Orange : 45 opérateurs à l’unisson pour sectionner en deux l’opérateur historique

L’Association des Opérateurs Télécoms Alternatifs monte au créneau et saisit l’Autorité de la concurrence autour de la possibilité de scinder Orange en deux parties distinctes. Explications.

La question de la séparation structurelle d’Orange en raison de son héritage d’une infrastructure essentielle financée pour partie par des fonds publics est posée. Créée en 2017, l’AOTA, qui regroupe 45 opérateurs issus du secteur des télécoms et de l’Internet, dénonce aujourd’hui "l’accès stratégique au génie civil pour son réseau téléphonique historique permettant l’Internet haut débit (l’ADSL)" dont dispose Orange mais aussi "l’avantage" lui permettant "de se reconstituer un monopole dans la fibre optique", rapporte ce matin L’Express. Selon ses informations, l’hebdomadaire révèle par ailleurs que l’Association des Opérateurs Télécoms Alternatifs a saisi à l’automne dernier l’Autorité de la concurrence dans le but d’obtenir sa position sur une éventuelle séparation en deux entités d’Orange. L’autorité administrative indépendante chargée de lutter contre les pratiques anticoncurrentielles et d’étudier le fonctionnement des marchés, étudierait actuellement cette possibilité.

La conviction de l’AOTA est fondée dans le contexte actuel, il est impossible pour ses opérateurs adhérents de proposer des offres commerciales "identiques" à celle d’Orange. Leur demande est on ne peut plus claire, à savoir diviser l’opérateur historique en deux sociétés. La première dédiée aux infrastructures et la seconde à ses activités de service. Affaire à suivre.

L’AOTA n’en est pas à son premier coup d’essai, l’association a appelé l’Arcep en mai 2018, à engager cette fois à engager des actions pour un déploiement plus rapide de l’IPV6.
 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (38)
Afficher les 23 premiers commentaires...
Posté le 25 janvier 2019 à 15h04 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
SATS a écrit
Cela a été fait pour EDF et GDF avec succès, avec la SNCF avec plus de difficultés donc cela doit être faisable avec Orange.

Ce que tu oubli, pour la SNCF c'était RFF, mais depuis, c'est revenu dans l'escarcelle de la SNCF qui à récupéré en prime la dette de RFF, aujourd'hui c'est renommé SNCF Réseau

Posté le 25 janvier 2019 à 15h52 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Olio a écrit
C'est une très bonne idée, mais ça va pas forcément arranger les opérateurs free sfr et Bouygues, ils seront obligés d'embaucher des techniciens pour s'occuper de l'installation intérieur et des services de leurs abonnés. Fini de donner le boulot au sous-traitant d'orange... 

ben non surtout pas ,il y aura deux services et commercial Orange et un entreprise X pour le réseau a sa charge de l entretient et travaux etc..... mais faut surtout évité que n importe qui touche aux aux nra et dslam .

Posté le 25 janvier 2019 à 23h26 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

C'est quoi cette association des 45 opérateurs inconnus ? avec 500 emploies? 

Posté le 26 janvier 2019 à 10h29 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Lorsque l'on cherche à scinder un groupe ou une entreprise c'est à chaque fois pour amorcer un démantèlement.

Est-ce le but au final !? undecided

Posté le 26 janvier 2019 à 10h39 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Je ne suis pas sûr que dire qu'ils ne peuvent pas déployer la fibre à cause de la puissance d'Orange soit une bonne excuse.

Ces soi-disant opérateurs voudraient juste pouvoir facturer des clients sans investir un seul centime dans une infrastructure comme tous ces revendeurs de gaz et électricité alternatifs qui ne produisent que des prélèvements mensuels forfaitaires, même pas des factures, pas le moindre kWh, ce qui fait que la concurrence n'existe pas du tout en fait.

Quand il sera temps de démonter le cuivre, et ça coûtera de l'argent, on ne trouvera pas grand monde pour vouloir partager les infrastructures et le coût.

Ceux qui disent qu'il suffit de réutiliser les fourreaux actuels pleins de cuivre en boucle locale, oublient qu'on ne peut pas forcément passer sans retirer les anciens câbles, ce qui pose quand même problème ...

Si le régulateur avait dû séparer le réseau des services, c'était il y a 20 ans qu'il fallait le faire, aujourd'hui c'est trop tard, le réseau cuivre va coûter plus qu'il ne va rapporter dans 5 ans et n'existera plus dans 10 ans.

Quand au réseau fibre, la balle est toujours dans le camp des opérateurs alternatifs, il  ne me semble pas qu'ils se précipitent pour concurrencer Orange sur le génie civil, où pourtant ils sont à égalité sur le principe.

Le seul point positif serait au niveau de l'intitulé des intervenants car, ça fait toujours drôle quand on est chez un autre opérateur de s'entendre dire que c'est de la faute à Orange que la ligne ne fonctionne pas.

