Top
Menu
 

Orange, comme Free et les autres opérateurs avant lui, envisage dorénavant de céder ses pylônes

L’opérateur historique pourrait se laisser tenter pour revendre au moins une partie de son réseau, le tout dans le but de "valoriser ses actifs".

Une opportunité envisagée par Orange puisque l’opérateur cherche un moyen de dynamiser sa valeur en bourse qui oscille entre 13 et 15 euros depuis cinq ans. Parmi les solutions envisagées, on trouve également la possibilité de mettre en Bourse Orange Afrique. Mais étant donné que la consolidation du marché des télécoms s’éloigne de plus en plus, Orange pourrait suivre l’exemple de ses concurrents en revendant ses pylônes. 

En effet, Free avait, en marge de son plan Odyssée 2024, annoncé la vente à Cellnex de 70% d’Iliad TowerCo en France soit 5700 sites et de 100 % de la société de gestion d’infrastructures mobiles de télécommunications en Italie, soit 2 200 sites. SFR quant à lui l’avait fait l’année dernière, cédant une partie de ses pylônes de SFR Tower Co. Bouygues Télécom avait quant à lui cédé 3000 sites à Cellnex en 2017. Ce type d’opération permet aux opérateurs de baisser le montant de leurs investissements en en transférant une partie dans ces sociétés dédiées et, le cas échéant, en partageant l’effort financier avec un autre actionnaire, mais surtout de valoriser leurs actifs. C’est d’ailleurs cet aspect-là qui pourrait intéresser Orange d’après Le Figaro

 En effet, l’opérateur dispose du plus important réseau de France et pourrait ainsi revaloriser avec ce type d’opérations. Fabienne Dulac a d’ailleurs expliqué au Figaro : « Nous sommes un opérateur de réseau. Les infrastructures sont en train de trouver une valorisation forte. Nous travaillons sur une stratégie non pas pour générer du cash, mais pour valoriser nos actifs ». Toujours d’après le journal, les opérateurs Vodafone, Telefonica et Deutsche Telekom auraient ainsi déposé un dossier pour racheter une partie des sites d’Orange. Cependant, l’opérateur historique reste pour l’instant dans une phase de réflexion et n’a pas choisi de modèle précis à adopter. 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (14)
Afficher les 9 premiers commentaires...
Posté le 03 juillet 2019 à 03h17 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Une bonne chose, avec la 5G microcell, elles vont vite devenir désuètes innocent

Liquide tout Orange !!!

Posté le 03 juillet 2019 à 06h34 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
reno69 a écrit
christophedlr a écrit reno69 a écrit petrus55 a écrit cela fait rentré du cash mais a long terme faut voir en espérant de bien ficelé les dossiers ,les autoroutes en sont un bon exemple ou alors une façon d augmenté les forfaits avec l'excuse qu ils ne maîtrisent pas le prix de la location des pylônes ?????   Bonjour, petrus55 (+1 pt) le fait de vendre les pylônes à des sociétés privée fera que comme les autoroutes, c'est le consommateur qui devra régler la facture les opérateurs ne maitrisant plus totalement le coût de leur réseau et de l'entretien, tout fou le camps et on ne maitrise plus rien ... !!! de plus en plus seul l'enrichissement des actionnaires compte, le consommateur lui passe à la trappe ... !!! Heu pour ton information et celle du mec au-dessus, Orange n'est pas une entreprise publique mais belle et bien privée, donc aucun rapport avec les autoroutes. Les autoroutes sont la propriétés exclusives des sociétés privées à qui l'état les as vendus. Là on te dit pas que Cellnex est le propriétaire exclusifs, mais que le but est de se partager les frais de gestion des pylônes. Autrement dit il y a un contrat entre les deux.   Bonjour, christophedlr oui je sais que Orange est une société privée et on s'en rend vite compte lorsqu'on s'abonne chez eux, mais pour mémoire avant ce n'était pas France télécoms entreprise d'état et comme beaucoup d'autres elles sont petit à petit privatisées (comme FT) et maintenant les opérateurs (entreprises privées) se séparent ou passent des accords avec d'autres entreprises privées (Cellnex ...) et leurs actionnaires qui vont faire des profits et c'est le consommateur qui règlera la facture finale.   De plus dans vos explications vous me dites que Orange est une société privée .... rien à voir avec les autoroutes qui sont la propriété exclusive des sociétés privées ... ???   Et même si l'état à une participation dans Orange, il n'en est pas moins vrai que Orange comme les autres opérateurs Télécoms Français cèdent leurs pylônes à des Sociétés privées qui factureront en suite l'utilisation de ces pylônes et pas à perte ... !!! c'est en tout cas sur ce fait que je voulais attirer l'attention.

Faut pas lire que la moitié des phrases. Les autoroutes étaient la propriété de l'état, l'état à vendu la propriété des autoroutes à des sociétés privées. Par "propriété exclusive", j'entends que TOUT est intégralement régit par ces sociétés privées, exception du prix où l'état réglemente l'augmentation en terme de pourcentage. Ainsi une société d'autoroute ne peut pas chaque année augmenter le prix de 100% par exemple, c'est réglementé, mais dès que la réglementation permet une augmentation ils s'en privent pas.

Orange ne cède pas la propriété exclusive des antennes, mais cède la gestion des antennes (comme les autres opérateurs), c'est à dire que le contrat de vente des antennes, stipule que Cellnex gère l'antenne pour le compte de l'opérateur, et il y a une répartition de charges : chacun y met de sa poche dans le prix de la gestion de l'antenne.

