Free signe un accord stratégique avec Nokia sur la 5G

Partenaires depuis 2010 pour le déploiement de la 3G/4G, Iliad et Nokia rempilent pour la 5G.

A l’heure où la cinquième génération de téléphonie mobile approche à grands pas puisque le lancement des premières offres commerciales est attendu en 2020 dans l’hexagone, Iliad annonce ce matin un accord stratégique avec Nokia, 1er équipementier européen, pour le déploiement de son réseau 5G en France mais aussi en Italie. "La 5G permettra à Iliad de connecter davantage d’abonnés, d’accompagner la très grande croissance des usages, et de répondre aux besoins des entreprises dans le cadre du lancement prochain de son activité B2B en France", précise un communiqué. Free dispose d’un réseau mobile de dernière génération sur l’ensemble du territoire et le rappelle une nouvelle fois : "grâce à la densification constante de son réseau et au fibrage quasi-systématique des sites mobiles", il est prêt pour la 5G dès la mise à disposition des nouvelles fréquences. Par conséquent, pas d’antennes Huawei pour Free dont le choix s’est porté sur "la technologie européenne" et "l’indépendance stratégique".

Ce nouvel accord n’est pas une surprise puisque Iliad et Nokia entretiennent un partenariat depuis 10 ans. En 2017, Free a d’ailleurs testé la 5G du géant finlandais au cours du quatrième « Smart Campus Event » organisé sur le site Nokia de Nozay. L’opérateur de Xavier Niel a alors pu se rendre compte du comportement de la 5G en live sur la fréquence 3,5GHz à travers notamment des démonstrations techniques comme l’utilisation de la réalité virtuelle à 360 degrés, une présentation de l’industrie 4.0 et de la 5G embarquée dans les voitures autonomes. 

S’agissant de l’objectif de Free sur cette technologie, Xavier Niel a déclaré en mai dernier son intention de reproduire le même schéma que pour la fibre où il arrive à prendre des parts de marché en pratiquant des tarifs compétitifs avec un réseau de bonne qualité. Le fondateur de Free l’assure, celui-ci aura "un réseau parfait" et il devra être capable de "se différencier et vendre des offres meilleures" pour regagner des parts de marcher grâce à la 5G.


 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (47)
Afficher les 42 premiers commentaires...
Posté le 03 septembre 2019 à 07h02 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Delta4g a écrit
snickerz a écrit Sans compter qu’au bout d’un moment, la force du nombre prend le dessus. T’as beau avoir 150 inges recrutes un peu partout, en face t’as 30 000 ingénieurs qui bossent 16h / jour, avec des moyens etatiques et de l’espionnage industriel histoire de prendre les derniers raccourcis dans une course déjà truquée.   Pas besoin de 70 Chuck Norris pour détecter une backdoor. Dans un environnement de test contrôlé, ça se repère facilement avec l'analyse du traffic et un stagiaire de 3ième.

Ok donc en fait le problème est plus grave que je le pensais : tu crois qu'une backdoor c'est une routine qui tourne en arrière plan et qui envoie des comptes rendus régulièrement ?

:-|

L'ex des iphones est parfait : une visite sur une page web et tu pouvais prendre le contrôle du téléphone. On aurait pu analyser le trafic du tél pendant 10 ans, quelle différence ?

Au moment ou elle s'active, c'est déjà trop tard. C'est un joker qui est là pour le jour ou une guerre éclate. C'est comme ca que la guerre du Koweit a duré 2 jours, la France a désactivé tous les radars irakiens fournis par Thomson. La chine n'a rien inventé

