La police des télécoms met une nouvelle fois Orange en demeure

Le torchon brûle une nouvelle fois entre l’Arcep et Orange. Après avoir mis en demeure l’opérateur historique en octobre dernier sur la qualité de service de son réseau cuivre, le régulateur récidive cette fois sur le respect des obligations de l’opérateur en matière de qualité sur les offres de gros à destination du marché entreprises mais également concernant l’accès à la boucle locale .

 
Dans le détail, l’Arcep a ouvert une instruction en septembre dernier "relative à un éventuel manquement de la société Orange à ses obligations en matière d’accès et de qualité de service". Celle-ci a notamment permis de constater une dégradation de la qualité de service des offres de gros activées à destination des entreprises et des offres de gros d’accès généraliste à la boucle locale. Par conséquent, la police des télécoms a ainsi mis en demeure le 18 décembre dernier Orange "de respecter ses obligations de qualité de service en améliorant celle-ci dès le premier trimestre 2019, pour atteindre progressivement des valeurs cibles selon un calendrier précisé par la décision", a t-elle fait savoir hier via un communiqué.

Sur la boucle locale qui relie un abonné au premier niveau d’équipement du réseau, l’Arcep reproche à Orange, une qualité de service en nette dégradation, les délais de dégroupages sont en cause, atteignant "des niveaux anormalement élevés", ce qui pénalise les autres opérateurs. Le régulateur rappelle ainsi à l’opérateur historique qu’il est "tenu de faire droit aux demandes raisonnables d’accès dégroupé à la boucle locale de cuivre et à la sous-boucle de cuivre avec une qualité de service de nature à assurer l’effectivité de l’accès en garantissant aux opérateurs tiers la capacité de fournir leurs propres offres dans des conditions appropriées, en vue de l’exercice in fine d’une concurrence effective et loyale au bénéfice des clients finaux."

Concernant la production des accès, l’Autorité constate enfin une "dégradation sensible", apparue à partir du premier trimestre 2017. "Il apparaît que tant pour les accès sur support cuivre que pour les accès sur support optique, le taux de respect de la date contractuelle de livraison a diminué au cours de l’année 2017 puis s’est stabilisé autour de 80 % au cours de l’année 2018", résume t-elle, l’objectif est de 90%. L’Arcep estime par ailleurs que l’ensemble des éléments avancés par Orange pour expliquer la baisse de la qualité de la production dans le cadre de l’instruction,"ne permettent pas raisonnablement d’anticiper un retour à la normale à court ou moyen terme". 

 

 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (18)
Afficher les 13 premiers commentaires...
Posté le 19 janvier 2019 à 18h27 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Deglace a écrit
Si l arcep peut faire quelque chose qu il le fasse facile de parler agir c'est bien mieux 

Dans le même temps je demande à voir les vraies actions de l'Arcep!!!

Posté le 19 janvier 2019 à 18h30 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
kikoolol a écrit
Vive la fibre, moins de problèmes!

Trop compliquée !!

Blocages divers !!!

Il faudra permettre aux opérateurs tiers et et FAI associatifs !!Enfin lever le monopôle  actuel !!!

Posté le 19 janvier 2019 à 18h31 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
ABP a écrit
"concurrence effective et loyale"
Avec un opérateur privé (pour le peu que l'état en détient encore) qui possède un monopole sur le réseau payé par les contribuables ! Ils sont marrants les partisans du néo-libéralisme avec leur soi-disant libre concurrence. Enfin ils seraient marrants s'ils n'étaient pas au pouvoir...

wink

Posté le 19 janvier 2019 à 18h33 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
DALLAS_K a écrit
Décidément, Orange n'est pas en odeur de sainteté avec l'Arcep. En même temps, Orange, depuis sa privatisation, bénéficie du réseau cuivre de feu France Télécom et en tire les dividendes. Si orange ne respecte pas ses engagements et obligations, il est logique que la société se fasse tirer les oreilles par la police des télécoms.

Tirer les oreilles !!!C'est trop dire !!!

Ce sont des menaces en paroles plutôt !!!!

Posté le 20 janvier 2019 à 10h17 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Mimilamiche a écrit
DALLAS_K a écrit Décidément, Orange n'est pas en odeur de sainteté avec l'Arcep. En même temps, Orange, depuis sa privatisation, bénéficie du réseau cuivre de feu France Télécom et en tire les dividendes. Si orange ne respecte pas ses engagements et obligations, il est logique que la société se fasse tirer les oreilles par la police des télécoms. N'en déplaise aux fanboys, même si la fibre est nécessaire, tout le monde ne l'aura pas de suite, d'ou l'intérêt de préserver ce réseau (20 ans, je crois)

C'est bien la problématique! 20 ans, c'est TRÈS long!
Il est probable qu'il sera plus rentable pour Orange de passer par des AMEL au travers des RIP pour fibrer les derniers mètres des campagnes... Dans pas mal de départements, les opérations de montée en débit sur cuivre, réalisées par Orange ont permis d'amener la fibre au cœur de pas mal de villages, ceci aux frais des collectivités.
Parallèlement, les NRAs d'origine devraient être tous fibrés à court terme. Il ne restera donc à fibrer que les "derniers mètres", y compris l'entrée dans les logement et/ou pavillons, dont le coût a furieusement baissé ces dernières années, particulièrement dans le cas où ces opérations sont "industrialisées", c'est à dire traitées en lots, et non pas au coup par coup, à chaque abonnement client... Certains départements, dans leurs opérations propres FTHH semblent devoir prendre l'option d'intégrer ces dernier mètres et la pénétration dans les logements, avec pose de la PTO... De quoi raccourcir peu ou prou les délais de raccordement opérationnels!

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).