Iliad, Bouygues Télécom, Orange et SFR : pour certains analystes, la consolidation sera nécessaire pour plus de discipline et de rentabilité

Des analyses doutent de la capacité d’Iliad, Bouygues Télécom, Orange et SFR à être rentables et estiment que la consolidation reste la meilleure option pour plus de discipline de marché.

Les analystes de la banque britannique Barclays se sont penchés sur la rentabilité des opérateurs télécoms français. Ils soulignent le faible taux de rentabilité des investissements dans le secteur, de seulement 5 % en moyenne. Et d’après Barclays, la situation n’est pas prête de s’améliorer, alors que le secteur devrait justement être dans une phrase de "réparation" des marges. D’où une dégradation de sa notation des opérateurs. Orange et Iliad sont passés de surpondérer à neutre, Alite de neutre à sous-pondérer. Seul Bouygues se maintient à neutre.

Les quatre opérateurs se battent en effet à coups de promotions commerciales, ce qui ne permet pas d’améliorer la rentabilité et apparaît même irrationnel aux yeux des analystes. Sans compter la consolidation qui ne semble plus vraiment d’actualité, suite aux négociations infructueuses et en raison des lourds investissements à prévoir (notamment lors des enchères pour les bandes de fréquences 5G prévues en fin d’année). Voilà pourquoi les observateurs s’attendent à ce que les discussions reprennent après, lorsque l’un des quatre opérateurs commencera à montrer des difficultés. Surtout que le gouvernement et le régulateur ne sont plus opposés à l’idée d’un rapprochement et d’un retour à trois. Barclays suggère pour sa part une "discipline de marché" qui serait plus certaine que "dans une partie à quatre où chaque joueur a des objectifs individuels ambitieux".

Source : BFM Bourse

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (25)
Afficher les 20 premiers commentaires...
Posté le 06 mars 2019 à 09h17
Fakrys a écrit
il y a 2 opérateurs jouant au poker menteur et truqueurs: Bouygues déjà parce que tout simplement l'héritier incapable Martin.B va partir à la retraite, il serait temps, et qui cherche à valoriser avant cette étape fatidique... et qui ment sans cesse, entre volonté et refus, successifs, de revente au plus offrant ou fusion ou bluff d'un rachat de concurrent. Altice-exSFR/NextTv-BFM-RMC qui est en totale concurrence déloyale car ils ne sont plus français (siège au Luxembourg, cotation à Amsterdam...) et donc échappent aux contraintes, contrôles, impôts et taxes. (font de l'évasion fiscale, des montages financiers hasardeux et compliqués) donc on y voit de moins en moins clair. Les promos truquées suicidaires d'ex SFR "à vie" compromettent gravement la rentabilité et le revenu moyen par abonné! on bricole la revente partielle d'antennes et d'autres bricolages dont ils ont le secret... Comme si ça n'était pas assez compliqué, Free marque le pas et Orange se redresse, reste fort, arrive même à marquer des points. Free totalement nul: ils ont du voir arriver ces baisses et n'ont pas fait grand chose pour les enrayer alors que de peu elles n'auraient pas existé!!! Le soucis c'est qu'une fois commencé, c'est un cercle vicieux, une perte d'image et de confiance... Bref au total un beau bord... bazar: ça promet!!!

SA Altice France actionnaire Altice Europe, donc siège en France... Dire que Martin B est incompétent juste risible. Free totalement nul, il a pourtant les meilleurs Box en France. 

Que tu ne les aiment pas est une chose mais renseigne toi un minimum avant de parler tu auras l'air moins con. 

Posté le 06 mars 2019 à 09h43

A 3 les opérateurs étaient sur un marché très lucratif pendant des années, qui leur garantissait un train de vie plus que confortable et de bon bénéfice.

A 4 ils ont adapté (pas contrainte), leur modèle économique et font toujours des bénéfices. ou est le problème ?

si l'investissement n'était pas rentable, ils ne payerait pas des licences aussi chère pour le plaisir.

pour preuve, ils veulent tous racheter un concurrent mais personne n'est prés à vendre sa poule au oeuf d'Or.

Comme pour la fibre, OUI c'est chère à poser, mais c'est pour plusieurs décennie..finalement le coût de l'investissement par rapport au CA reste en faveur de bénéfice.

Posté le 06 mars 2019 à 09h48
Ris91 a écrit
+1 Il est peut être encore temps, avant l'arrivée de la 5G, de réfléchir à des mutualisations de moyens.

+1 une mutualisation pour les zones non dense. la solution est là.

mais quand on voit déjà comme il est compliqué de couvrir quelques zones blanches récalcitrantes même après plusieurs années sont la contrainte de l'Etat..la mutualisation n'est pas pour tout de suite.

sinon en france, on aurait 4 lignes cuivres par logement, 4 arrivé d'eau, 4 autoroutes pour la meme destination etc...


gdnico
Envoyer message
 
1848 points
Posté le 06 mars 2019 à 11h53

La concurrence n'a fait que retarder le déploiement et de façon inegale. Le cuivre a été déployè en 10 ans sur toute la france. Si on avait garder un monopole d'etat comme pour le gaz ou l'electricité on aurait deja la fibre dans chaque foyer et une 4g qui couvre 95% du territoire.

Posté le 06 mars 2019 à 17h40
sergioleon a écrit
erlagade a écrit sergioleon a écrit Des analystes Anglais qui sont pas fichu de connaitre les conséquence du Brexit... Je rigole ! Rigole, rigole mon ami. Et toi, c'est quoi ton cursus ? Aujourd'hui, anglais ne veux plus rien dire. Nous sommes au 21 ème siècle. Tu as quel âge ? Tu ne serais pas un peu timbré ?? j'ai 62 ans et je t'emmerde !!

Je n'attendais rien de plus de ta part mais, que tu m'emmerdes, ne change rien au problème.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).