Top
Menu
 

Un quart des internautes piratent des programmes TV en direct d’après l’Hadopi

Les moyens détournés pour profiter des services télévisuels en direct sont nombreux et les internautes ne s’y trompent pas. D’après une étude de l’Hadopi, le piratage de programmes TV en direct concerne un quart des internautes. 

Un internaute sur 4 aurait ainsi déjà opté pour une solution autre que celles proposées par les moyens légaux pour accéder aux chaînes gratuites, payantes ou à un autre type de contenu audiovisuel. L’étude de l’Hadopi révèle également qu’il s’agit d’une pratique qui s’est accélérée en 2018, notamment dû à des évènements sportifs importants comme la coupe du Monde de football. 

Par quels moyens ? 

Les utilisateurs ont pour ainsi dire l’embarras du choix. L’étude révèle que 17% des utilisateurs pirates choisissent les sites de live-streaming, tandis que 14% se tournent vers les réseaux sociaux. Une petite minorité de 5% préfère quant à elle utiliser un boîtier IPTV illégal. 

Quelles conséquences pour les chaînes ? 

L’étude explique que l’utilisation des moyens détournés provoque une "cannibalisation" de l’offre légale. En effet, 54% des utilisateurs d’IPTV illicite se sont déjà désabonnés d’une offre légale en choisissant cet autre moyen. C’est également le cas pour 47% des spectateurs en live-streaming, qui regardent leurs programmes sur des sites dédiés. Ces pirates sont cependant souvent conscients des risques qu’ils encourent en utilisant ces alternatives illicites. 36% d’entre eux savent qu’ils peuvent être exposés à des virus informatiques tandis que 40% sont confrontés à des bugs ou des problèmes techniques lors de leur visionnage d’un programme en direct. 

La pratique semble donc se répandre, tant sur les chaînes payantes que sur les chaînes gratuites. L’autorité va cependant continuer son étude afin de déterminer quelles nouvelles technologies permettent ce type de piratage.

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (16)
Afficher les 11 premiers commentaires...
Posté le 24 mai 2019 à 09h44 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Merci l'autorité pour ce méga coup de pub à iptv, je ne connaissais pas le service ^^ 

Posté le 24 mai 2019 à 10h22 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
arlesien a écrit
job 82 a écrit C'est surtout le moyen de trouver un prétexte pour augmenter la taxe sur la copie privée.   et aussi pour justifier les gros salaires de cette instance inutile.

Franchement inutile !!!

+1

Posté le 24 mai 2019 à 10h24 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
ManuTheFoX a écrit
Hadopi ??? ça existe encore ça ??? Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaan

Bah oui !!!ils sont payés pour "ce" qu'ils font tongue-out

Avatar du membre
Rx
Envoyer message
 
1004 points
Posté le 24 mai 2019 à 10h26 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
jinge333 a écrit
Merci l'autorité pour ce méga coup de pub à iptv, je ne connaissais pas le service ^^ 
Sur ce coup là, si vous avez un Abbonement, je vous invites à faire des recherche chez votre ami Google. Vous serez surpris des économies qu'il est possible de faire. Du choix multiple des chaînes qui vous seront proposer ! Y'en à marre de roucouler...! 
Avatar du membre
js67
Envoyer message
 
631 points
Posté le 24 mai 2019 à 11h50 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Encore TF1, C+ et compagnies qui pleurent car ils perdent des abonnés.

Deja faudrait revoir les tarifs et surtout les programmes. Plus rien d'intéressant sur les chaines.

Un soir tu as plein de film et le reste de la semaine plus rien. Sans parler des pubs à gogo qui rallongent le film de 45min minimum

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).