Test du jeu SuperTux sur Freebox mini 4K : un Mario-like avec Tux, la mascotte de Linux

 

Cette semaine, nous testons pour vous le jeu SuperTux, disponible gratuitement sur le Play Store de la Freebox mini 4K ou via ce lien. Ce jeu de plate-forme s’inspire grandement des premiers titres de la saga Mario et remplace le plombier de Nintendo par le pingouin de Linux.

Disponible sur le Play Store de la Freebox mini 4K, voici le jeu SuperTux, un titre de plate-forme qui s’inspire clairement des Mario sur la Nes et la Super Nes, avec le plombier moustachu qui a laissé la place au pingouin bien connu des Linuxiens. 

On retrouve en effet les éléments caractéristiques tels que les cases à démolir, les pièces à récolter, le héros qui grandit pour gagner une sorte de vie supplémentaire grâce à une boule de neige (au lieu d’un champignon), les boules de feu (qui font fondre les ennemis ici), l’étoile d’invincibilité et la fin du niveau entre deux barres (comme dans Super Mario World). 

Les niveaux sont repartis en différents mondes, avec parfois plusieurs chemins.

Chose intéressante, en parlant des niveaux : il est possible de télécharger des niveaux supplémentaires et d’éditer ses propres niveaux. De quoi allonger la durée de vie du jeu. Les options sont disponibles dans le menu principal.

Commençons par la prise en main, qui passe obligatoirement par la manette.

Avec la manette de Free, la croix multidirectionnelle ou le stick sert à avancer, à reculer, à se baisser ou à activer des leviers permettant de faire descendre ou monter des plates-formes. Les boutons d’action 3 et 4 correspondent au saut, tandis que les boutons 1 et 2 permettent de lancer des boules de feu. Notez au passage que l’accès au menu passe par le bouton Select.

Si vous avez un doute enfin, sachez que des panneaux vous apprendront ou rappelleront les commandes.

Parlons maintenant des ennemis. Il y a notamment des boules de neige, des casques volants avec des pics ou encore des bombes desquelles il faut rapidement s’éloigner après avoir sauté dessus, au risque de subir l’explosion. Vous pourrez esquiver ce petit monde grâce à l’étoile d’invincibilité.

Toujours pour vous stopper dans votre progression, il y a également les fossés, dont certains avec des stalagmites. Vous remarquerez d’ailleurs assez rapidement que le sol glissant n’est pas là pour vous aider lorsque vous êtes à proximité de ces fossés (ou des ennemis)...

Concernant la difficulté, SuperTux est loin d’être injouable. Comme les jeux de plate-forme dont il s’inspire, il requiert juste un bon dosage dans les mouvements et un bon timing pour franchir les obstacles. Surtout avec le sol glissant évoqué plus haut.

Terminons sur le volet graphismes et musiques. Si la 2D s’avère très propre dans SuperTux, la bande son ne fera pas partie des aspects mémorables tant elle est répétitive et fade. Elle mélange musiques enfantines et musiques dance des années 90.

VERDICT : SuperTux propose un sympathique mélange de Mario et de Tux qui parlera sans doute aux inconditionnels de Nintendo et aux utilisateurs du monde Linux. Maintenant, il ne fait pas partie des jeux inoubliables. À moins d’un coup de cœur, on y jouera un peu par curiosité ou pour tuer le temps, avant de passer à autre chose.

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (1)
Posté le 08 mai 2019 à 05h10

Pas capable de proposer mieux que ça en 2019 ? 

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).