La FFTélécoms se dit pour la création d’un "péage" spécial Youtube, Netflix etc... à l’entrée des réseaux d’Orange, Free, SFR et Bouygues

 

Le dossier est rouvert. Taxer les géants du Net dont les services monopolisent les réseaux des opérateurs français, la Fédération française des télécoms y pense.

Partant du postulat que « 80% des impôts payés en France par des acteurs du numérique le sont par les opérateurs télécoms français », Arthur Dreyfuss, nouveau président de la FFT (regroupant les grands opérateurs hormis Free), dresse un parallèle éloquent dans les lignes du Figaro. « A certaines heures de la journée, 80% du trafic des réseaux télécoms est dû à Youtube, Netflix, Amazon et Facebook ». Une situation problématique pour la Fédération à l’heure où Orange, Free, SFR et Bouygues investissent à tour de bras dans leurs infrastructures, soit 9,8 milliards d’euros en 2018 pour environ 25% de leur chiffre d’affaires. Dans le même temps, les géants du net engorgent leurs réseaux sans prendre « part et participer au financement » de ces derniers. Pour Arthur Dreyfuss, une solution est toutefois possible, à savoir « instaurer une sorte de péage à l’entrée des réseaux pour les plus gros utilisateurs. » Et d’ajouter que « cela n’a rien à voir avec la Net neutralité, Les consommateurs ne seraient pas concernés ». Néanmoins, les mastodontes américains pourraient à leur tour facturer aux consommateurs ce qu’ils payeraient aux opérateurs. 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (39)
Afficher les 34 premiers commentaires...
Posté le 23 mai 2019 à 18h55 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Trop marrant.

Pendant que Free travaillait à résoudre sa structure de coût, en mégottant sur les interconnexions, les autres lui jetaient la pierre, et payaient à tour de bras pour faire la différence sur la qualitay.

Que faisait Free? Elle développait son laser à débit virtuellement illimité. Plus besoin de faire les frais de gros tuyaux pour Free, maintenant. La plus simple mono-fibre peut virtuellement transporter autant que voulu. Y'a juste à produire l'équipement de réseau Free, et à le brancher en boût de fibre. Free doit se faire des milliards sur Terre avec son brevet. Mais en France, il a l'exclusivité.

Donc, maintenant qu'ils se sont bien auto-niqués pour recruter quelques freenautes infidèles/impatients/mécréants, ils veulent se faire financer leur dépenses somptuaires, et incluent d'office Free dons leur battle: MDR!

Le plus marrant, France Telecom/Orenge, qui a déjà la tête bien dans le déploiement intercontinental de gros cables de fibre, rachète les parts de ses copains qui sentent venir qu'ils vont boire la tasse. Et oui! Stéphane Richard est très très sympa avec ses copians. Tapi ou les autres, tant que c'est le français qui paye, s'il peut avoir sa petite com, il signera toujours.

Morale. 1/ Un génie connait son boulot. 2/ Iliad n'a pas fini de se faire des roupettes. 3/ L'internet s'en sort grandi.

Posté le 23 mai 2019 à 19h00 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
jinge333 a écrit
Josoft a écrit « Les géants du net engorgent leurs réseaux [...] » Ils n'engorgent rien du tout, ce sont pas plutôt les clients des réseau qui demande a accéder au « géant du net ».Et les clients payent déjà pour ça... Dans le même genre:C'est pas le vendeur de produits bourrés de pesticides qui tuent un consommateur sur 5 le problème, c'est les clients qui achètent les produits (moins cher). Donc bon, le système est bon, c'est juste le consommateur qui est bête. C'est pas le producteur/vendeur de cigarettes le coupable. C'est pas le producteur/vendeur de pétrole le problème. C'est pas ... Conclusion... Ben oui les gens consomment ce qu'on leur donne. Quelle qu'en soit les impacts pour leur santé ou leur bien être futur. Le problème c'est l'offre et la régulation de celle-ci. Faire payer les géants américains qui monopolisent la culture pour subventionner les petits qui promeuvent une culture différente est une bonne solution. Ca s'appelle la redistribution sociale, qui existe pour les gens, mais malheureusement pas pour les entreprises.

Pour ton analogie sur la nourriture, il faut savoir que se sont les clients qui ont demandés à ce qu'il y ait des produits moins cher ; sauf que les clients comprennent pas que c'est moins cher mais moins bonne qualité et moins bons pour la santé très souvent (il y a des exceptions). Donc effectivement l'industriel n'est pas en cause car il répond à une demande.

