Top
Menu
 

Un nouvel accord pour la sécurité du déploiement de la 5G en France a été trouvé

La sécurisation du déploiement de la 5G fait un pas en avant. Un accord entre les députés et les sénateurs membres d’une commission a été trouvé et le projet de loi sera soumis à un vote courant juillet. 

Sécuriser le déploiement d’une nouvelle génération de réseau mobile, à fortiori un réseau comme la 5G est un challenge. Notamment vis-à-vis des risques d’atteinte à la cybersécurité qui sont au centre du débat, encore plus avec l’affaire Huawei en ce moment aux Etats-Unis. Pour cela, chaque activité concernant l’utilisation de certains équipements radioélectriques requerra une autorisation préalable du Premier ministre, qui acceptera ou non la proposition dans les deux mois. 

Le Premier ministre déterminera s’il "existe un risque sérieux d’atteinte aux intérêts de la défense et de la sécurité nationale". A noter également que la proposition s’applique également les appareils déjà installés à cette date. Il est également noté par la rapporteure du texte au Sénat que "les équipements 4G ne seront pas concernés par le texte afin d’éviter toute remise en cause des déploiements en cours". Quant à la mise en place de ce dispositif, elle est prévue "d’ici l’automne".

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (10)
Afficher les 5 premiers commentaires...
Posté le 04 juillet 2019 à 19h30 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Est ce qu'on peut savoir combien d'accords sont encore manquants ??

Posté le 04 juillet 2019 à 19h33 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Voila ce qu'on peut lire sur RT-France : https://francais.rt.com/economie/63628-parlementaires-francais-peaufinent-leur-loi-anti-huawei

Posté le 04 juillet 2019 à 19h48 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Mouais c'est un peu n'importe quoi déjà à minima ca devrait être prix dans un ministère au hasard, mais bon bien sûr on a aucun ministère un tant sois peu sur tout ce qui touche aux nouvelles technologies.

Mais surtout il doit bien y avoir un moyen pour les experts de vérifier le matériel et ils seront eux plus à même de voir de potentiel problèmes qu'un premier ministre qui soyons honnête aura sûrement plus important à faire.

Posté le 04 juillet 2019 à 20h50 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Parce qu'il faut une loi pour sécuriser un réseau ???

Je pensais naïvement que c'était au centre des préoccupations de nos opérateurs : sécuriser leur cœur de réseau, sécuriser les points d'entrée, la moindre antenne, et les interconnexions et je ne sais comment nommer tout cela.

Posté le 05 juillet 2019 à 17h56 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
wedge a écrit
Mouais c'est un peu n'importe quoi déjà à minima ca devrait être prix dans un ministère au hasard, mais bon bien sûr on a aucun ministère un tant sois peu sur tout ce qui touche aux nouvelles technologies. Mais surtout il doit bien y avoir un moyen pour les experts de vérifier le matériel et ils seront eux plus à même de voir de potentiel problèmes qu'un premier ministre qui soyons honnête aura sûrement plus important à faire.
Pfff plus important surement pas mais surtout INCAPABLE de le faire....

DG33600 a écrit
Parce qu'il faut une loi pour sécuriser un réseau ??? Je pensais naïvement que c'était au centre des préoccupations de nos opérateurs : sécuriser leur cœur de réseau, sécuriser les points d'entrée, la moindre antenne, et les interconnexions et je ne sais comment nommer tout cela.

+1

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).