BFM TV : Orange met en garde ses abonnés sur une possible disparition des chaînes d’Altice via un message sur ses box

Prévue initialement ce mois-ci, la fin de l’accord de distribution entre Orange et Altice a été repoussée mais les discussions apparaissent viriles entre les deux groupes. L’opérateur historique prend ce matin les devants en informant ses abonnés d’une éventuelle coupure de BFM TV, RMC découverte et RMC Story à l’avenir sur ses Livebox. De quoi mettre la pression sur la maison-mère de SFR.

"Le groupe Altice entend modifier profondément les conditions de distribution par Orange de ses chaînes de la TNT gratuite et de leur Replay. Faute d’accord, Orange pourrait être amené à cesser la distribution des chaînes BFM TV, RMC Découverte et RMC Story sur ses réseaux », tel est le message d’information diffusé ce matin par l’opérateur historique sur ses Livebox. En pleines négociations avec le groupe de Patrick Drahi, Orange confirme une nouvelle fois s’aligner sur la position de Free, lequel a dores et déjà arrêté la diffusion des chaînes gratuites d’Altice sur ses Freebox le 27 août peu avant minuit. Tout comme l’opérateur de Xavier Niel, Orange " considère qu’il y a un équilibre entre les éditeurs de chaînes et les opérateurs que nous sommes : en transportant gratuitement les chaînes nous leur assurions une audience, sans demander de rémunération en retour", a déclaré Stéphane Richard, PDG du groupe la semaine dernière. Et d’ajouter en revanche ne pas souhaiter "en arriver au même point que Free" tout en envisageant de couper également le signal s’il n’y a pas d’accord.

Pour Orange, le désaccord ne porte pas sur le montant du chèque mais sur son principe même. "Nous payerons s’il y a un service supplémentaire apporté au consommateur, pas dans le cas contraire”, a également indiqué Stéphane Richard soulignant par la même occasion l’absence de services associés autour des chaînes d’Altice.

Quoiqu’il en soit, si Orange venait à retirer les chaînes gratuites de son rival sur ses Livebox, les conséquences seraient désastreuses en termes d’audience et de recettes publicitaires pour BFM TV, RMC Story et Découverte, déjà largement impactées depuis la coupure de leur signal sur les Freebox. A l’heure où 60 % des téléspectateurs regardent BFM TV via des box, Orange pèse lourd avec près de 12 millions d’abonnés fixe. On imagine donc mal Altice être prêt à sacrifier BFM TV dans ce conflit.

 

 

Merci à Sébastien !

 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (79)
Afficher les 74 premiers commentaires...
Posté le 03 septembre 2019 à 09h18 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Et zut, je voulais écrire "les cons fusent" des fois ce sont les fautes qui fusent.

les lecteurs auront rectifiés eux-même...

Ach!lle

Posté le 03 septembre 2019 à 09h42 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Posté le 03 septembre 2019 à 09h45 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

RE-zut, pour la photo, c'était pour montrer la tête de Drahi, avec un sourire coincé, ça passe mal la fronde de Free et Orange?

Ach!lle

Posté le 03 septembre 2019 à 10h10 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Le contrat entre Orange et le groupe TF1 est assez savoureux

Orange paye 15M à TF1 pour ses contenus, en contrepartie TF1 paye 5M€ de droits fixe pour la diffusion de ses chaînes.

Le groupe Next faisant 4 fois moins d'audience que le groupe TF1, Orange souhaite payer donc moins de 4M€ à Next pour ses contenus, mais exige les 5M€ de droits fixe de diffusion (qui n'est pas lié à l'audimat).

Donc Orange demande un peu plus d'1M€ à Next...

Posté le 03 septembre 2019 à 12h38 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
HU.TU a écrit
Stavi a écrit Les gens se réjouissent qu'Orange coupe aussi le signal , alors ok c'est sûr Altice sera obligé d'abdiquer , mais n'allez pas croire que ce sera la fin de BFM TV  , Altice ne fera pas payer et fera marche arrière , c'est le seul moyen de survie , mais  ce sera le retour gratuit des chaines Altice sur Free et resteront donc  sur Orange  , pas sûr que ça plaise à tout le monde . d'habitude on comprends à peu près vos discours anti Free, Niel etc même lu en diagonale Mais là on ne comprend carrément rien

Anti Free , ne poussons pas , je ne suis pas parti de free pour autant et je ne l'ai jamais envisagé .

Je dis juste que ceux qui sont content aujourd'hui de la suppression de BFM TV sur free , dans le cas ou Altice plie du fait de la suppression sur orange aussi  , et donc on imagine facilement l'accord cette fois ,  ne seront pas forcément ravi du retour de BFM tv sur Free car selon eux cette chaîne n'a rien à faire sur free .

Je vois d'ici les commentaires , oh non on était bien sans cette chaîne de merde pourquoi l'avoir remis , cette daube anti macron . Dans le cas ou Orange paie , ils seront tranquille , Free restera sur sa position et pratiquement aucune chance de les revoir sur free .

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).