Pour les réseaux radio, par contre, il est clair que toutes les infrastructures doivent être mutualisées et pas seulement le réseau Orange, mais d'ailleurs combien sont encore propriétaires de leur infra dans le domaine ?

Posté le 26 janvier 2019 à 11h49 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
petrus55 a écrit
Olio a écrit C'est une très bonne idée, mais ça va pas forcément arranger les opérateurs free sfr et Bouygues, ils seront obligés d'embaucher des techniciens pour s'occuper de l'installation intérieur et des services de leurs abonnés. Fini de donner le boulot au sous-traitant d'orange...  ben non surtout pas ,il y aura deux services et commercial Orange et un entreprise X pour le réseau a sa charge de l entretient et travaux etc..... mais faut surtout évité que n importe qui touche aux aux nra et dslam .

Vous n'avez toujours pas saisi le fonctionnement actuel. Chaque FAI payent déjà une location des infrastructures ex FT (celle que tous les français ont payés avec leurs impôts).

Quand l'état a fait la bourde de privatisé FT -> Orange pour soit disant l'ouverture à la concurrence, Orange n'a pas eu un centime a débourser pour ouvrir un trottoir ou se servir des NRA puisque que tout était là

D'entré on était sur une concurrence déloyale. Les autres FAI payent depuis un droit d'accès aux DSLAMS et d'installation de leurs armoires techniques dans chaque NRA de l'ordre de 10€ (c'est compris dans votre forfait).

Les FAI font comme ils peuvent pour rentabiliser leurs investissements et s'orientent vers les zones denses en priorité.

Avec  l'émergence du télétravail des assistances clinique et de débit plus important, la fibre est devenu indispensable pour que les territoires ne soit pas oubliés.

Des initiatives pharaonique tendent malgré tout de faire en sorte que les FAI puissent avoir un accès à cette infrastructure mais en vain, il faut rouvrir des routes de campagnes, refaire des tranchés le long des voies pour tirer la fibre ! Alors que tout est pourtant déjà là pour le faire.

A ce rythme, certains d'entre nous ne connaitront jamais la fibre chez eux.

Je me demande toujours comment l'europe a pu laisser faire un truc pareil sachant qu'ils sont tous les jours a chercher les fraudes et les concurrences deloyales au sein de l'EU.

Les grands gagants dans cette hsitoire sont les actionnaires Orange et le seul objectif qui reste pour cette entreprise c'est la consildation a trois pour revenir a des forfaits de lo'rdre de 80e/mois soi tdisant pour investir ... Dans quoi, ils snot qu'a ouvrir des trappes et passer leurs ca

Posté le 26 janvier 2019 à 11h51 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Au passage j'arrête de saisir sous Edge car ca plante a tout va sur le site Univers Freebox. Je prendrais Google Chrome la prochaine fois donc désolée pour le précèdent commentaire qui s'est auto clôturé tout seul a cause de Edge ;-)

Posté le 26 janvier 2019 à 16h56 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Kaelvin a écrit
. Quand l'état a fait la bourde de privatisé FT -> Orange pour soit disant l'ouverture à la concurrence, Orange n'a pas eu un centime a débourser pour ouvrir un trottoir ou se servir des NRA puisque que tout était là D'entré on était sur une concurrence déloyale. Les autres FAI payent depuis un droit d'accès aux DSLAMS et d'installation de leurs armoires techniques dans chaque NRA de l'ordre de 10€ (c'est compris dans votre forfait). 
L'état ne fait pas une bourde de privatiser FT. C'est un obligation le l'UE.Tous les opérateurs historiques dans l'UE sont privatisés

Posté le 26 janvier 2019 à 18h36 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Actuellement, Orange sous-traite 98% de ses interventions grand public ( mise en service installation de lignes et dépannage) . Le technicien travaille autant pour la partie réseau que pour la partie services. Sur un dépannage il va bosser du dslam jusqu'à la box du client. 

Si on coupe Orange en deux, Orange devient alors un opérateur comme les autres. Donc le technicien côté réseau va arrêter son travaille à la DTI ou au premier point de coupure chez client . Les Opérateurs se débrouilleront donc avec l'installation intérieur de leur client. Orange a encore des techniciens et le savoir faire pour fiabilisé un câblage interne , il vont pouvoir assurer, mais  free par exemple leurs tech non aucun matériel (impossible pour eux de remplacer une simple prise oxydée , par exemple, free ne leurs en fournit pas et ils n'ont même pas de box dans leur véhicules !!) ), ils vont faire comment, dire à leur client d'appeler un électricien ou de changer sa prise lui même ?

En général les techniciens Sout-traitant orange depannent les clients des autres opérateurs jusqu'à la prise client pour être tranquille et ne pas avoir de retour sur leur intervention, (sinon tu y retourne gratuitement et tu as des pénalités ) Orange le sait mais ça lui coûte rien donc il s'en fout et les opérateurs en profitent.

