Le gendarme des télécoms confirme son intention de prolonger de deux ans la régulation de la TNT

 

 

Après avoir envisagé de mettre fin à la régulation du marché de gros de la TNT dès 2019, l’Arcep a récemment fait machine arrière, le temps pour le marché de s’adapter. 
 
En juin 2018, l’Arcep avait décidé au vu du nombre important d’accès au très haut débit et de la hausse de consommation de la TV sur internet, de ne pas reconduire la régulation du marché de la TNT pour les acteurs professionnels impliqués. Une décision sur laquelle le gendarme des télécoms est finalement revenu le 27 novembre 2018, avec l’intention de prolonger la régulation jusqu’en 2020.

Une consultation publique a dès lors été ouverte jusqu’au 12 décembre 2018 afin de permettre aux différents acteurs de s’exprimer sur le sujet et de convenir d’un accord durable, lequel sera soumis à la commission européenne et devrait être effectif avant les élections européennes de 2019. En attendant, çela avance puisque le régulateur a indiqué il y a trois jours qu’à la suite de sa consultation publique, "confirmer son intention de prolonger de deux ans la régulation du marché de gros de la diffusion audiovisuelle hertzienne terrestre." Pas de temps à perdre pour l’Arcep qui en profite pour lancer deux nouvelles consultations publiques. La première porte sur les éléments à retenir pour "le calcul des tarifs des services régulés de diffusion audiovisuelle hertzienne terrestre sur les sites réputés non réplicables en 2019 et en 2020. La décision de prolongation envisagée par l’Arcep précisera également pour les années 2019 et 2020 les pentes d’évolution des plafonds tarifaires des prestations relatives aux sites réputés non-réplicables. 

Enfin, le régulateur engage une seconde consultation, dite "spécifique" et organisée autour de la fixation du taux réglementaire de rémunération du capital pour les activités de télédiffusion pour les deux prochaines années.

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (24)
Afficher les 9 premiers commentaires...
Posté le 01er mars 2019 à 08h59 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Comme quoi, y a pas que moi qui comprend rien...quel marché de gros ?soyer plus clair dans votre article

Posté le 01er mars 2019 à 09h11 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Bonjour

Merci à jinge333, car moi aussi je n'avais pas compris grand chose à l'article.

Posté le 01er mars 2019 à 09h40 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Ris91 a écrit
Malarkey a écrit J'ai rien compris à l'article? Quelles sont les conséquences de tout ce charabia ? Rien compris non plus

Ca me rassure aussi, je suis pas blond mais j'ai rien compris non plus ! 

Posté le 01er mars 2019 à 09h40 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
ubuntu47 a écrit
Bonjour Merci à jinge333, car moi aussi je n'avais pas compris grand chose à l'article.

Et moi rien du tout. La tnt devait être stoppée ? 

Avatar du membre
valmen
Envoyer message
 
1489 points
Posté le 01er mars 2019 à 09h50 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
jinge333 a écrit
Atlantik a écrit c'est bien, mais rien capté C'est pas tres compliqué: pour emettre la TNT il faut un certain nombre de sites, peut etre 2000 car ce sont des frequences basses et la puissance est tres elevee comparé au telecom.  Il y a des sites strategiques, du genre "la tour eiffel" par exemple. le fait d'emettre est facturé par TDF (detenteur du site) sur des periodes de 5 ans. Ce tarif est régulé par l'ARCEP car il n'est pas simplement possible de creer une autre tour eiffel pour emettre sur tout paris, donc la concurrence par les infrastructures n'est pas effective. l'ADSL et la fibre etant plus largement deployé, quasi tout le monde peut recevoir la TV par internet, donc une chaine pourrait decider de ne plus emettre sur la tnt si ca coute trop cher par rapport au benefice du broadcast

Merci pour ces éclaircissements.

Mais en gros, si je comprends bien on risque de s'orienter vers une aggravation de la fracture numérique dans certaines zones, qui sous prétexte d'une couverture jugée suffisante en très haut débit pourraient se trouver privée d'une diffusion TNT d'une ou plusieurs chaines.

Sachant de plus qu'aujourd'hui, encore beaucoup d'opérateurs internet et offres IPTV légales (Mycanal, Molotov) ne proposent qu'une qualité inférieure à la TNT.

