5G en France : les conditions des enchères pour l’attribution des fréquences se précisent

Alors que les opérateurs mobiles et le régulateur des télécoms sont dans l’attente de plus d’informations concernant les enchères pour l’attribution des fréquences 5G qui se dérouleront à l’automne, le gouvernement français a publié sa lettre pour donner les premiers éléments de cadrage.

Les Echos ont pu prendre connaissance du document, signé par Agnès Pannier-Runacher et Jacqueline Gourault, respectivement secrétaire d’État à Bercy en charge du sujet et ministre chargée de la Cohésion des territoires.

Le gouvernement français souhaite aller plus loin que les exigences de l’Union européenne avec non pas au moins une ville couverte, mais « plusieurs villes », lors du lancement prévu courant 2020. Il insiste également sur le fait que le déploiement doit évidemment concerner les grandes villes pour désengorger les réseaux, mais également englober les milieux ruraux ou montagnards. Voilà pourquoi « la mutualisation des réseaux » est suggérée, afin de permettre un « calendrier raisonnable » et aux opérateurs de s’y retrouver en termes d’investissements. Et d’ajouter que « la bonne couverture mobile de l’ensemble du territoire est un objectif majeur ».

Concernant enfin la question très attendue du coût, il a été indiqué que le prix de réserve sera fixé d’ici l’été par la commission des participations et des transferts, avec la promesse d’un « juste milieu », afin de permettre « des infrastructures numériques de qualité », tout en permettant au prix plancher de « constituer un critère substantiel des attributions ».

Source : Les Echos

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (25)
Afficher les 20 premiers commentaires...
Posté le 12 mai 2019 à 11h33

(suite) avec des choses comparables !!! au lieu de sortir tes mots savants sans les comprendre....

Posté le 12 mai 2019 à 11h34
Negan a écrit
. Wifi 30 ans ? N'importe quoi...

Tu as raison, 20ans, faute de frappe... dsl

Posté le 12 mai 2019 à 15h31
apollyon a écrit
Pour économiser sur les enchères, il faut mettre la concurrence à terre.

aaah "économiser sur les enchères".... !!!! cette merveilleuse stratégie qui a si bien marché pour le 800 mhz !!!

Posté le 12 mai 2019 à 19h00
griselidi a écrit
c'est pas difficile d'installer la 5 g sur une ville entière. Il suffit qu'il choisissent un site qui peu supporter la 5g, et le tour est joué, c'est plus l'argent que la technique le problème
On parle pas de ce qu'on ne connait pas...renseigne toi sur la technologie 5g !!!

Posté le 14 mai 2019 à 19h57
jedi1973 a écrit
Negan a écrit . Wifi 30 ans ? N'importe quoi... Tu as raison, 20ans, faute de frappe... dsl

De toutes façons le wifi utilise une partie de ce qu'on appelait il y a des décennies les "bande UHF". Et il ne faut pas oublier que des micro-ondes sont émises également par le soleil dans des proportions assez effrayantes pour tout électrosensible.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).