Scission d’Orange : l’Autorité de la concurrence met un vent à 45 opérateurs

Mais l’AOTA n’a pas dit son dernier mot.

Episode 2. L’automne dernier, l’association des Opérateurs Télécoms Alternatifs a saisi l’Autorité de la concurrence autour de la possibilité de scinder Orange en deux parties distinctes. L’AOTA a alors fait état de problèmes répétés d’accès au Génie Civil de l’opérateur l’opérateur historique "hérité du domaine public national des télécommunications, lui même servant à Orange pour opérer son réseau cuivre et constituer un réseau de fibre mutualisée passif actuellement non-disponible en mode activé (bitstream) pour la concurrence". Créée en 2017, l’association regroupant 45 opérateurs issus du secteur des télécoms et de l’Internet, a alors demandé son avis à l’Autorité sur l’intérêt de séparer fonctionnellement mais également structurellement les branches de détail et d’infrastructure d’Orange.

"Cette séparation permettrait, notamment, d’éviter de multiples conflits entre les activités de détail et de gros (locations de services de capacité et/ou d’infrastructure à des tiers) en sus d’améliorer la qualité de service et les temps de production associés en plaçant l’ensemble des opérateurs sur la même ligne", estime l’association des Opérateurs Télécoms Alternatifs.
 
Toutefois, dans un courrier, l’autorité administrative indépendante chargée de lutter contre les pratiques anticoncurrentielles et d’étudier le fonctionnement des marchés, n’a pas jugé utile hier de donner une suite favorable à l’étude de cette saisine pour avis consultatif, fait aujourd’hui savoir amèrement l’AOTA, laquelle prend acte et prévoit désormais de "saisir l’Union Européenne sur le même sujet afin de recueillir son avis et d’engager, si nécessaire, les actions correctrices requises pour que la concurrence s’effectue de manière saine et loyale sur le marché français des télécoms".

Enfin, en réponse à cette volonté des petits opérateurs de voir Orange sectionné, le président de l’Arcep a partagé sa position dans une interview accordée aux Echos. A la question de savoir si cela est envisageable, Sébastien Soriano répond : "Je pose une question aux promoteurs de cette idée : est-ce que la situation au Royaume-Uni est enviable ? BT a été scindé en deux. Openreach, la partie réseau – en monopole –, n’a pas d’incitation industrielle à investir dans la fibre, ni à avoir une qualité de service élevée." 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (40)
Afficher les 35 premiers commentaires...
Posté le 02 février 2019 à 02h47 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
enlex a écrit
syllepse a écrit Réaction étonnante. SNCF, GDF, EDF ou autres ont été scindées entre un gestionnaire de la structure (contrôlé par l'État) et des gestionnaires d'exploitation mis en concurrence. Obligation européenne qui fonctionne bien et fait baisser les prix à peu près partout, sauf en France dans les télécoms. l'État s'est dit que vu les montagnes d'argent en jeu, il y aurait un gain pour les consommateurs. Ce qui n'est pas faux. Sauf que si Orange peut continuer à être à la fois gérant et exploitant, on lui donne un avantage colossal et on fausse la concurrence et on empêche d'obtenir des tarifs optimisés. L'État sait très bien qu'Orange, côté exploitation, ne résisterait pas à la concurrence vu les coûts des fonctionnaires et des salariés qui y travaillent... Comme la SNCF... Ce qui l'obligerait à injecter de l'argent (nos impôts) pour faire survivre Orange... Vivement que l'Europe intervienne !
Orange n'appartient pas à l'état? Elle est ou ta culture? Tu es vraiment limité dans ton discours, c est la folie ! Orange est en bourse ... Il n'y a pas de fonctionnaire juste des gens en CDI, CDD ou en contrat intérim de formation ! Quand l'état vend une entreprise, elle n'injecte plus de pognon dedans, elle fait comme tout capitaliste, elle veut des bénéfices !!! Orange n'est pas copain avec l'Etat ou Organisme assimilé à l'état et se fait sanctionner même, ouvre toi a d'autres lectures 
Qu'est-ce que tu racontes ? Je n'ai jamais dit qu'Orange n'appartenait pas à l'état, bien au contraire et c'est justement pour ça que cette entreprise a encore des fonctionnaires. Faut te renseigner, si tu veux je t'en présenterait quelques uns qui seront ravis de savoir qu'ils ont perdu leur statut...
Déformer mes propos pour asséner une fausse vérité, c'est nul et ça montre une incapacité à répondre. Pitoyable.