Posté le 01er mars 2019 à 10h16 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Cette article est chinois j'ai rien compris 

Posté le 01er mars 2019 à 10h41 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Mon côté Blonde est ressorti en lisant l'article.kiss

Posté le 01er mars 2019 à 12h30 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
jinge333 a écrit
Atlantik a écrit c'est bien, mais rien capté
C'est pas tres compliqué: pour emettre la TNT il faut un certain nombre de sites, peut etre 2000 car ce sont des frequences basses et la puissance est tres elevee comparé au telecom.  Il y a des sites strategiques, du genre "la tour eiffel" par exemple. le fait d'emettre est facturé par TDF (detenteur du site) sur des periodes de 5 ans. Ce tarif est régulé par l'ARCEP car il n'est pas simplement possible de creer une autre tour eiffel pour emettre sur tout paris, donc la concurrence par les infrastructures n'est pas effective. l'ADSL et la fibre etant plus largement deployé, quasi tout le monde peut recevoir la TV par internet, donc une chaine pourrait decider de ne plus emettre sur la tnt si ca coute trop cher par rapport au benefice du broadcast

 Merci pour vos explications, c’est certainement un peu plus clair pour beaucoup, dommage qu’ UF se contente souvent de balancer des articles de presse sans approfondir le sujet, mais peut-être ils n’avaient eux aussi pas compris l’article....

Posté le 02 mars 2019 à 09h50 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Elèda a écrit
Mon côté Blonde est ressorti en lisant l'article.

On dira que le texte semble sortir directement des délires psycho-délirants d'un "trop haut" fonctionnaire n'ayant pas été vacciné contre les atteintes de cette redoutable maladie génétiquement transmissible: l'ENA (Embolie Neurovégétative Acquise). Cette maladie étant essentiellement focalisée dans la rue Sainte Marguerite dans la capitale du Bas-Rhin, avec des ramifications sournoises vers un certain "Observatoire" parisien!wink

Posté le 02 mars 2019 à 12h40 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
fansat70 a écrit
On dira que le texte semble sortir directement des délires psycho-délirants d'un "trop haut" fonctionnaire n'ayant pas été vacciné contre les atteintes de cette redoutable maladie génétiquement transmissible: l'ENA (Embolie Neurovégétative Acquise). Cette maladie étant essentiellement focalisée dans la rue Sainte Marguerite dans la capitale du Bas-Rhin, avec des ramifications sournoises vers un certain "Observatoire" parisien!

Oh la la ! Ça s'arrange pas ! C'est moi ou quoi !?surprised

Posté le 02 mars 2019 à 17h56 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Elèda a écrit
fansat70 a écrit On dira que le texte semble sortir directement des délires psycho-délirants d'un "trop haut" fonctionnaire n'ayant pas été vacciné contre les atteintes de cette redoutable maladie génétiquement transmissible: l'ENA (Embolie Neurovégétative Acquise). Cette maladie étant essentiellement focalisée dans la rue Sainte Marguerite dans la capitale du Bas-Rhin, avec des ramifications sournoises vers un certain "Observatoire" parisien! Oh la la ! Ça s'arrange pas ! C'est moi ou quoi !?

Il semblerait que le texte original soit l’œuvre d'un certain Eddie Sjoncté, qui a trop fréquenté les lieux en question, après avoir quitté le glorieux métier de vidangeur, pratiqué après un diplôme de "Sciences Pot"... innocent

Posté le 02 mars 2019 à 18h32 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
fansat70 a écrit
 Il semblerait que le texte original soit l’œuvre d'un certain Eddie Sjoncté, qui a trop fréquenté les lieux en question, après avoir quitté le glorieux métier de vidangeur, pratiqué après un diplôme de "Sciences Pot"...

Eddie Sjoncté MDR !laughinglaughinglaughing

 glorieux métier de vidangeur laughinglaughinglaughing

Posté le 02 mars 2019 à 20h41 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
valmen a écrit
Merci pour ces éclaircissements. Mais en gros, si je comprends bien on risque de s'orienter vers une aggravation de la fracture numérique dans certaines zones, qui sous prétexte d'une couverture jugée suffisante en très haut débit pourraient se trouver privée d'une diffusion TNT d'une ou plusieurs chaines. Sachant de plus qu'aujourd'hui, encore beaucoup d'opérateurs internet et offres IPTV légales (Mycanal, Molotov) ne proposent qu'une qualité inférieure à la TNT.

