Fibre optique : Orange récupère un bout de RIP, l’AMEL gagne du terrain

Le département de la Haute-Vienne vient de choisir Orange pour le déploiement de la fibre optique sur une partie du RIP du territoire. L’AMEL chamboule une nouvelle fois les réseaux d’initiative publique.

Initiée par l’Etat fin 2017, la démarche AMEL permet de faire appel à un opérateur privé pour compléter le réseau d’infrastructures numériques sur des territoires jusqu’à présent couverts par des réseaux d’initiative publique. Dans ce cadre, à la demande du Département, le Syndicat Mixte Dorsal, en charge du déploiement, a lancé à regret, une consultation en novembre dernier. Trois mois plus tard, la collectivité a décidé de confier à Orange  "le fibrage d’une partie de la Haute-Vienne (65.000 prises), en complément notamment de la couverture déjà réalisée sur fonds publics (35.000 prises)", rapporte Le Populaire du Centre. Parmi les candidats, figuraient également Bouygues et Covage. Vainqueur, l’opérateur historique prévoit un investissement compris entre 70 et 100 millions d’euros. Objectif, accélérer le déploiement et fibrer totalement le territoire d’ici 2024 tout en réduisant le délais de raccordement. En réaction, des voix s’élèvent quant à cette décision. « Ce que va faire Orange ? Investir au fur et à mesure de ses capacités financières en visant d’abord le plus rentable » a martelé notamment Jean-Marie Bost (élu LR et président de Dorsal).

Ce scénario n’est pas sans rappeler, la DSP récemment résiliée dans les Hautes-Alpes, Alpes de Haute-Provence et des Bouches du Rhône au profit de l’AMEL. Une nouvelle orientation radicale y a été entreprise en raison de la lenteur du déploiement du réseau FTTH sur le RIP déjà engagé et confié en 2015 à Altitude Infrastructure et sa filiale PACT Fibre. Après consultation, le déploiement de la fibre a ainsi été confié à SFR Collectivités. Le retard y est considérable bien qu’il n’incombe pas l’opérateur d’infrastructure. Seulement 2 125 prises ont été livrées contre une prévision de 49 000 prises. C’est donc aujourd’hui de plus en plus une réalité, L’AMEL bouscule les RIP. 

 

 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (9)
Afficher les 4 premiers commentaires...
Posté le 14 février 2019 à 18h55
vida18 a écrit
cliclem a écrit Je penses que c'est bien mieux que ce soit Orange qui s'en occupe: au moins le travail sera bien fait et dans les temps ...  Orange a beaucoup de retard sur certaines zones AMII. https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/02/14/orange-des-retards-dans-le-raccordement-a-la-fibre_5423316_3234.html

C'est mieux avec Orange qu'avec les autres FAI. 

Posté le 14 février 2019 à 19h42

Tout le monde ne maitrisant pas les sigles et acronymes des télécoms, il aurait été bien de préciser dans l'article que l'AMEL correspond à l' Appel à Manifestations d'Engagements locaux.

Un sigle à rajouter au Dico de Free ?

Posté le 14 février 2019 à 19h58
skipool a écrit
C'est mieux avec Orange qu'avec les autres FAI. 

Tu confonds FAI et opérateurs d'infrastructure. Axione (Bouygues) fait du bon travail sur ses DSP. De plus certains syndicats mixtes ou département (Megalis Bretagne, Sud THD, le département de l'Isère...) ont payé très chers leur DSP à cause d'un mauvais choix stratégique (souvent du choix au choix de l'affermage plutôt que la concession).

Posté le 14 février 2019 à 21h47
DALLAS_K a écrit
Tout le monde ne maitrisant pas les sigles et acronymes des télécoms, il aurait été bien de préciser dans l'article que l'AMEL correspond à l' Appel à Manifestations d'Engagements locaux.

C'est clair que tout le monde ne maitrise pas les sigles, abreviations et acronymes.

Et puis, il y a des règles simples à respecter concernant la rédaction. Quand on veut utiliser des acronymes, abréviation et autres sigles, il convient, si une appellation revient à plusieurs reprises dans un document, de la donner la première fois sous sa forme complète et de la faire suivre du sigle ou de l’acronyme entre parenthèses.

Posté le 14 février 2019 à 23h29

J’habite en Haute Vienne dans une commune de moins de 1000 habitants et depuis quelques semaines les équipes d’Axione travaillant pour le compte de Dorsal circulent pour préparer l’arrivée de la fibre.

Même des hameaux en pleine campagne  de quelques âmes ont déjà accès à la fibre, c’est assez impressionnant, il n’est pas question ici de rentabilité.

Sans l’initiative de Dorsal depuis plus d’une dizaine d’années  rien de cela n’aurait été possible.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).