Test Sword of Xolan sur Freebox mini 4K : un jeu aux graphismes rétro vite addictif

 

 
Cette semaine, Univers Freebox teste pour vous le jeu Sword of Xolan, disponible gratuitement sur le Play Store de la Freebox mini 4K ou via ce lien. Ce titre, qui mélange les genres action et plate-forme, devient vite addictif pour peu que vous soyez adepte des graphismes rétro et à la recherche d’un peu de challenge.
 
Disponible sur le Play Store de la Freebox mini 4K, le jeu Sword of Xolan propose un mélange d’action et de plate-forme avec des graphismes 2D à l’ancienne et une ambiance médiévale. Pour faire simple, il faut faire progresser votre chevalier dans des niveaux aux ennemis de plus en plus coriaces, tout en libérant des villageois faits prisonniers.
 
 
 
Commençons par la prise en main. Les contrôles sont assez simples. On avance avec la flèche multidirectionnelle ou le stick, tandis qu’on se sert de l’épée, lance les pouvoir et saute avec trois boutons de contrôle. Notez d’ailleurs qu’en appuyant deux fois sur le bouton de saut, on profite d’un saut plus puissant. Pratique pour franchir les obstacles ou viser des ennemis perchés plus haut, ou pour franchir un passage avec des pics. Précisons enfin que la manette est obligatoire.
 
 
Parlons maintenant des ennemis et des armes à disposition pour les battre. Il y a différents types d’ennemis : des carapaces avec pics, des zombies, des araignées suspendues ou encore des masses de muscles armées d’une massue faisant penser à des gladiateurs. Que du pas beau.
 
Pour venir à bout de tout ce petit monde, on dispose d’une épée et de potions magiques permettant de lancer des boules de feu. Limitées et indiquées en haut à gauche, à côté des points de vie, les potions donne la possibilité d’attaquer un ennemi sans aller au corps à corps.
 
 
 
 
En parallèle de vos affrontements, il faut penser à libérer les villageois des cages dans lesquels ils sont enfermés. En haut de l’écran, en milieu, est d’ailleurs indiqué le nombre de personnes libérées.
 
Parfois, il faudra chercher un peu, les prisonniers se trouvant dans des pièces cachées. Le nombre de personnes libérés est d’ailleurs indiqué en fin de niveau.
 
 
 
 
Abordons le chapitre de la difficulté. Si elle ne tarde pas à se faire sentir, elle se révèle progressive et plutôt bien dosée. De plus, en cas de mort, après la perte de trois cœurs, on recommence simplement au début du niveau en cours. Voilà pourquoi on se prend facilement au jeu, face à un défi parfois loupé de peu. Le jeu se révèle de plus en plus difficile, tout en restant plaisant.
 
Terminons enfin sur l’aspect rétro de Sword of Xolan. Le jeu adopte des graphismes à l’ancienne sans être affreux au point de faire saigner des yeux. Tout se révèle très propre et fluide. Quant à la musique à sonorité médiévale, elle se révèle agréable à entendre et participe grandement à l’immersion. Rien à redire de côte-là.
 
VERDICT : si vous aimez l’esthétique rétro, les jeux avec un peu de challenge et le mélange action et plate-forme, on ne peut que vous conseiller Sword of Xolan. D’autant qu’il est gratuit. Pourquoi se priver ?

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (2)
Posté le 15 avril 2019 à 22h52

Non...merci !

Premium

taduarial
Envoyer message
 
11316 points
Posté le 17 avril 2019 à 00h06

il est beau sealed

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).