Top
Menu
 

Iliad (Free) officialise sa participation dans la création de Libra, la monnaie électronique de Facebook

 
C’est officiel, la maison-mère de Free investit dans la cryptomonnaie du plus grand réseau social du monde. Selon Iliad, ce projet d’ « Internet de la monnaie » s’inscrit pleinement dans son ADN, lequel a toujours été de rendre accessible au plus grand nombre les innovations du numérique.
 
"En s’appuyant sur ses infrastructures techniques et le savoir-faire de ses équipes, Iliad a vocation à être l’un des nœuds de validation du réseau Libra. La contribution d’Iliad en tant qu’opérateur européen reflète la dimension décentralisée et multilatérale de ce projet collaboratif", informe ce matin le groupe de Xavier Niel. C’est désormais une réalité, Iliad devient membre fondateur initial de l’Association Libra dont l’objectif est la création de la monnaie électronique de Facebook, avec des frais de transaction minimes. Celle-ci regroupe actuellement 28 entreprises de référence, des organisations multilatérales et institutions académiques réparties géographiquement comme par exemple, Uber Technologies, Spotify, Mastercard, Paypal, Visa, eBay, Lyft, Anchorage mais la liste devrait s’allonger avec une centaine d’investisseurs avant la fin de l’année 2019. Côté opérateurs télécoms, seul Iliad et Vodafone font pour le moment partie de l’association. D’après les Echos, Iliad aurait ainsi déboursé au moins 10 millions d’euros pour être partie prenante du projet de cryptomonnaie du réseau social. Cette somme étant le minimum requis pour siéger aux côtés des plus gros investisseurs dans cette idée initiée par le géant américain.
 
Le réseau Libra reposera ainsi sur "une blockchain open-source sécurisée, évolutive et fiable, laquelle permettra l’émergence d’un nouvel écosystème financier avec de nouveaux usages en faveur de l’innovation et de l’inclusion financière", précise un communiqué. L’un des avantages de cet investissement pour Iliad, sera donc de disposer d’un serveur de la blockchain de Libra. Cette monnaie électronique devrait tout d’abord être lancée en 2020 sur Messenger, Whatsapp et Instagram, mais devrait également être utilisable par les partenaires du projet.
 
Enfin, l’Association Libra aura pour mission de coordonner la feuille de route technique du réseau Libra, de préparer la transition vers une blockchain totalement ouverte (c’est à dire une gouvernance « non permissionnée » et une gestion de réserve automatisée) tout en assurant à terme un rôle égal entre membres fondateurs.
 
 
 
 
 
Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (14)
Afficher les 9 premiers commentaires...
Avatar du membre
Premium

thorontor
Envoyer message
 
4010 points
Posté le 18 juin 2019 à 14h30 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
martinfri36 a écrit
  Donc quelle utilité ?

Une monnaie mondiale comme le bitcoins mais sans la volatilité.

Posté le 18 juin 2019 à 14h47 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

J'aurai des Libra peut être quand Facebook arrêtera d'embaucher des ingénieurs qui sauvegardent les mots de passe des comptes en clair dans une base de données, sans même les hasher avec une clef de salage...

Posté le 18 juin 2019 à 16h06 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Cool, un nouvel outil pour faciliter l'évasion fiscale !

Posté le 18 juin 2019 à 19h21 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
martinfri36 a écrit
Donc quelle utilité ?

La grosse différence c'est que la valeur du bitcoin repose sur une sorte de confiance, en gros un bitcoin ne vaut rien en lui même, son cours peut retomber à 0, il n'y aura pas d'impact.

Pour Libra c'est différent, il y a un espece de coffre, un peu comme une banque. Tout l'argent en circulation sur Libra a été payé à Libra (tu payes 100€ à libra, et tu peux utiliser 100€Libra). L'argent est donc chez Libra, sa valeur est donc assurée. Si l'argent sort de la plateforme, il est restitué à quelqu'un. 

En gros Libra c'est pas vraiment une monnaie, c'est un équivalent de billets virtuels. Elle n'a pas de base de valeur à proprement parler, sa valeur totale est celle qu'il y a dans ses coffres, il n'y a donc pas de création de valeur.

L'intérêt est uniquement de fluidifier les échanges numériques (transactions plus rapides et moins chères). 

Moi ce que je redoutais le plus, c'est une monnaie genre IPO, les cryptomonnaies volatiles où les boites mettent en circulation 10 000 coins, les gens les "achètent" à cette entreprise, ça devient donc un produit du client, sans plus aucune responsabilité de l'entreprise de départ. Si le coin prend de la valeur, la boite peut vendre un peu des 1000000 autres qu'elle a gardé de coté pour elle, s'il se dévalue, et bien l'entreprise n'a rien à rembourser puisque les coins s'achètent au cours en vigueur. Dans tous les cas l'entreprise est gagnante, et c'est une arnaque. Le bitcoin est une arnaque (qui marche, mais c'est une arnaque).

Là si un client a acheté pour 100€ de libra, il récupèrera pour 100€ s'il veut vendre (moins les éventuelles commissions et +/- les éventuelles légères fluctuations des monnaies stables). En gros si tout le monde part de la plateforme, le dernier libra disponible vaudra toujours la même chose, et libra sera obligé de rendre l'argent.

Posté le 19 juin 2019 à 00h02 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Facebook confiance et argent sont pourtant 3 choses difficiles à associer (dans mon esprit en tout cas).

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).