5G : le grand public ressentira toute sa puissance à partir de 2023 selon Bouygues Telecom

 

Si la 5G approche à grands pas, son lancement en France en 2020 ne va pas marquer une grande différence dans les usages du grand public et permettra seulement dans un premier temps d’éviter la saturation des réseaux. Il faudra attendre 2023 et la 5G standalone pour une réelle révolution.

La 5G, une technologie de rupture ? Oui mais pas pour tout de suite. Dans une interview accordée à nos confrères d’Ariase, Jean-Paul Arzel, directeur Réseau de Bouygues Telecom est revenu sur le déploiement de la 5G et sur la révolution des usages dont elle sera le point névralgique. A ses yeux, il faudra attendre 2023 pour sentir une réelle différence chez les abonnés grand public et ce peu importe l’opérateur. « La première génération de la 5G va s’inscrire dans le prolongement de la 4G. Il n’y aura pas une valeur ajoutée très différenciante pour le grand public. Ça va maintenir opérationnel et pérenniser les usages actuels de la 4G en apportant de la capacité aux opérateurs et en répondant au besoin croissant de data. Donc, c’est positif. Ça va permettre d’éviter la saturation du réseau. »

Pas de rupture donc dès 2020 comme la 4G face à la 3G. « Les changements d’usages, les nouveaux usages, et de manière un peu massive, ça va commencer en 2023. Mais, pas avant », précise t-il.

La 5G, dans sa première version, aka la 5G non standalone ne sera pas autonome, elle consistera à apporter de la capacité dont les opérateurs ont besoin immédiatement. « Il faut répondre à la croissance exponentielle de notre consommation de data. On va ajouter des fréquences qui vont s’agréger à celles de la 4G. Mais, la 5G non standalone va fonctionner avec un cœur de réseau 4G. Cette première norme de la 5G est donc très orientée BtoC », indique Jean-Paul Arzel.

Dans quatre ans, la 5G Standalone devrait émerger avec un coeur de réseau autonome. C’est à ce moment là que que les usages vont évoluer de manière "révolutionnaire" puisque cette seconde norme « va mettre en oeuvre des technologies qui vont faire baisser la latence » notamment par le biais de la technologie edge computing, la 5G fonctionnera alors avec des coeurs de réseau décentralisés, lesquels Ils seront beaucoup plus proches du client. « Dans certaines grandes entreprises, le cœur de réseau et les applications seront même carrément dans l’entreprise », ajoute t-il. En attendant, le déploiement de la 5G va se dérouler en plusieurs étapes et de manière progressive "en fonction des besoins en capacité". Les opérateurs vont prendre appuis sur leur réseau existant en effectuant des upgrades. "On va utiliser les points hauts existants sur lesquels on va poser des antennes 5G et on va raccorder ce matériel au réseau de transport existant, via la fibre. On ne va pas déployer des sites uniquement 5G, au moins dans un premier temps. On sera sur la bande de fréquences des 3,5 GHz, comme l’ensemble des opérateurs", explique enfin Bouygues Telecom. Le réseau Free Mobile est d’ailleurs déjà prêt à accueillir la 5G non standalone selon Xavier Niel. Tous les sites installés par l’opérateur sont quasi-fibrés de quoi préparer sereinement l’arrivée de cette nouvelle technologie, les antennes sont d’ailleurs déjà "pré-équipées pour avoir de la 5G, simplement, pour moins cher".

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (18)
Afficher les 13 premiers commentaires...
Posté le 16 juillet 2019 à 20h22 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
pepelemoko a écrit
Bysoft a écrit   Non t'aura la 5g avant (si t'es sage) mais relis l'article 2023 c'est la 5G standalone et oui les message écrit charabia me crispent aussi ! C'est la 5G NSA (Non Stand Alone) qui sera déployée la première, qui s'appuie sur un coeur 4G. D'après les avis généraux, et cet article, elle ne devrait pas bouleverser les usages, mais offrir plus de bande passante pour la 4G. C'est la 5G Stand Alone, qui s'appuie elle sur un coeur 5G, qui apportera tous les bénéfices de la 5G, dont une temps de latence très faible, comparable à la fibre.
D'ici là, je ne suis pas prêt à payer plus cher mon abonnement 4G...

Et s'i n'y avait pas de surcoût???

Du moins j'imagine ce que serait le surcoût  , où comment ils l'introduiraient  sur les 4 ans !!! Nouveaux forfaits !!

Ou montée en gamme des forfaits existants ??? 