Et cela vient d'ailleurs contrecarrer les histoires de lait plus cher mais qui (soit disant, car invérifiable) rémunère mieux l'agriculteur (quelqu'un y croit ? Pas moi), parce que soit disant les consommateurs ont indiqués être prêt à payer plus cher pour que nos agriculteurs vivent mieux. Et résultat quand on regarde dans les magasins, quel est le lait qui se vend le moins ? Ben ces fameux lait qui sont censés mieux rémunérer l'agriculteur. Pourquoi cela ? Parce que plus cher, les gens veulent donc pas payer plus cher.

Le problème vient du système d'enchères : les produits (il y a 1 mois environ, il y a eu un reportage sur ça au marché de Rungis) sont mis en vente à un certains prix puis le prix descend petit à petit, les industriels attendent donc que ça baisse. Ce qui contrecarre là aussi la théorie (essentiellement des gouvernements successifs), que se sont les industriels qui fixes les prix ; c'est archi faux, c'est ce système d'enchère à la con.

Qu'on cesse cette histoire et qu'on laisse les producteurs fixer eux même les prix et tout ira mieux. D'ailleurs Auchan Pérols par exemple, prends ses salades directement au producteur à Lattes, ils achètes directement chez lui sans ce système ; il gagne plus et le magasin ne fait pas payer plus aux clients, il paie pas plus cher non plus mais pas de coopérative qui prends sa marge délirante, donc l'agriculteur gagne plus et vie mieux.

Qu'on stoppe donc cette connerie de coopératives agricoles pour que les producteurs vendent directement aux magasins, ils gagneraient plus et vivraient mieux.

roro34 a écrit
Si la taxation passe, d'après-vous que feront-ils ? Réponse : ils trouverons un moyen de transférer ce coût sur l'utilisateur Ainsi, par exemple, Netfix coûtera plus cher. Vous avez donc raison, il est évident que ce sont les consommateurs qui supporteront cette taxe en fin de compte. Il faut un peu réfléchir aux conséquences avant de taxer à tout va ! N'oublions-pas non plus que ces "géants" du net embauchent aussi des salariés en France et contribuent au PIB de notre pays.

Totalement d'accord, il faut donc pas taxer mais que la loi oblige à financier un pourcentage minimum de l'augmentation de l'interconnexion spécifique avec le dit géant du web, là on serait dans l'équité et aucune répercussion sur le client puisque se serait un simple investissement fait par le géant, qui s'y retrouve alors à moyen voir long terme.

petrus55 a écrit
alors la mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr quand free a bloquer youtube pour qu il participe  financement des tuyaux c était le vilain petit canard . Dans le même temps, les géants du net engorgent leurs réseaux sans prendre « part et participer au financement » de ces derniers.

Non Free n'a jamais bloqué Youtube, pendant un certains temps comme Google refusait de participer au financement, l'engorgement est resté en l'état le temps que Free puisse financer progressivement l'augmentation de l'interconnexion. Ce n'est plus la même chose, sachant que là tu dis que Free bridait Youtube, hors ce n'est pas ce que dit le rapport de l'ARCEP.

Posté le 23 mai 2019 à 19h06 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
gdnico a écrit
clemand a écrit petrus55 a écrit alors la mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr quand free a bloquer youtube pour qu il participe  financement des tuyaux c était le vilain petit canard . Dans le même temps, les géants du net engorgent leurs réseaux sans prendre « part et participer au financement » de ces derniers. Free n'a jamais bloqué Youtube. C'est contraire à la neutralité du net. Il ne faut pas avoir la mémoire courte. A l'époque où il y avait des lenteurs vers Youtube, il y a eu enquête de l'ARCEP, qui a juste conclu à des saturations sur le réseau Free et les interconnexions, liées à l'affluence vers Youtube, et non pas à des blocages volontaires. Les FAI oublient une choses, c'est qu'ils font payer leurs abonnés pour ce trafic sur leur réseau (car ce trafic est généré à l'initiative de l'abonné).La seule chose qui est a fiancer conjointement avec les sites (s'il gèrent leur trafic vers internet eux même), ce sont les interconnexions. C'est faux, ce ne sont pas les tuyaux de free qui était saturé, mais l'interconnexion. Et là c'est bien à celui qui fournit le service de payer donc google, Netflix & co. Le traffic est à l'initiative de l'abonné mais par exemple cdiscount paye pour sa bande passante en sortie du datacenter et aussi des CDN afin que le site soit fluide chez ces clients. Et là google & co ne paye pas pour ce traffic sauf chez free!

