Bouygues annonce un nouveau partenariat "inédit en France" pour le déploiement de la fibre en zone très dense

Bouygues Telecom annonce s’allier avec Axione et Mirova afin de développer l’infrastructure FTTH en zone très dense.

L’opérateur a publié aujourd’hui un communiqué de presse révélant les tenants et aboutissants de ce modèle de partenariat "inédit en France". Bouygues semble en effet annoncer une collaboration qui va bien au delà d’un simple financement. 

Bien que l’opérateur soit déjà en partenariat avec Axione sur les RIP, il s’agit là d’un nouveau modèle de partenariat. L’accord signé garantit à Bouygues Télécom le financement et le déploiement d’une infrastructure complémentaire de 3.4 millions de prises FTTH. Cependant, l’opérateur va également bénéficier du savoir faire d’Axione dans le gestion de ce type d’infrastructure et ainsi, d’ici fin 2021, accéder à l’entièreté de la zone très dense (ZTD). 

Ce partenariat est également la base de la création par Axione et Mirova de CityFast, un opérateur qui se dédiera à la ZTD, auquel Bouygues Telecom cèdera ses infrastructures pré-existantes tout en assurant la conception et le déploiement de son futur réseau de fibre optique. Ainsi Bouygues Telecom aura accès au réseau de CityFast pour une durée de 30 ans. Son infrastructure sera également ouverte à tous les autres opérateurs et la maintenance du réseau ainsi que sa commercialisation et l’exploitation sera gérée par Axione. 

Les partenaires ont tous déclaré être très heureux du partenariat en appuyant sur sa nature nouvelle. En effet, comme pour son déploiement sur la 5G confié à CellNex, Bouygues exprime sa volonté de confier à des spécialistes la gestion des diverses infrastructures de son réseau afin d’"d’accélérer sa couverture FTTH du territoire et d’assurer un excellent niveau de qualité de service".

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (17)
Afficher les 12 premiers commentaires...
Posté le 13 décembre 2018 à 01h37 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

"un opérateur qui se dédiera à la ZTD"

Ca ce sont les dérives de la concurrence... Il ne devrait pas exister ce genre d'opérateurs, ça empêche les autres de dégager des marges pour financer les zones moins denses... C'est juste un parasite qui va venir pomper le cash disponible en proposant une offre que les opérateurs nationaux, du fait de leur offre nationale, ne peuvent pas proposer... Les abonnés verraient d'un mauvais oeil une offre "spéciale parisiens"...

Posté le 13 décembre 2018 à 09h22 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
abalkan78 a écrit
christophedlr a écrit En gros comme à son habitude BT fait le coucou sur les réseaux des autres. En fait finalement BT n'a jamais eu autre chose qu'un réseau mobile, le réseau fixe ça a toujours été une location : réseau SFR et pour le FTTH réseau de ce fameux nouvel opérateur. Ca reste une filliale du groupe Bouygues Axione, renseigne toi avant ;) 

Renseigne toi avant : filiale du groupe Bouygues, pas filliale de Bouygues Telecom. Donc l'opérateur comme je le disais fait le coucou sur les réseaux des autres et n'a aucun réseau, CQFD.

Posté le 13 décembre 2018 à 09h41 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
christophedlr a écrit
abalkan78 a écrit christophedlr a écrit En gros comme à son habitude BT fait le coucou sur les réseaux des autres. En fait finalement BT n'a jamais eu autre chose qu'un réseau mobile, le réseau fixe ça a toujours été une location : réseau SFR et pour le FTTH réseau de ce fameux nouvel opérateur. Ca reste une filliale du groupe Bouygues Axione, renseigne toi avant ;)  Renseigne toi avant : filiale du groupe Bouygues, pas filliale de Bouygues Telecom. Donc l'opérateur comme je le disais fait le coucou sur les réseaux des autres et n'a aucun réseau, CQFD.

Je sais j'ai bien dis groupe Bouygues donc Free fait le coucou sur Free infrastructures qui est une filliale de Iliad ? 

Posté le 13 décembre 2018 à 10h17 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
sebsti a écrit
PPTOTO a écrit sebsti a écrit il faudrait aussi dire que Axione est une filiale à 100% de bouygues alors c'est de suite moins compliqué de signer ce type de partenariat. Bonjour, Axione étant détenu par Bouygues énergie et service, cela veux dire que Bouygues sépare le réseau FTTH de son activité Bouygues Télécom, puisque il cède le réseau à la nouvelle entité créé. C'est une bonne chose de séparer le réseau des services, car cela simplifiera la maintenance à terme.  Le jour où Martin vendra Bouygues télécoms, il aura toujours le réseau FTTH dans sa filiale Bouygues énergie et services. je dis pas le contraire....mais c est un peu facile de se vanter de signer un partenariat avec une de ses filiales.....

j'ai gagné 1000euros! .... c'est papa qui me les as donnée laughing

Posté le 13 décembre 2018 à 13h54 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Prix de l'humour de l'année Martin et sa smala ^^

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).