Bouygues Telecom trouve son rythme de croisière, performances solides sur le mobile et la fibre

 
A l’instar d’Orange, Bouygues Telecom a levé ce matin le voile sur ses résultats pour le 4ème trimestre et toute l’année 2018. L’opérateur continue sur sa lancée.

En 2018, la dynamique commerciale de Bouygues Telecom se poursuit et l’opérateur affiche une forte croissance de ses résultats financiers. Dans le détail, le parc Forfait Mobile hors MtoM s’élève au 31 décembre à 10,9 millions d’abonnés avec 573 000 nouveaux clients engrangés en 2018, dont 121 000 au quatrième trimestre, soit légèrement plus qu’Orange. L’opérateur de Martin Bouygues affiche toutefois un recrutement sur ce segment inférieur au T4 2017 où il a séduit 150 nouveaux abonnés. Une baisse de régime est aussi à constater en comparaison au T3 2018 (+199 000) mais la performance reste solide eu égard à la décélération du marché du mobile observée par le régulateur sur cette période.

Dans le fixe, Bouygues Telecom a accéléré ses recrutements sur la fibre en gagnant 102 000 abonnés au quatrième trimestre 2018, soit le meilleur trimestre depuis le lancement de ses offres FTTH. L’opérateur a ainsi "doublé en un an son taux de pénétration sur la fibre, qui s’élève à 16 % à fin 2018", fait-il savoir. En conséquence, son parc d’abonnés FTTH s’élève à 569 000 clients au 31 décembre 2018. Au global, le parc "Fixe" compte 3,7 millions de clients, en hausse de 235 000 clients sur un an, dont 73 000 au quatrième trimestre 2018, autrement dit au même niveau qu’Orange .

Financièrement, Bouygues Telecom ne connaît pas la crise bien au contraire. Son chiffre d’affaires s’établit à 5 344 millions d’euros en 2018, en hausse de 6 % sur un an. L’EBITDA s’élève quant à lui à 1 268 millions d’euros, en augmentation de 171 millions d’euros par rapport à 2017. "La marge d’EBITDA est de 29,8 %, en hausse de 2,8 points sur un an. Cette forte croissance reflète la forte hausse du chiffre d’affaires Services, supérieur aux attentes, ainsi que le maintien d’une structure de coût efficiente", précise l’opérateur. Enfin, le résultat opérationnel courant s’établit à 431 millions d’euros en 2018, en progression de 111 millions d’euros sur un an. Tout va donc pour le mieux.

 

 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (19)
Afficher les 14 premiers commentaires...
Posté le 21 février 2019 à 13h50

on le redira encore free ne possède pas encore d un réseaux équivalent aux trois autre FAI avec l itinérance qui lui coûte très chère en argent et en abonnée parti a cause de cette itinérance ,et la fibre qui la aussi coûte aussi pas ma d argent donc deux réseaux a partir de zéro c est très dur ,surtout que la concurrence c est vite adapté après avoir pleuré les deux première années car il avait déjà un réseau et du coup ont été obliger de l amélioré comme leurs forfait, non la guerre ( plutôt la concurrence ) n est surement pas perdu elle continuera enfin je l espère  pour nous .

Posté le 21 février 2019 à 15h36

Bonnes performances de Bouygues, ils ont fait du bon boulo !

J'ai hâte de voir les chiffres SFR, qui je l'espère, sont mauvais sinon ca voudrait dire que free a fait patatra...

Bref faut que free tienne: 2019 sera l'année ou free atteindra la qualité de réseau équivalente à celle de bouygues début 2018, c'est à dire qu'il n'aura presque plus de retard et pourra s'occuper de la suite.

Idem sur la fibre: avec toutes ouvertures sur les RIP free va cartonner, reste a voir ce qu'il vont faire pour corriger le tir de la delta réservé plus à une élite sans complexifier les offres. Les box ADSL pure doivent tirer leur révérence, il ne faudra garder qu'une seule de l'ancienne génération... la mini 4K ? Et peut etre proposer la freebox delta server avec le player mini 4K ?

On attends aussi free sur le marché pro, gros marché s'il en est, avec le réseau 10Gigabit mis en place et la delta S surpuissante il y a de la place pour quelque chose de pro, à condition qu'il y aies le firmware (acces ssh ect), le service (réparation en 4h 24h/24 7j/7), et conseil/vente d'équipements réseaux 10Gbps symétrique.

Posté le 21 février 2019 à 15h38

Et quid de la freebox one.... on en fait quoi ? Peut etre la garder, dans ce cas supprimer la mini 4K server, enlever netflix inclus de base et baisser le prix ?

Posté le 21 février 2019 à 16h01

Free a fait du bien aux opérateurs mobiles. Ils étaient lourds et gras, alors que désormais ils sont beaucoup plus efficients, et ça se ressent dans les résultats. 

Ils ont perdu du chiffre d'affaires, mais retrouvent quand même des bénéfices plus ou moins équivalents à l'époque précédente, avec des tarifs bien moins élevés. Ca donne de la valeur à leurs boites, et également un peu de poids si besoin de faire un investissement à l'international: répliquer le modèle à l'étranger peut augmenter la rentabilité d'un acteur racheté et créer de la valeur.

A voir ce qu'ils vont faire de tout cet argent, l'investir ou le faire repartir aux actionnaires?

Posté le 21 février 2019 à 16h13
cliclem a écrit
Et quid de la freebox one.... on en fait quoi ? Peut etre la garder, dans ce cas supprimer la mini 4K server, enlever netflix inclus de base et baisser le prix ?

elle est top la mini4K avec android c'est classe, par contre ça serait une V3 avec un proce plus rapide, ça serait parfait ;)

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).