Free dévoile de grandes ambitions sur l’IPV6 et est déjà en avance sur ses prévisions

L’ARCEP a publié la semaine dernière son bilan de l’Internet en France. Il est en partie question du déploiement de l’IPV6 chez les différents opérateurs, et Free veux aller vite pour basculer ses abonnés fixe

Il y a 2 mois, Free lançait une mise à jour des serveurs des ses différentes Freebox. Celle-ci apportait surtout comme évolution, l’adoption par défaut de l’IPV6, et la fin de la possibilité de le désactiver, comme l’avaient expliqué les développeurs Freebox : "l’IPv6 est délivré aujourd’hui sous forme de tunnel (6RD) au dessus l’IPv4 (dit natif). En raison des évolutions internes de notre réseau, le système va progressivement être inversé, et c’est désormais l’IPv6 qui sera natif, et l’IPv4 délivré sous forme de tunnel"

Pour rappel, l’iPV6 doit à terme remplacer l’iPv4, qui ne peut pas générer suffisamment d’adresses. Grâce à des adresses de 128 bits au lieu de 32 bits, IPv6 dispose d’un espace d’adressage bien plus important que l’IPv4. Si le déploiement de ce nouveau protocole est relativement compliqué à mettre en place (nécessitant une période de transition avec la cohabitation des deux protocoles iPv4 et iPv6), Free mène la danse en France mais ne laissera plus l’abonné choisir entre l’IPV4 et l’IPV6, comme c’était le cas jusqu’à présent.

Si Free adopte par défaut l’IPV6 sur ses Freebox, c’est qu’il veut un déploiement rapide, comme le montrent les prévisions de l’opérateur (en juin 2018), que vient de communiquer l’ARCEP. Ainsi, en ce milieu de l’année 2019, Free prévoyait jusqu’à 65% de ses abonnés en IPV6. Ce chiffre est largement atteint puisque ,selon le classement mondial du déploiement de l’IPv6, Free en serait déjà à 72,73%, et il se classe 17ème au niveau mondial. Le prochain objectif de l’opérateur de Xavier Niel est que 75% à 85% de ses abonnés Freebox soient en IPV6 en 2021. Comme on peut le constater sur le graphique ci dessous, Free est ainsi le plus ambitieux avec Orange en ce domaine, alors que SFR est à la traîne

Prévisions des taux de clients activés en IPv6 des principaux opérateurs en France

A noter que Free n’a pas communiqué sur ses prévisions de basculement en IPV6 pour ses abonnés mobile.

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (22)
Afficher les 17 premiers commentaires...
Posté le 03 juillet 2019 à 18h10 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Liegeus a écrit
Delta4g a écrit Juste une question les experts réseau : Il y a combien de foyers dans le monde ? Plus de 4 294 967 296 ? Et même si on enlève les réservés non routables. En étant 7 milliards 500 millions sur terre, on a pas tous son adresse IPV4 perso, juste une est partagée par le routeur familial et en data mobile, une est partagée en 4 voir 8 clients. Donc dire PÉNURIE les gars est une escroquerie sans nom. Non il n'y a pas pénurie, c'est un mensonge. Si les acteurs et grands groupes passent tous en IPV6 leur infrastructure on en récupère des millions. Combien d'IPv4 possède GOOGLE, AMAZON et les grands Datacenter, des millions. Free passe déjà de l'IPv4 dans de l'IPv6, à tout les fournisseurs de faire pareil. Ce n'est pas aux clients de s'adapter quand l'industrie le peut sans changer les habitudes de ses clients. Non ce n'est pas un complot, c'est la vérité mais vous êtes trop naïfs. Bref !! sympa, rigolo et original comme troll ^^ rajoute toutes les adresses entreprises, les adresse des objects connecté etc... oui effectivement il y a pénurie et c'est pas nouveau... le NAT a servi de rustine un temps mais ce n'est pas sufisant.

Les entreprises doivent toutes passer en IPV6 aux FAI de leur fournir le matos nécessaire avec l'assistance et les objets connectés à la maison reste comme aujourd'hui derrière un NAT avec 1 IP.

Pour les autres, la Data mobile avec IP partagée reste comme avant.

