Free : à l’heure du grand défi sur le marché des entreprises

Au moment où la guerre des prix lui met des bâtons dans les roues sur le segment grand public, Free décide de partir à la conquête du marché des entreprises, davantage lucratif où Orange et SFR règnent en maître.

Alors que Bouygues se renforce sensiblement sur le marché des professionnels à coup d’acquisitions pour jouer dans la cour des grands, Iliad a annoncé vendredi l’acquisition des 75% du capital de Jaguar Network, opérateur-hébergeur de services managés dans le Cloud pour un investissement d’un peu moins de 100 millions d’euros. Une étape importante pour Iliad "dans sa stratégie de développement pour adresser le marché entreprises", a souligné le groupe qui ne compte visiblement pas s’arrêter là et mettre les bouchées doubles pour tenter de s’imposer dans un secteur où Orange Business domine outrageusement avec environ 70% de part de marché, suivi de SFR et ses 20%. Si Iliad est déjà présent sur le segment entreprises dans le cloud avec Scaleway (Online), son directeur général, Thomas Reynaud a confié aux Echos que le marché « est en pleine mutation avec une forte demande des entreprises et des PME pour basculer vers la fibre et la virtualisation des infrastructures », ce qui pourrait profiter à Iliad/Free puisque les professionnels sont davantage enclins à changer d’opérateur ou accepter des propositions lors de l’arrivée de nouvelles technologies, de quoi permettre à Iliad de grappiller des parts de marché. L’arrivée de l’opérateur de Xavier Niel n’est pas une surprise en soi, déjà en avril dernier, Maxime Lombardini, désormais président d’Iliad, avait confié sans ambages devant la Commission des affaires économiques que Free prévoit de débarquer sur le marché des entreprises quand toutes les conditions seront réunies. Plus tard, en juin, son successeur à la direction générale, Thomas Reynaud est allé plus loin en déclarant que l’opérateur "réfléchit à se lancer à l’horizon 2020 sur le marché PME, TPE et grandes entreprises où les produits sont relativement chers et non adaptés."

Avec le rachat de Jaguar Network, Iliad pourra capitaliser sur son portefeuille de clients, de premier ordre. Y figurent entre autres, Amazon, France Télévisions, mais aussi le Sénat, souligne le quotidien. Si le chemin est encore long pour Free qui devra s’armer de patience et gagner de la confiance sur un marché plus lent que celui du grand public, il pourra aussi compter sur l’expertise de cette acquisition. Jaguar Network, a à son actif plus de 7 000 km de fibre et plus de 30 datacenters.

 

Source : Les Echos

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (5)
Posté le 21 janvier 2019 à 10h04

Prenons un exemple d'utilisation en entreprise;

La télégestion / la télérélève

La plupart des réseaux d'eau potables et assainissement sont équipés de système de télégestion tout au long de leur parcours.

Chaque site, (station, pompe de relevage est équipé d'une carte SIM en offre pro, de la data est remontée au central (10 à 100 Mo par mois)

Free peut se positionner sur ce genre de système avec une grille tarifaire hyper agressive

Les Linky et autres compteurs communiquants sont potentiellement d'autres clients.

Après il y a effectivement les offres  pour  les bureaux (bundle lignes fixes/portables) portables d'entreprise, boîtes mails...

Posté le 21 janvier 2019 à 13h00

free se réveille un peu tard ,d'ailleurs je n'ai pas compris pourquoi il ne s'est pas lancé plus tôt sur ce marché.

Pour linky ce n'est pas envisageable car la transmission se fait par CPL avec enedis.

Posté le 21 janvier 2019 à 13h50
coolrenea a écrit
free se réveille un peu tard ,d'ailleurs je n'ai pas compris pourquoi il ne s'est pas lancé plus tôt sur ce marché. Pour linky ce n'est pas envisageable car la transmission se fait par CPL avec enedis.

Je pense qu'ils n'y sont pas venus car les abonnements pro proposent des engagements de services que Free ne voulait / pouvait pas proposer. Il faut bien justifier l'écart de prix avec les abonnements de particuliers.

Cela dit si des offrent pro voient le jour, pas sur que ça soit au niveau des abonnements en tant que FAI. Là encore il faudrait proposer un plus par rapport aux offres classiques...

Posté le 21 janvier 2019 à 16h08

le marché pro est très chère, pour un service moins performant (segmenté technologiquement) mais vendu comme "pro" avec une garantie de service peu engageante.

c'est tout bénef pour l'opérateur.

Posté le 21 janvier 2019 à 21h56
coolrenea a écrit
free se réveille un peu tard ,d'ailleurs je n'ai pas compris pourquoi il ne s'est pas lancé plus tôt sur ce marché. Pour linky ce n'est pas envisageable car la transmission se fait par CPL avec enedis.

Les compteurs Linky sont bien équipés de carte SIM

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).