Posté le 03 septembre 2019 à 09h15 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Delta4g a écrit
snickerz a écrit Delta4g a écrit C’est pas des baltringues qui plug and play et découvrent une backdoor 2 ans après ! Ça ne te vient pas à l’idée que la définition de backdoor c’est justement caché. Quand faut trouver quels boulons sur l’équivalent d’une tour Eiffel sont défectueux, sans savoir combien il en reste à chaque fois que tu en découvres un, la probabilité de tous les découvrir c’est proche de zéro.  Je pense que tu ne saisies pas l’ampleur de la tâche et la complexité de la chose. Il y a 1 milliard de façon de mette des backdoors. A tous les niveaux (Matériel et logiciel) Si tu lisais mieux (je met en gras et souligné l'important) : Delta4g a écrit des vrais experts techniques qui travaillent avec les services de l'état et la DGSI et qui ont des outils d'inspection du traffic entrant/sortant et qui testent le matériel pendant des mois avant la mise en production. 

Le problème est loin d'être a ce niveau. Tu pense que les ricain ils ont pas aussi une armée d'expert pour vérifié le matériel avant la mise en production ? Et pourtant ils ont décidé de bloque huawai, ça s'appelle de la politique et aucun opérateur même si il a confiance dans le matériel ne va prendre le risque de se faire stoppé son déploiement ou reproché d'utiliser un matériel chinois même si l'équivalent européen ou américain est probablement aussi bogué ou est réellement en retard sur les évolutions de la norme. ça n'a rien de rationnel comme choix. C'est totalement politique. Et pour ceux qui s'étonne qu'il y ai du huawai qd même sur les réseau, oui les antennes passives ne posent aucun problèmes, tant que le routage des données n'est pas impacté par un opérateur il n'y a aucun problème a utiliser du matériel passif ou très faiblement actif d'une marque chinoise.

Posté le 03 septembre 2019 à 13h10 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Miidou a écrit
crachoveride a écrit Miidou a écrit Bravo à Free de continuer à faire confiance à Nokia pour leur matériels et ne pas suivre les autres à vouloir mangé chinois et surtout que la Chine est un peu dans l'embarra avec cette histoire de supposition d'espionnage mondiale avec la marque Huawei ! il est grand temps que l'Europe à du savoir faire dans les réseau télécom et que il faut leur donner de la force comme on le dit en banlieue sinon on sera condamné à remplir les poches au chinois à chaque évolution technologique ! Tu es évidemment au courant que Free utilise également et principalement du matériel Huawei donc chinois avant de dire ça n'est ce pas?  En tout cas pour la 4G https://www.universfreebox.com/article/30891/Free-Mobile-deploie-des-antennes-700MHz Pas en quasi majorité et le liens que tu montre concerne uniquement la 700Mhz et Free à la 2600 et la 1800Mhz et je ne crois pas que ça provient de chez Huawei la quasi majorité donc Oui je suis au courant et cela ne change pas le fond de mon avis! Moins manger chinois , plus européens pour nôtre souveraineté ( de ce qui nous en reste ... )

Oui j'ai corrigé mon commentaire juste en dessous, ce n'est effectivement pas la majorité smile

Posté le 03 septembre 2019 à 13h15 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Tristelunes a écrit
Oui Free / ILIAD utilise des antennes Huawei mais ce sont des équipements passifs !...
Le reste (les émetteurs / processing) est fourni par Nokia pour la 3G & 4G.
Peut tu me dire ou tu as eu les sources? Perso j'ai travaillé au déploiement et je me suis basé la dessus mais je ne m'occupais que de la partie antenne. (c'est une vraie question, ça m'intéresse vue que je n'y bosse plus  smile ).
Donc vous avez raison tous les deux mais les antennes sont pas du tout au même niveau de criticité que les modules et autres. En 5G du fait des antennes actives / Massive Mimo l'histoire pourra changer. 

Posté le 03 septembre 2019 à 13h17 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
snickerz a écrit
Free utilise aussi de l’actif Huawei (dans les stades pour la couv mobile, pour les FH pour sa trans). Sans parler de la partie fixe C’est pas trop une surprise sinon. 

Ah c'est bien ce qu'il me semblait, pas que du passif.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).