Les IPV4 récupérées suffiront largement à tenir encore quelques décennies.

Posté le 03 juillet 2019 à 18h14 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Kheops14 a écrit
Delta4g a écrit Juste une question les experts réseau : Il y a combien de foyers dans le monde ? Plus de 4 294 967 296 ? Et même si on enlève les réservés non routables. En étant 7 milliards 500 millions sur terre, on a pas tous son adresse IPV4 perso, juste une est partagée par le routeur familial et en data mobile, une est partagée en 4 voir 8 clients. Donc dire PÉNURIE les gars est une escroquerie sans nom. Non il n'y a pas pénurie, c'est un mensonge. Si les acteurs et grands groupes passent tous en IPV6 leur infrastructure on en récupère des millions. Combien d'IPv4 possède GOOGLE, AMAZON et les grands Datacenter, des millions. Free passe déjà de l'IPv4 dans de l'IPv6, à tout les fournisseurs de faire pareil. Ce n'est pas aux clients de s'adapter quand l'industrie le peut sans changer les habitudes de ses clients. Non ce n'est pas un complot, c'est la vérité mais vous êtes trop naïfs. Bref !! Et par hazard, tu n'as pas l'impression d'oublier les mobiles.... 

Et non, relis bien wink

Posté le 03 juillet 2019 à 19h24 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
LudwigP94 a écrit
Kaffeine a écrit Le seul reproche dans dans tout ça, c'est la disparition de l'option pour désactivé l'IPv6. Free a pas pensé que certains utilisateurs avait désactiver l'IPv6 pour une bonne raison... L'IPv6 entre en conflit avec mon agrégation de connexion, résultat, sur les site IPv6, je me retrouve avec un débit bidon au lieu des 80M de ma connexion agrégé... Merci Free... ça c'est pas bien compliqué, tu monte un VLan sur ton switch, tu tag ton port sur ton mpls et tu va récupérer l'agrégation sur les 2 box ;-)

Sauf que j'ai qu'une Raspberry Pi 3 qui fait tourner OpenMPTCPRouter... Donc pas possible de faire ta solution.

Par contre, j'ai trouvé une solution crade sur un autre site, c'est d'indiquer un Next Hop local pour que la Freebox arrête d'annoncer son IPv6... Faute de mieux pour l'instant...

Posté le 03 juillet 2019 à 19h39 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Delta4g a écrit
Et non, relis bien 

Eh bien tu es a coté de la plaque alors, oui ton ip v4 de ta box est partagé en data mobile quand tu utilise le wifi, sauf que tu n'est pas toujours connecté en Wifi, et que ton mobile utilise aussi une ip v4 pour la data mobile...

donc ça fait beaucoup plus d'ip v4 utilisé que tu le dis...

Posté le 03 juillet 2019 à 20h27 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Kheops14 a écrit
Delta4g a écrit Et non, relis bien  Eh bien tu es a coté de la plaque alors, oui ton ip v4 de ta box est partagé en data mobile quand tu utilise le wifi, sauf que tu n'est pas toujours connecté en Wifi, et que ton mobile utilise aussi une ip v4 pour la data mobile... donc ça fait beaucoup plus d'ip v4 utilisé que tu le dis...

Le wifi n'est pas de la data mobile et tu gardes bien la même adresse IP en wifi chez toi, il n'y en a pas d'autre d'attribuée mais bon..

Et franchement, pour la 3/4G une IP est partagée pour combien d'utilisateurs ?

En 4/8 ?

On peut en mettre bien plus vu qu'on fait du NAT.

Bref, tu me prends pour un débile profond mais je connais très bien le sujet.

Et c'est bien simple, l'IPV4 n'est pas morte, on force juste tout le monde à en sortir du jour au lendemain pour des raisons évidentes pour moi mais qui t'échappe comme à d'autres.

Ça fait plusieurs années que l'IPv6 est disponible et c'est que maintenant que c'est le branle bas de combat ? Mouais.

L'époque s'y prête avec le développement des objets et ça devient une justification parfaite pour le faire à l'envers en criant à la pénurie.

Tu acceptes de te faire prendre pour un con c'est ton choix, pas le mien.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).