Posté le 02 février 2019 à 06h22 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
syllepse a écrit
enlex a écrit syllepse a écrit Réaction étonnante. SNCF, GDF, EDF ou autres ont été scindées entre un gestionnaire de la structure (contrôlé par l'État) et des gestionnaires d'exploitation mis en concurrence. Obligation européenne qui fonctionne bien et fait baisser les prix à peu près partout, sauf en France dans les télécoms. l'État s'est dit que vu les montagnes d'argent en jeu, il y aurait un gain pour les consommateurs. Ce qui n'est pas faux. Sauf que si Orange peut continuer à être à la fois gérant et exploitant, on lui donne un avantage colossal et on fausse la concurrence et on empêche d'obtenir des tarifs optimisés. L'État sait très bien qu'Orange, côté exploitation, ne résisterait pas à la concurrence vu les coûts des fonctionnaires et des salariés qui y travaillent... Comme la SNCF... Ce qui l'obligerait à injecter de l'argent (nos impôts) pour faire survivre Orange... Vivement que l'Europe intervienne ! Orange n'appartient pas à l'état? Elle est ou ta culture? Tu es vraiment limité dans ton discours, c est la folie ! Orange est en bourse ... Il n'y a pas de fonctionnaire juste des gens en CDI, CDD ou en contrat intérim de formation ! Quand l'état vend une entreprise, elle n'injecte plus de pognon dedans, elle fait comme tout capitaliste, elle veut des bénéfices !!! Orange n'est pas copain avec l'Etat ou Organisme assimilé à l'état et se fait sanctionner même, ouvre toi a d'autres lectures  Qu'est-ce que tu racontes ? Je n'ai jamais dit qu'Orange n'appartenait pas à l'état, bien au contraire et c'est justement pour ça que cette entreprise a encore des fonctionnaires. Faut te renseigner, si tu veux je t'en présenterait quelques uns qui seront ravis de savoir qu'ils ont perdu leur statut... Déformer mes propos pour asséner une fausse vérité, c'est nul et ça montre une incapacité à répondre. Pitoyable.

C’est plus des fonctionnaires 

ils n’ont plus le statut de fonctionnaire 

Orange est en bourse

reveil toi

l’etat français est juste actionnaire et n’innvestit Pas dans orange !!!

je suis aussi un ancien fonctionnaire de l’etat ... je me retrouve en bourse donc en CDI et plus fonctionnaire et ensuite ? Je le vis très bien !! 

L’etat n’investit plus dans ma compagnie mais elle a toujours des actions

je ne bosse chez l’agru 

Posté le 02 février 2019 à 06h25 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Je ne bosse pas chez l’agrume 

Il y a pleins de gens qui ont perdu le statut de fonctionnaire 

vis avec ton temps 

Posté le 02 février 2019 à 06h30 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

quand tu vois comment est le déficit de la france !! Comment la france est dirigée et les pertes financières 

je préfère avoir perdu mon statut de fonctionnaire et avoir un pdg qui développe correctement ma compagnie et à la fin du mois avoir un salaire sympathique !!!

J’ai plus d’avantage ... 

Posté le 02 février 2019 à 19h20 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Orange devrait facilité les opérateurs a venir sur son réseaux , sa donnerai une meilleure concurrence et peut être une nouveau trublion...

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).