Si c'était une cession au sens stricte du terme : vente à Cellnex et basta, pour intervenir sur le pylône pour rajouter une antenne ou changer les équipements ou réparer les équipements pétés par les Gilets Jaunes ou les associations PRIARTEM (Robins des Toits et j'en passe), il faudrait un accord de Cellnex voir même se serait à la charge de Cellnex de procéder au travail concerné.

Là ce n'est pas le cas : l'opérateur garde l'accès au pylône, mais si le pylône mais les frais de maintenance du pylône sont payés par les deux parties au lieu d'être supporté uniquement par l'opérateur. 

Donc oui Cellnex se fait du fric, mais c'est à eux de déployer les techniciens nécessaires pour la gestion du pylône, l'opérateur déploie ses techs uniquement pour ses antennes qui sont dessus et ses propres équipements, rien d'autres. Du coup l'opérateur a moins d'employés, donc moins de coûts. Le coût qu'il paie à Cellnex est inférieur.

Dans une entreprise, le coût le plus important c'est le personnel, et pour un opérateur comme FAI, c'est un coup très très important.

Avatar du membre
Premium

chrispas
Envoyer message
 
6376 points
Posté le 03 juillet 2019 à 08h44 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
reno69 a écrit
Bonjour, christophedlr oui je sais que Orange est une société privée et on s'en rend vite compte lorsqu'on s'abonne chez eux, mais pour mémoire avant ce n'était pas France télécoms entreprise d'état et comme beaucoup d'autres elles sont petit à petit privatisées (comme FT) et maintenant les opérateurs (entreprises privées) se séparent ou passent des accords avec d'autres entreprises privées (Cellnex ...) et leurs actionnaires qui vont faire des profits et c'est le consommateur qui règlera la facture finale.   De plus dans vos explications vous me dites que Orange est une société privée .... rien à voir avec les autoroutes qui sont la propriété exclusive des sociétés privées ... ???   Et même si l'état à une participation dans Orange, il n'en est pas moins vrai que Orange comme les autres opérateurs Télécoms Français cèdent leurs pylônes à des Sociétés privées qui factureront en suite l'utilisation de ces pylônes et pas à perte ... !!! c'est en tout cas sur ce fait que je voulais attirer l'attention. 

Bonjour reno69,

HS mais pour info,  un sujet intéressant sur les concessions des autoroutes qui permet de bien connaitre le processus et contrat.

https://www.franceinter.fr/societe/la-tres-rentable-privatisation-des-societes-d-autoroutes

 

Posté le 03 juillet 2019 à 09h43 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
christophedlr a écrit
Les autoroutes sont la propriétés exclusives des sociétés privées à qui l'état les as vendus.

Non, pas vendu mais concédé à durée déterminée ce qui n'est pas du tout pareil.

Posté le 03 juillet 2019 à 10h07 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Kronos a écrit
christophedlr a écrit Les autoroutes sont la propriétés exclusives des sociétés privées à qui l'état les as vendus. Non, pas vendu mais concédé à durée déterminée ce qui n'est pas du tout pareil.

Non pas à durée déterminée, l'état à bel et bien vendu comme ils ont vendus France Telecom ainsi que tout le réseau à Orange. C'est une vente, pas une cession temporaire.

D'ailleurs l'article link par Chrispas est intéressant, car on nous dit :

L’État concède l’exploitation et l’entretien des autoroutes en échange de ce droit de péage.

On te parle pas d'une cession temporaire, on te dit qu'ils ont vendus l'exploitation et l'entretien des autoroutes.

Lorsque les sociétés d’autoroute financent une troisième voie sur une autoroute ou un échangeur non prévu à l’origine, elles concluent un contrat de plan avec l’État pour une durée de 5 ans. Ce contrat prévoit des hausses de tarifs supérieures à 70% du taux de l’inflation.

Autrement dit, les sociétés d'autoroutes ont tout droit d'exploitation et d'entretien, en revanche le financement se fait avec un contrat avec l'état pour 5 ans, c'est à dire que le contrat on nous le dit, prévoit que pendant ces 5 ans les hausses de tarifs sont de 70% au minimum pendant ces 5 années.

Hors, justement au lieu de faire tout le nécessaire d'un coup, ces sociétés d'autoroutes vont progressivement, ce qui permet après les 5 ans, de passer un nouvel accord pour 5 ans de plus pour je ne sais quelle connerie à rajouter, ce qui permet de manière illimité de monter les tarifs comme des malades.

L’État, incapable de financer, se tourne vers les sociétés concessionnaires d’autoroute qui acceptent de financer en contrepartie d’une hausse des péages. La boucle est bouclée.

L'info est claire : on a vu tout a l'heure que  l'état a céder les droits d'exploitations et de gestion des autoroutes, mais l'état ne pouvant financer les contrats que l'état et ces sociétés d'autoroutes signent, ce sont des contrats qui prévoient des hausses des tarifs en échange du financement fait par ces sociétés.

Donc l'état pouvant pas payer, on vient réclamer au peuple. Si l'état avait gardé les autoroutes au lieu de vendre les droits, c'est l'état qui empocherait les 1,5 milliards d'euros chaque année, et pourrait donc les réutiliser pour le financement des autoroutes et des routes en général.

Dans le cas qui nous concerne : Orange et autres opérateurs, les antennes et pylônes rapportent pas un sous, ce n'est que de la dépense. Ce qui rapporte des sous, c'est les forfaits que les clients des opérateurs paient, ainsi que les dépassements quand les clients dépassent du cadre du forfait. Donc céder les pylônes à Cellnex, permet d'avoir moins de dépenses à faire pour l'entretien, et permet d'un coup de gagner des sous. Comme ça rapporte rien une fois en plus, autant gagner des sous dessus même si c'est sur le coup et non à terme.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).