Mate 30 : Huawei annonce la possibilité d’installer les services Google

Huawei a annoncé que le Mate 30 ne disposera pas des services Google par défaut cependant, le PDG de la marque explique qu’une solution sera disponible pour pouvoir les installer.

C’est confirmé, le Mate 30 sera bien le premier smartphone de Huawei à ne pas inclure les services Google par défaut. De ce fait, les applications de Google ainsi que son magasin d’applications en ligne seront difficiles d’accès, mais cela ne sera pas impossible.

Le prochain smartphone de la firme chinoise embarquera Android en version AOSP (Android Open Source Project), qui est comme son nom l’indique, une version Open Source et donc libre de droits. Cependant, elle n’inclut pas les services Google. Pour remédier à cela, Richard Yu, le PDG de Huawei, a annoncé la possibilité d’installer les services de Google par soi-même.

Le PDG explique que la nature open source d’Android permet de multiples options. A noter que la marque Meizu avait également proposé à ses utilisateurs une manipulation du même type. Elle avait rendu possible le fait d’installer les services Google via sa boutique d’applications en ligne présente par défaut sur les smartphones de la marque.

Huawei est une marque bien plus importante, c’est donc la première fois qu’un géant de la téléphonie prend le risque de lancer un smartphone sans disposer des services Google dès l’allumage.

Huawei lèvera le voile sur son prochain Mate 30 le 19 septembre en Allemagne, à Munich.

Source : 01Net, Der Spiegel

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (4)
Posté le 10 septembre 2019 à 14h16 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Chouette je vais donc regarder pour m'acheter un huawei et dire merci ....Trump non quand même pas money-mouth

Posté le 10 septembre 2019 à 15h10 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Mdr. tongue-outlaughingyell

Posté le 10 septembre 2019 à 16h25 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Si l'appareil n'est pas signé (certifié), rien n'y changera, ça ne pourra pas fonctionner. Google ne peut travailler avec Huawei. Or c'est lui qui gère le Play Store, les paiements, les MAJ, etc. 

Avatar du membre
ABP
Envoyer message
 
522 points
Posté le 11 septembre 2019 à 05h56 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
LemoussaillonXP a écrit
Si l'appareil n'est pas signé (certifié), rien n'y changera, ça ne pourra pas fonctionner. Google ne peut travailler avec Huawei. Or c'est lui qui gère le Play Store, les paiements, les MAJ, etc. 

Aucune loi n'interdit d'utiliser des applis ou des services en ligne sur le matériel que l'on souhaite. Trump ne peut interdire à Google de laisser ses applis fonctionner sur des smartphones Huawei. Google n'a aucun intérêt à se priver des clients Huawei et s'il peut effectivement exiger un appareil certifié Android pour faire tourner ses services, absolument rien ne l'y oblige. Google ne s'opposera donc pas à la solution de Huawei, qui fonctionnera sans problème. Ce que Google ne veut à aucun prix, c'est voir Huawei sortir Harmony OS, qui serait un concurrent pour le moins sérieux pour Android étant donné la puissance de Huawei, sa compatibilité annoncée avec les applis Android et sa nature open source qui permet facilement sa reprise par d'autres constructeurs.

Personnellement, je dois dire qu'être libéré des "services" (espions) Google sans avoir à bricoler mon smartphone me plairait bien. Un smartphone sous AOSP, voilà une excellente chose. J'aimerais bien voir ce que vaut Harmony OS aussi. Je n'ai jamais acheté de Huawei mais je commence à y penser ; sauf que je n'ai pas prévu de changer de smartphone pour le moment (en attendant la 5G, si la batterie du mien (saleté de batterie inamovible) tient jusque-là).

@Bysoft

Contrairement à Macron, dont j'ai tout de même plus ou moins approuvé certaines réformes (fin des régimes sécu indépendants et étudiants, PMA, en partie la réforme du bac), je n'ai jamais approuvé quoi que ce soit de Trump. Pour une fois, il faut avouer qu'une de ses folies a une conséquence positive, mais ce n'est que la conséquence que j'aime bien, pas l'idée de bannir Huawei en elle-même.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).