cerveau grillé" !!! lol , ca serait l'anarchie !!!!  Sinon ca serait comme les renseignements telephonique les 118xxx, il en reste combien aujourdhui ? , sur les 33 services en 2006, il en restait que 8 en 2016. J'ai pas les chiffres apres ! Trop de concurence tue la concurence...

Apres admet que choisir de baisser le prix pour que les operateurs investissements plus et donc couvrent plus vite la 5G, c'est quand meme pas con comme idée...

Posté le 08 octobre 2019 à 13h20 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
nicgrover a écrit
C'est encore l'état-racket qui va se goinfrer... Pour aller dans quelles poches ?
De nous , tu veux qu’on donne gratuit aux opérateurs ?

Posté le 08 octobre 2019 à 13h23 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Skippy69 a écrit
nicgrover a écrit C'est encore l'état-racket qui va se goinfrer... Pour aller dans quelles poches ? L'état prend sa part du gâteaux, puis les opérateurs et les actionnaires. Faut pas plaindre les opérateurs, si c'était pas rentable, il n'irait pas sur ce marché. L'opération reste rentable, c'est une poule au oeuf d'or et ca l'était encore plus avant 2012...

Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire...

A priori dans ces enchères ce sont les opérateurs qui payent. Ils n'ont donc pas de part de gâteau...

Quand aux actionnaires, les actionnaires de quoi ??? de l’État ? Les actionnaires du spectre (radiofréquence) ?

Les fréquences radio sont une ressource limitée qui appartient pour cette gamme au pays. Celui-ci la loue par petits morceaux aux sociétés qui veulent l'utiliser. L'argent sert à alimenter le budget, qui lui-même paye les services de l'Etat (dont éducation nationale, armées, ...), le remboursement des dettes (11%), les subventions diverses, etc. Pour savoir où va l'argent (dans quelles poches) : https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/files/images/budget/budget/budget2019_infographies/depenses-nature.png

Tout ce qui est payé par cette location est autant d'argent que les contribuables n'ont pas à payer.

Posté le 08 octobre 2019 à 13h41 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Une fois de plus, il est complètement absurde de comparer avec le montant des enchères en Allemagne et en Italie, cars ils ne vendaient pas les mêmes fréquences.

En Allemagne, en plus du 3,6 GHz ils vendaient le 2,1 GHz (déjà attribué en France), et en Italie ils vendaient en plus le 700 MHz (déjà attribué en France) et le 26 GHz.

Posté le 08 octobre 2019 à 14h54 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
charliebrown a écrit
Skippy69 a écrit nicgrover a écrit C'est encore l'état-racket qui va se goinfrer... Pour aller dans quelles poches ? L'état prend sa part du gâteaux, puis les opérateurs et les actionnaires. Faut pas plaindre les opérateurs, si c'était pas rentable, il n'irait pas sur ce marché. L'opération reste rentable, c'est une poule au oeuf d'or et ca l'était encore plus avant 2012... Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire... A priori dans ces enchères ce sont les opérateurs qui payent. Ils n'ont donc pas de part de gâteau... Quand aux actionnaires, les actionnaires de quoi ??? de l’État ? Les actionnaires du spectre (radiofréquence) ? Les fréquences radio sont une ressource limitée qui appartient pour cette gamme au pays. Celui-ci la loue par petits morceaux aux sociétés qui veulent l'utiliser. L'argent sert à alimenter le budget, qui lui-même paye les services de l'Etat (dont éducation nationale, armées, ...), le remboursement des dettes (11%), les subventions diverses, etc. Pour savoir où va l'argent (dans quelles poches) : https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/files/images/budget/budget/budget2019_infographies/depenses-nature.png Tout ce qui est payé par cette location est autant d'argent que les contribuables n'ont pas à payer.

Ou renflouer les banques quand elles sont au bord de banqueroute par exemple ;)

Posté le 08 octobre 2019 à 15h21 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

On est plus sur les attributions d'autrefois (2009/2011) où les opérateurs devaient passer à la caisse dès la fin des enchères pour des fréquences qu'ils allaient pouvoir utiliser seulement 3 ans plus tard. 

Les dernières se sont passées un peu plus correctement où un étalement en 4x avait été accordé. 

Là il s'agit donc des revenus pour 2020, soit peut être juste 1/4 du montant global, ou 1/6è si l'état prévoit un étalement différent. Peut être même qu'ils choisiront une formule avec investissement + "abonnement annuel". 

Bref, ces 600M€ ne donnent pas vraiment d'information sur le prix payé par les opérateurs... Surtout que dans le cadre d'enchères, si deux opérateurs veulent mettre des batons dans les roues d'autres, ils peuvent faire monter les enchères très haut. Le principe de l'enchère est que le montant n'est pas plafonné.

C'est d'ailleurs dommage, si l'état ajoutait un plafond, ça assurerait les opérateurs d'obtenir au moins 1/4 des fréquences avec ce montant. 

Plancher à 500M€, plafond à 2 000M€, ça permettrait aux opérateurs de mieux savoir à quoi s'attendre. Les enchères aveugles, c'est vraiment de l'abus de pouvoir. En gros: vous payez ou vous mourrez...

Il n'y a qu'à voir l'état du réseau de Free comparé aux autres qui ont pu déployer en 800MHz, la qualité est dépendante du nombre d'antennes, mais surtout de la dispo des fréquences. Free aurait eu des 800, la qualité de son réseau serait bien meilleure. Ils se rattrapent qu'aujourd'hui un peu avec les 700MHz, mais la plupart des mobiles sont encore incompatibles.

Bref. L'état ferait mieux de fixer un prix, les opérateurs payeraient et puis ce serait réglé.

