Antenne Free Mobile : une scientifique à la rescousse pour raisonner les anti-ondes, en vain

Retour à Saint-Christol-lez-Alès dans le Gard, où un collectif continue de s’opposer à l’implantation d’un pylône de Free Mobile et Orange sur un terrain municipal. Tous dénoncent en premier lieu l’impact des ondes sur la santé. En réponse, la mairie a organisé jeudi dernier une réunion publique autour du projet en présence d’une scientifique afin d’en finir avec cette polémique, mais...

Autorisés depuis octobre dernier à implanter une antenne de 29 mètres de haut, l’opérateur historique et celui de Xavier Niel projettent d’améliorer davantage la couverture 4G dans la commune. Mais ce n’est pas au goût d’une kyrielle de riverains dont l’utilité de cette nouvelle installation est quasi-nulle. Réunions au sein du collectif "Stop antenne relais pension", tous demandent aujourd’hui l’annulation du projet.

Leur argument principal, l’impact des ondes électromagnétiques. « L’antenne-relais sera installée au beau milieu des maisons. On veut nous mettre la tête dans un micro-ondes ! Il ne faudra pas s’étonner que des cancers se développent », s’est inquiété le mois dernier un riverain dans les lignes d’Objectif Gard. Soucieux de mettre fin au plus vite à cette mobilisation soutenue par l’association Robin des toits, le premier adjoint de la commune a invité une scientifique jeudi dernier à participer à une réunion publique sur le sujet. Ainsi pendant deux heures, Anne Perrin, docteur en biologie moléculaire et cellulaire, a fait un tour d’horizon des des recherches sur le sujet.

"Les nombreuses expertises collectives (nationales et internationales, NDLR) ne concluent pas à l’existence de risques sanitaires liés à une exposition aux champs électromagnétiques émis par les antennes-relais", lorsque les valeurs limites d’exposition sont respectées a t-elle conclu, rapporte Midi Libre. Au sujet de d’hypersensibilité aux ondes, l’experte le rappelle, les cas ne sont pas prouvés scientifiquement, même si "la souffrance et les symptômes peuvent être bien réels".

Mais pas de quoi convaincre les participants en grande majorité opposés au projet d’implantation. Le Dr Rémi Targhetta, cancérologue au CHU de Nîmes, présent lors de cette réunion publique bien que ne résidant pas dans la commune, a pris la parole avant de tirer à boulets rouges sur la présentation d’Anne Perrin. D’après lui, on se prépare à "une catastrophe sanitaire similaire à celle de l’amiante, et d’ajouter "on ne va pas attendre trente ans pour constater qu’il y a des cancers"", la faute à une méconnaissance des effets des ondes. Ce à quoi la scientifique a répondu : "l’amiante est un argument qui ne tient pas la route. On ne peut pas le comparer aux ondes électromagnétiques, sauf pour faire peur aux gens.Avec toutes les études que l’on a faites jusqu’à présent, si elles avaient des effets similaires, on l’aurait vu". La balle est dans le camp du maire.

 

 

 

 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (34)
Afficher les 29 premiers commentaires...
Posté le 12 mars 2019 à 19h15
Octave Ergebel a écrit
Cervoiserousse a écrit Tant pis pour moi. Je suis dérangé par mon wifi, la nuit si le dernier couché oublie de l'éteindre je me réveille avec le casque ( sensation) et vais débrancher. Près des antennes je sens des trucs aux membres et à la tête. Si je faisais partie des gens trop près , je déménagerai ou doublerai les murs exposes à la feuille de plomb. Je vous donne mon adresse en mp , celui qui me traite de cinglé vient me le dire en personne Cinglé  non, dépressif probabablement.

Voire hypocondriaque...

Posté le 13 mars 2019 à 15h49

Octave, Johanna, facile derrière un clavier. La sensibilité est individuelle, votre ignorance crasse est la marque de votre réponse méprisante. Vous me faites penser à ce parti aux abois qui salit les opinions avant de sombrer aux prochaines élections

Posté le 14 mars 2019 à 11h36

Octave, Johanna, que dois-je penser de vos diagnostics à deux balles ? Déjà peut-être atteints ? Par quoi ?


Sinter
Envoyer message
 
1762 points
Posté le 14 mars 2019 à 13h48
johanna46 a écrit
Octave Ergebel a écrit Cervoiserousse a écrit Tant pis pour moi. Je suis dérangé par mon wifi, la nuit si le dernier couché oublie de l'éteindre je me réveille avec le casque ( sensation) et vais débrancher. Près des antennes je sens des trucs aux membres et à la tête. Si je faisais partie des gens trop près , je déménagerai ou doublerai les murs exposes à la feuille de plomb. Je vous donne mon adresse en mp , celui qui me traite de cinglé vient me le dire en personne Cinglé  non, dépressif probabablement. Voire hypocondriaque...
ce qui est bizarre, c'est qu'il y a des personnes soit disant sensible qui se sentent mal en face d'une antenne non branchée, mais qui ne sentent rien si l'antenne est dissimulée et émet  ....

Posté le 10 avril 2019 à 14h26
Sinter a écrit
johanna46 a écrit Octave Ergebel a écrit Cervoiserousse a écrit Tant pis pour moi. Je suis dérangé par mon wifi, la nuit si le dernier couché oublie de l'éteindre je me réveille avec le casque ( sensation) et vais débrancher. Près des antennes je sens des trucs aux membres et à la tête. Si je faisais partie des gens trop près , je déménagerai ou doublerai les murs exposes à la feuille de plomb. Je vous donne mon adresse en mp , celui qui me traite de cinglé vient me le dire en personne Cinglé  non, dépressif probabablement. Voire hypocondriaque... ce qui est bizarre, c'est qu'il y a des personnes soit disant sensible qui se sentent mal en face d'une antenne non branchée, mais qui ne sentent rien si l'antenne est dissimulée et émet  ....

Ce qui n'est pas marrant, ce sont les gens qui ont des tumeurs au cerveau, pour cause diverses, pas obligatoirement les fréquences, et qui font comme si de rien n'était pendant des années

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).