Top
Menu
 

Free s’explique avec des riverains sur le déploiement de la 4G dans leur commune

Retour à Grâces, en Côtes-d’Armor où l’installation d’une antenne-relais Free Mobile faisait polémique il y’a un peu plus d’une semaine. L’opérateur de Xavier Niel avait alors organisé une permanence publique pour expliquer aux riverains la nécessité du projet. 

Deux employés de Free Mobile sont ainsi venus pour échanger avec les habitants s’opposant au projet, qui ne décolèrent pas. Le projet tourne autour d’un pylône de 38 mètres sur le parking du Carrefour. Cela avait également été l’occasion d’apprendre l’existence d’un partenariat entre Free et le mastodonte de la grande distribution. Les protestations tournaient notamment autour du risque pour la santé que représentent les ondes et la perte de valeur immobilières que pourrait engendrer la présence d’un pylône dans le secteur. Si pour le collectif de riverains, le projet est "superflu et nocif", Free quant à lui le considère comme "incontournable et sans danger".

Free souhaite "démonter les fantasmes" autour de l’installation de l’antenne-relais

La permanence a ainsi pris la forme d’un échange de questions/réponses entre l’opérateur et les riverains présents. Ainsi, lorsque l’on demande pourquoi ne pas s’installer sur un autre pylône, les employés dépêchés par Free expliquent " Avant de nous lancer dans la création d’un pylône, particulièrement coûteuse, nous étudions toujours les possibilités de nous raccorder sur un pylône existant. Là, aucun d’eux ne nous permet de déployer notre réseau dans un rayon de 500 m autour de Carrefour.". Ce à quoi rétorque l’initiateur du collectifs de riverains qu’en tant qu’habitant dans le secteur, il n’a "aucun problème de connexion " et Free de lui répondre "Normal, vous bénéficiez en fait du réseau de l’opérateur historique" et explique qu’il doit, d’ici 2020, avoir son réseau propre, une obligation "émanant de l’Etat"

L’argument assez fréquent des risques des ondes pour la santé est bien sûr évoqué durant cette permanence, ce que Free balaie rapidement " Le projet respecte les normes en vigueur. 99 % des expositions sont sous 5 V/M (volts par mètre), alors que les seuils réglementaires sont compris entre 27 et 61 V/M. ". Et pour ce qui est de la possible pollution visuelle, les employés ont encore une fois réponse à ce problème puisque les antennes seront installées "à l’intérieur et non à l’extérieur" du pylône, lui permettant de s’intégrer au paysage. Quant à la dévalorisation immobilière, Free rétorque "Aucun jugement au contentieux n’a permis d’établir qu’une telle installation causait une dépréciation d’un bien"

Outre l’obligation de l’Etat évoquée précédemment, Free explique que ce projet répond également aux besoins des gens, qui "veulent de la mobilité, de la 4G. C’est une réalité ! "

Des arguments qui n’ont pourtant pas entièrement convaincu

Malgré cet échange, les riverains campent sur leurs positions et Guy Pinson à l’origine de la création du collectif, affirme qu’une demande d’étude d’impact "tant pour les ondes que pour la défiguration du quartier" était toujours en cours. Il se déclare même prêt à aller devant un tribunal administratif si le permis de construire n’est pas annulé. 

Ce collectif ne décolère pas et ne souhaite pas lâcher l’affaire, d’autant plus avec les interrogations restantes sur l’arrivée de la 5G en France. 

Source : Ouest-France

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (36)
Afficher les 31 premiers commentaires...
Posté le 04 juillet 2019 à 20h53 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

c'est les pylones le probleme pas les antennes

Posté le 05 juillet 2019 à 08h18 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
griselidi a écrit
c'est les pylones le probleme pas les antennes

Le probleme c'est principalement cette mentalité d'arieré qui s'opposent a tout.

Alors moi je vais faire pareil.

Il y a un boulanger qui veut s'installer dans mon quartier, alors qu'il y a déja 2 dans les quartier voisin.

Donc ce que je vais faire une petition pour qu'on mutualise les boulangers en les remplacant une une grande surface qui de plus proposera plus de choix et de meilleurs prix.

:-) (petit smiles pour les coincés qui ne comprennent pas le second degré).

Posté le 05 juillet 2019 à 08h54 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

une antenne sur un immeuble ca gene pas mais un gros pylone de 20 a 50m de hauteur devant chez toi c'est moche

Posté le 05 juillet 2019 à 09h04 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
griselidi a écrit
une antenne sur un immeuble ca gene pas mais un gros pylone de 20 a 50m de hauteur devant chez toi c'est moche

Et les pylones ou les poteaux qui t'ammene l'electricité, la Telephonie, la fibre, c'est beau ?

On devrais peut etre demander a les faire retirer pour donner une pluevalue a son habitation ?

Posté le 05 juillet 2019 à 16h41 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
pirou2002 a écrit
johanna46 a écrit  Lol.... Des sources peut-être sur les cancers?  Et le fait que ton mari ait un cancer ne prouve rien. Il a peut-être aussi été exposé à des produits dangereux lors de sa carrière, hein.... Bref que du vent. Il me semble nécessaire d’y mettre un minimum de forme et d’Empathie et d’humanité  dans certains commentaires !

Empathie envers ce genre de cons ? Pour quoi faire ? 

Et la forme y est.

L'humanité est en vente en kiosque chaque semaine. Tu peux en acheter un exemplaire. 

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).