Posté le 16 juillet 2019 à 21h47 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
sicoreme a écrit
pepelemoko a écrit  D'ici là, je ne suis pas prêt à payer plus cher mon abonnement 4G...
Et s'i n'y avait pas de surcoût??? Du moins j'imagine ce que serait le surcoût  , où comment ils l'introduiraient  sur les 4 ans !!! Nouveaux forfaits !! Ou montée en gamme des forfaits existants ??? 

J'espère, mais ce n'est ce qui ressort de certaines déclarations en particulier de dirigeants de SFR/Altice, qui ont dit récemment que le déploiement en général avait pris du retard à cause de Free et de ses prix bas, alors qu'eux en fait rêvent de relever les prix pour pouvoir payer leur dette, de déclaration de Stéphane Richard aussi pour Orange, et en gros en général que pour déployer la 5G il faudra augmenter les prix. Et Free l'a fait récemment pour la Delta

Les contraintes pour le déploiements sont aussi très fortes, 3000 sites déployés au 31 Décembre 2022, 8000 sites au 31 Décembre 2024, 12.000 sites au 31 Décembre 2025. Il faudra bien commercialisé ce réseau qui aura été déployé...

Posté le 17 juillet 2019 à 12h39 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
squirrel a écrit
frank38o a écrit squirrel a écrit Merci d'apporter cette précision au travers de cet article mais, de grâce, consacrez 15 minutes de plus à sa rédaction pour corriger les fautes et autres oublis, c'est agaçant. Oui c'est agaçant les "défenseurs de la langue française, genre je suis plus intelligent que vous (on peut corrigé les fautes des autres sans être hautain, je pète plus haut que mon cul ! ) et surtout sans rapport avec l'article ! Que ça vous plaise ou non nous vivons en société.En société veut dire dans un monde de règles. Tenter de s'en affranchir conduit à l'anarchie. Quand on mélange un participe passé avec un infinitif (comme vous dans vos 3 lignes), çà peut passer mais quand on le répète voire qu'on oublie des mots en copiant/collant la source là, oui, c'est agaçant.

L'anarchie pour des fôtes d'orthographes ! tongue-out

Posté le 17 juillet 2019 à 12h49 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
frank38o a écrit
squirrel a écrit frank38o a écrit squirrel a écrit Merci d'apporter cette précision au travers de cet article mais, de grâce, consacrez 15 minutes de plus à sa rédaction pour corriger les fautes et autres oublis, c'est agaçant. Oui c'est agaçant les "défenseurs de la langue française, genre je suis plus intelligent que vous (on peut corrigé les fautes des autres sans être hautain, je pète plus haut que mon cul ! ) et surtout sans rapport avec l'article ! Que ça vous plaise ou non nous vivons en société.En société veut dire dans un monde de règles. Tenter de s'en affranchir conduit à l'anarchie. Quand on mélange un participe passé avec un infinitif (comme vous dans vos 3 lignes), çà peut passer mais quand on le répète voire qu'on oublie des mots en copiant/collant la source là, oui, c'est agaçant. L'anarchie pour des fôtes d'orthographes ! 

Comme l'a dit notre grand philosophe Bernard Pivot:-) : " Un devoir criblé de fautes d’orthographe ou de syntaxe, c'est comme un visage abimé par des verrues".

Comme un vêtement traduit l'image de vous que vous renvoyez aux autres, l'écriture en fait de même à vos lecteurs.

Posté le 17 juillet 2019 à 20h07 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
squirrel a écrit
frank38o a écrit squirrel a écrit frank38o a écrit squirrel a écrit Merci d'apporter cette précision au travers de cet article mais, de grâce, consacrez 15 minutes de plus à sa rédaction pour corriger les fautes et autres oublis, c'est agaçant. Oui c'est agaçant les "défenseurs de la langue française, genre je suis plus intelligent que vous (on peut corrigé les fautes des autres sans être hautain, je pète plus haut que mon cul ! ) et surtout sans rapport avec l'article ! Que ça vous plaise ou non nous vivons en société.En société veut dire dans un monde de règles. Tenter de s'en affranchir conduit à l'anarchie. Quand on mélange un participe passé avec un infinitif (comme vous dans vos 3 lignes), çà peut passer mais quand on le répète voire qu'on oublie des mots en copiant/collant la source là, oui, c'est agaçant. L'anarchie pour des fôtes d'orthographes !  Comme l'a dit notre grand philosophe Bernard Pivot:-) : " Un devoir criblé de fautes d’orthographe ou de syntaxe, c'est comme un visage abimé par des verrues". Comme un vêtement traduit l'image de vous que vous renvoyez aux autres, l'écriture en fait de même à vos lecteurs.

mes parents m'ont dit que si je fait des fôtes ! ma vérité sera moins crédible chez les bourgeois même si j'ai raison   !

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).