Certains sites, comme la tour eiffel à Paris déservent des zones plutôt bien desservies par internet, et quasi tout le monde dans cette zone a internet.

Pour une chaine, il est possible de décider de trouver un autre émetteur couvrant un peu moins de la zone, et considérer que les quelques foyers n'étant pas couverts utiliseront internet pour accéder à la TV.

Alors oui, effectivement, certains pourraient ne plus avoir la TV par la TNT, mais s'ils veulent la TV, ils peuvent trouver une offre à 25€ pour internet ou utiliser une antenne satellite. (les chaines sont en général diffusées en bloc de plusieurs chaines, multiplex il me semble).

La logique ne s'applique pas dans le cas de zones non bien couvertes par internet.

Avatar du membre
valmen
Envoyer message
 
1489 points
Posté le 03 mars 2019 à 08h36 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
jinge333 a écrit
valmen a écrit Merci pour ces éclaircissements. Mais en gros, si je comprends bien on risque de s'orienter vers une aggravation de la fracture numérique dans certaines zones, qui sous prétexte d'une couverture jugée suffisante en très haut débit pourraient se trouver privée d'une diffusion TNT d'une ou plusieurs chaines. Sachant de plus qu'aujourd'hui, encore beaucoup d'opérateurs internet et offres IPTV légales (Mycanal, Molotov) ne proposent qu'une qualité inférieure à la TNT. Certains sites, comme la tour eiffel à Paris déservent des zones plutôt bien desservies par internet, et quasi tout le monde dans cette zone a internet. Pour une chaine, il est possible de décider de trouver un autre émetteur couvrant un peu moins de la zone, et considérer que les quelques foyers n'étant pas couverts utiliseront internet pour accéder à la TV. Alors oui, effectivement, certains pourraient ne plus avoir la TV par la TNT, mais s'ils veulent la TV, ils peuvent trouver une offre à 25€ pour internet ou utiliser une antenne satellite. (les chaines sont en général diffusées en bloc de plusieurs chaines, multiplex il me semble). La logique ne s'applique pas dans le cas de zones non bien couvertes par internet.

Je suis assez d'accord, mais je trouve tout de même derangeant que l'on supprime un moyen fiable et économique de diffusion des chaînes. Et on se donne bonne conscience en se disant que les gens concernés payeront un abonnement internet ou une antenne satellite s'ils veulent continuer a les regarder.

Ajourd'hui c'est vrai que l'on peut tout avoir chez nos operateurs internet, mais niveau qualité comme chez free ça pêche grave (sans compter ceux qui subissent regulierement les freeze). Et en cas d'aleas de connexion plus rien pendant des jours. 

Posté le 03 mars 2019 à 16h38 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter
jinge333 a écrit
valmen a écrit Merci pour ces éclaircissements. Mais en gros, si je comprends bien on risque de s'orienter vers une aggravation de la fracture numérique dans certaines zones, qui sous prétexte d'une couverture jugée suffisante en très haut débit pourraient se trouver privée d'une diffusion TNT d'une ou plusieurs chaines. Sachant de plus qu'aujourd'hui, encore beaucoup d'opérateurs internet et offres IPTV légales (Mycanal, Molotov) ne proposent qu'une qualité inférieure à la TNT. Certains sites, comme la tour eiffel à Paris déservent des zones plutôt bien desservies par internet, et quasi tout le monde dans cette zone a internet. Pour une chaine, il est possible de décider de trouver un autre émetteur couvrant un peu moins de la zone, et considérer que les quelques foyers n'étant pas couverts utiliseront internet pour accéder à la TV. Alors oui, effectivement, certains pourraient ne plus avoir la TV par la TNT, mais s'ils veulent la TV, ils peuvent trouver une offre à 25€ pour internet ou utiliser une antenne satellite. (les chaines sont en général diffusées en bloc de plusieurs chaines, multiplex il me semble). La logique ne s'applique pas dans le cas de zones non bien couvertes par internet.

Non, tu n'a rien compris, sinon réexplique dans le bon sens.

Inexplicable cette affaire...celui qui est à la source doit laissé pousser l'herbe dans son jardin.

Bon, je réexpliquerai tout ça une autre fois.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).