 

Posté le 08 octobre 2019 à 18h17 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
cliclem a écrit
. Ou renflouer les banques quand elles sont au bord de banqueroute par exemple ;)
L'état a gagné 1,5 milliard avec ce dispositif du prêt garanti payant
Posté le 08 octobre 2019 à 20h39 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
charliebrown a écrit
Skippy69 a écrit  que les contribuables n'ont pas à payer.

Ben si le contribuable payera, et même paye déjà. Si tu taxes une entreprise elle le répercute forcément sur son prix de vente. C'est pas pour rien qu il y a eu si peu de vente privé cette année.

Avatar du membre
reno69
Envoyer message
 
20879 points
Posté le 08 octobre 2019 à 23h08 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
jinge333 a écrit
On est plus sur les attributions d'autrefois (2009/2011) où les opérateurs devaient passer à la caisse dès la fin des enchères pour des fréquences qu'ils allaient pouvoir utiliser seulement 3 ans plus tard.  Les dernières se sont passées un peu plus correctement où un étalement en 4x avait été accordé.  Là il s'agit donc des revenus pour 2020, soit peut être juste 1/4 du montant global, ou 1/6è si l'état prévoit un étalement différent. Peut être même qu'ils choisiront une formule avec investissement + "abonnement annuel".  Bref, ces 600M€ ne donnent pas vraiment d'information sur le prix payé par les opérateurs... Surtout que dans le cadre d'enchères, si deux opérateurs veulent mettre des batons dans les roues d'autres, ils peuvent faire monter les enchères très haut. Le principe de l'enchère est que le montant n'est pas plafonné. C'est d'ailleurs dommage, si l'état ajoutait un plafond, ça assurerait les opérateurs d'obtenir au moins 1/4 des fréquences avec ce montant.  Plancher à 500M€, plafond à 2 000M€, ça permettrait aux opérateurs de mieux savoir à quoi s'attendre. Les enchères aveugles, c'est vraiment de l'abus de pouvoir. En gros: vous payez ou vous mourrez... Il n'y a qu'à voir l'état du réseau de Free comparé aux autres qui ont pu déployer en 800MHz, la qualité est dépendante du nombre d'antennes, mais surtout de la dispo des fréquences. Free aurait eu des 800, la qualité de son réseau serait bien meilleure. Ils se rattrapent qu'aujourd'hui un peu avec les 700MHz, mais la plupart des mobiles sont encore incompatibles. Bref. L'état ferait mieux de fixer un prix, les opérateurs payeraient et puis ce serait réglé.  

  Bonjour, jinge333 (+1 pt) je partage votre façon de voir les choses ici pour l'attribution des fréquences 5G, en effet le fait qu'il n'y ai pas de plafond aux enchères, cela avantage les opérateurs les plus aisés et désavantage les les moins aisés (Free et Bouygues), cela n'est pas sans risques pour ces derniers comme cela s'est passé pour les fréquences 800 MHz pour Free qui s'est retrouvé sans ces précieuses fréquences et pénalisé par rapport aux autres opérateurs et cela n'est pas sans conséquences ... !!!

wink

Posté le 09 octobre 2019 à 12h50 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
skipool a écrit
nicgrover a écrit C'est encore l'état-racket qui va se goinfrer... Pour aller dans quelles poches ? De nous , tu veux qu’on donne gratuit aux opérateurs ?

N'importe quoi... Le fond de ma pensée n'a rien a voir avec cela... Qu'il y ait enchères d'accord mais c'est la transparence du pouvoir actuel qui m'inquiète le plus...

jedi1973 a écrit
nicgrover a écrit C'est encore l'état-racket qui va se goinfrer... Pour aller dans quelles poches ? tu as raison, néanmoins, si les frequences n'auraient pas de prix, on aurait 50 ( ou plus )operateurs mobile et donc 50 ( minimum) fois plus d'antennes sur tout le territoire.. La les anti ondes auraient "le cerveau grillé" !!! lol , ca serait l'anarchie !!!!  Sinon ca serait comme les renseignements telephonique les 118xxx, il en reste combien aujourdhui ? , sur les 33 services en 2006, il en restait que 8 en 2016. J'ai pas les chiffres apres ! Trop de concurence tue la concurence... Apres admet que choisir de baisser le prix pour que les operateurs investissements plus et donc couvrent plus vite la 5G, c'est quand meme pas con comme idée...

Je suis bien d'accord mais... Le fruit de ces enchères va alimenter quoi ? les caisses noires du pouvoir ?

Skippy69 a écrit
nicgrover a écrit C'est encore l'état-racket qui va se goinfrer... Pour aller dans quelles poches ? L'état prend sa part du gâteaux, puis les opérateurs et les actionnaires. Faut pas plaindre les opérateurs, si c'était pas rentable, il n'irait pas sur ce marché. L'opération reste rentable, c'est une poule au oeuf d'or et ca l'était encore plus avant 2012...
Pour être rentable c'est rentable mais pas pour le français commun. Les sommes colossales engrangées par l'état depuis des années avec ces enchères sont parties où ? Il est vrai que ceux qui gouvernent sont bien muets à ce sujet... Pas pour combler le gouffre de la sécu déjà bien pompé par les partis en place...

Posté le 12 octobre 2019 à 11h41 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

il y a 310 Mo de fréquences à distribuer à 4 opérateurs.

Classons les par blocs de 10 Mo pour 100 millions d'euros avec une limite de 8 à 10 blocs par opérateurs.

- premier tour

si tous demandent dix, on donne 7 à chacun et les 3 restants seront misent aux enchères un par un.

- second tour:

s'il reste des blocs non attribués au premier tour, on ouvre des enchères libres pour ceux qui ont demandés plus de blocs.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).