Qu'ils coupent donc Orange en deux, ça arrangera les mecs qui bossent sur le terrain. Mais les opérateurs ont intérêt d'investir dans des techniciens car sa va leur faire mal si ils peuvent pas remplacer un bout de câble ou une prise chez leurs client alors qu' Orange le fait. 

Bien sur tout ca ne concerne que le réseau cuivre qui alimente encore que 80% de la population. 

Posté le 26 janvier 2019 à 19h57 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Stéphane_ping a écrit
Lorsque l'on cherche à scinder un groupe ou une entreprise c'est à chaque fois pour amorcer un démantèlement. Est-ce le but au final !? 

Non la c'est dans l'intérêt général car si non la fibre n'arrivera jamais chez vous.

Posté le 26 janvier 2019 à 22h46 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Kaelvin a écrit
  Non la c'est dans l'intérêt général car si non la fibre n'arrivera jamais chez vous.

Si ça n'est pas Orange qui le fait, c'est sûr, à part SFR encore, qui relève la tête après des années d'errance sur la fausse fibre NC qui ne lui coûtait rien.

Les autres n'investissent rien en moyens, juste des locations de ce que font les deux cités, et quelques autres dans les RIP.

Posté le 27 janvier 2019 à 00h45 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Kaelvin a écrit
Au passage j'arrête de saisir sous Edge car ca plante a tout va sur le site Univers Freebox. Je prendrais Google Chrome la prochaine fois donc désolée pour le précèdent commentaire qui s'est auto clôturé tout seul a cause de Edge ;-)
passe plutôt sous firefox ou opéra, je te déconseille chrome...

Posté le 27 janvier 2019 à 19h02 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Kaelvin a écrit
petrus55 a écrit Olio a écrit C'est une très bonne idée, mais ça va pas forcément arranger les opérateurs free sfr et Bouygues, ils seront obligés d'embaucher des techniciens pour s'occuper de l'installation intérieur et des services de leurs abonnés. Fini de donner le boulot au sous-traitant d'orange...  ben non surtout pas ,il y aura deux services et commercial Orange et un entreprise X pour le réseau a sa charge de l entretient et travaux etc..... mais faut surtout évité que n importe qui touche aux aux nra et dslam . Vous n'avez toujours pas saisi le fonctionnement actuel. Chaque FAI payent déjà une location des infrastructures ex FT (celle que tous les français ont payés avec leurs impôts). Quand l'état a fait la bourde de privatisé FT -> Orange pour soit disant l'ouverture à la concurrence, Orange n'a pas eu un centime a débourser pour ouvrir un trottoir ou se servir des NRA puisque que tout était là D'entré on était sur une concurrence déloyale. Les autres FAI payent depuis un droit d'accès aux DSLAMS et d'installation de leurs armoires techniques dans chaque NRA de l'ordre de 10€ (c'est compris dans votre forfait). Les FAI font comme ils peuvent pour rentabiliser leurs investissements et s'orientent vers les zones denses en priorité. Avec  l'émergence du télétravail des assistances clinique et de débit plus important, la fibre est devenu indispensable pour que les territoires ne soit pas oubliés. Des initiatives pharaonique tendent malgré tout de faire en sorte que les FAI puissent avoir un accès à cette infrastructure mais en vain, il faut rouvrir des routes de campagnes, refaire des tranchés le long des voies pour tirer la fibre ! Alors que tout est pourtant déjà là pour le faire. A ce rythme, certains d'entre nous ne connaitront jamais la fibre chez eux. Je me demande toujours comment l'europe a pu laisser faire un truc pareil sachant qu'ils sont tous les jours a chercher les fraudes et les concurrences deloyales au sein de l'EU. Les grands gagants dans cette hsitoire sont les actionnaires Orange et le seul objectif qui reste pour cette entreprise c'est la consildation a trois pour revenir a des forfaits de lo'rdre de 80e/mois soi tdisant pour investir ... Dans quoi, ils snot qu'a ouvrir des trappes et passer leurs ca

mdrrrrrrrr pont de vue que je partage et depuis longtemps ici mais certain de diront le contraire que Orange a payer etc... et qu il est privatisé a 100% alors que l état a toujours le droit de cuissage dessus

Posté le 27 janvier 2019 à 20h03 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

De toutes manières, c'est pas compliqué, Orange et ce  depuis le début a été avantagé par l'héritage public de l'infra faisant ainsi dès le départ une concurrence déloyale.

Posté le 28 janvier 2019 à 13h27 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

On ne peut que le souhaiter tant la gouvernance Orange n’aura été que cynique, brutale, dans l’abus de position dominante en permanence dans tous les registres. Une chance pour les clients et salariés d’être enfin un peu associés au succès du business du siècle qui ne rapporte aujourd’hui qu’à ses dirigeants.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).