Avant de dire "c'est faux", apprend à lire. Je l'ai écrit "des saturations sur le réseau Free et les interconnexions"

Et pour le financement des interconnexions, c'est plus complexe. Toutes les sites financent (directement, ou via un FAI), leur data vers internet.
Les litiges entre FAI et les sites gros consommateurs en data, c'est pour des interconnexions directes. Et là c'est pas l'un ou l'autre qui doit tout financer s'ils souhaitent une interconnexion directe, mais aux 2 de trouver un arrangement. C'est ce qu'avait indiqué l'ARCEP à l'époque du litige entre Free et Google.
Et ils trouvent tous des accords de financement pour les interconnexions au final.


Mais pour en revenir au sujet ici, ce que réclame la FFT, c'est bien de les taxer pour participer au financement de "leurs réseaux", et pas juste les interconnexions. Car ils se rendent compte que la data totale augmente années après années, que leurs réseaux commencent à saturer à plusieurs endroits aux heures de forte affluence.

Posté le 23 mai 2019 à 20h11 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Rx a écrit
C'est d'ailleurs parcequ'il 'as pas besoin de liquidité qu' il viens de faire un enprunt de 500 millions...! 

Bonsoir,

Sans doute Free peut-il se permettre un tel emprunt ?

Il va y avoir des sous à sortir, bientôt. La question est : sur quelles liquidités chacun des opérateurs peut-il compter ? Quid de ceux qui sont déjà surendettés et qui, là-dessus, proposent des accès fixes qui rapportent moins qu'ils ne coûtent ?

Posté le 24 mai 2019 à 21h38 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
james57 a écrit
Rx a écrit Le consommateur ne sera pas impacter ! Mes fesses oui, que sa passera t'il si un n'y participe pas, son débit sera ralentit et en définitif celui du consommateur. La neutralité du net, ont est en plein dedans..! Faut arrêter de nous prendre pour des pigeons..!  On va surtout se diriger vers un modèle US où le réseau est largement sous-dimensionné et donc un prétexte pour, par exemple, proposer des abonnements "fixes" et "mobiles" différents suivant l'utilisation (Streaming, etc.) Allez jeter un oeil sur les offres US.

En fait le problème n'est pas que le réseau soit sous dimensionné. Mais le fait que ceux qui encombrent le réseau ne veulent pas payer pour ce qu'ils prétendent avoir le droit d'utiliser.

Le problème c'est qu'internet n'est qu'un élément d'un ensemble qui inclut pas mal d'acteurs. Ces acteurs étant les FAI, les fournisseurs de contenu, les entreprises de stockage, les sociétés gérant les interconnexions entre les fournisseurs de contenu et internet ou bien entre les FAI et internet. Et ceci n'est qu'une partie du problème.

Seulement, toutes ces entités refusent de voir qu'elles dépendent les unes des autres et que toutes les actions qu'elles mènent influencent ce qui se trouve autour d'eux.

Ainsi quand Google a mis en place son système économique. Il s'est bien moqué de savoir si son activité n'outrepassait pas ses droits et ne méprisait pas ceux des autres utilisateurs des réseaux dont internet est un maillon.

Parce que c'est bien gentil de considérer que l'on est dans son droit de gagner du fric avec de la pub et de penser que l'on a droit de faire transiter sans s'en soucier les gigantesques volumes de données sans en payer le prix. Mais c'est se comporter comme un voleur.

Tu veux plus que les autres et bien, il te faut payer le prix pour. Et google refuse ce principe de base, en prétendant qu'il fournit sans contrepartie un service. Sauf que google refuse de voir que en échange de ce service, il reçoit l'argent de la publicité. Alors que les FAI, mais pas uniquement eux doivent ce contenter de recevoir l'aumône tout en devant s'adapter à l'appétit vorace de google, qui ne tient pas compte des couts que doivent supporter les autres acteurs de la société de l'information. Après tout, ils payent pour utiliser des tuyaux. Sauf que google se garde bien de se rappeler que les couts imposés par ses exigences n'ont plus rien à voir avec les couts qui existaient jusqu'à présent.

En fait google se goinfre pendant qu'il demande aux autres de travailler pour pouvoir récupérer les miettes.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).