Free prodigue à ses abonnés les bonnes pratiques à adopter pour se protéger des phishings et virus

Phishings, malwares, ransomwares et autres virus, sont aujourd’hui monnaie courante. Il est donc nécessaire de se protéger un maximum pour éviter toute mésaventure 2.0. Partant de ce postulat, Free donne aujourd’hui quelques conseils utiles.

Protéger ses données et ne pas divulguer ses coordonnées bancaires sans réelle vérification. La meilleure des protections selon l’opérateur reste les utilisateurs eux-mêmes : "Prudence et bon sens devraient vous tenir à l’écart des ennuis. Un site vous annonce que vous avez gagné une voiture, un IPhone 8 et 100.000€ ? C’est très certainement une arnaque. Un contact inconnu vous envoie un e-mail douteux avec une pièce jointe suspecte ? Ne l’ouvrez pas. Un message de votre banque vous demande de cliquer sur un lien pour rembourser une somme sortie de nulle part ? Ne cliquez pas. Mieux vaut vous connecter à votre espace client directement sur le site de votre banque pour vérifier que tout va bien", conseille Free.

Pour autant, cela ne suffit pas pour se protéger des malwares et ransomwares qui pullulent actuellement en ligne. Free préconise tout d’abord d’utiliser des mots de passe sécurisés autres que "motdepasse", "123456" ou "bonjour". "Sur mobile, il est également possible d’opter pour d’autres types de protections, comme la sécurisation par capteur d’empreintes digitales si votre terminal le permet. Le traditionnel code PIN a lui aussi fait ses preuves. D’ailleurs, ce dernier ne se limite pas à 4 chiffres comme le pensent la plupart des utilisateurs. Vous pouvez en choisir jusqu’à 8", rappelle par ailleurs l’opérateur.

Autre astuce, supprimer aussi les applications non utilisées et non mises à jour depuis longtemps. Véritables failles potentielles, celles-ci peuvent servir de "passerelle à quiconque voudrait récolter des informations sur vos contacts et s’en servir pour une attaque de type phishing".

S’agissant des paiements en ligne, Free conseille d’éviter les connexions WiFi et qui plus est publiques, lesquelles peuvent offrir "des brèches de sécurité aux personnes mal intentionnées". A la place, privilégiez les données mobiles (3G/4G) ou une connexion filaire depuis un ordinateur. Autre réflexe à avoir, mettre à jour son système d’exploitation ( Android, iOS etc) afin de disposer des dernières mesures de sécurité disponibles. Enfin, le bon vieux antivirus sera votre ami et votre dernier rempart !

 
Source : Portail Free
 
 
 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (3)
Posté le 24 juillet 2019 à 12h39 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

« Free conseille d’éviter les connexions WiFi et quoi plus est publics »

et qui plus est publiques

Posté le 24 juillet 2019 à 13h01 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Ok

Posté le 25 juillet 2019 à 03h45 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Qui se souvient de l'époque où tu connectais ton PC à la Freebox sans antivirus et tu te faisais infecter direct sans même ouvrir le navigateur ?

Ah, que de souvenirs cool

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).