Altice cède une partie du réseau fibre de SFR

 
C’est fait. Après avoir lancé le coup d’envoi début septembre à la cession partielle du réseau de fibre optique de SFR, Altice Europe annonce aujourd’hui avoir conclu un accord autour de la vente de 49,99% du capital de son réseau SFR FTTH à un groupe de fonds d’investissement pour 1,8 milliard d’euros. Patrick Drahi prévoit un désendettement de l’opérateur au carré rouge en 2019.
 
Le but de l’opération pour Altice Europe est de booster le financement et le déploiement de 5 millions de prises dans les agglomérations de taille moyenne soit au moins 2,7 millions de prises FTTH d’ici deux ans eu égard aux engagements pris par SFR auprès du gouvernement récemment en Zone AMII. Pour ce faire, le groupe de Patrick Drahi a annoncé aujourd’hui la conclusion d’un accord d’exclusivité entre sa filiale française Allianz Capital Partners, AXA Investment Managers et OMERS Infrastructure concernant la vente d’une participation minoritaire de 49,99% dans SFR FTTH.
 
L’ambition affichée de SFR est d’accélérer fortement sur le déploiement de la fibre optique au cours des 4 prochaines années, au rythme de 1 million de foyers câblés par an. Cette transaction valorise SFR FTTH à 3,6 milliards d’euros.
 
"Grâce à cette transaction transformationnelle et aux différentes ventes de tours et partenariats annoncés en début d’année, Altice Europe a pu cristalliser 8 milliards d’euros de valeur d’infrastructure et obtenir un produit total de 4 milliards d’euros en cash en quelques mois", a déclaré Patrick Drahi, fondateur d’Altice. L’heure est à l’optimisme puisque le magnat prévoit que SFR "va se développer et se désendetter à partir de 2019", et ce "grâce à sa stratégie fibre".
 
Quelques heures après cette annonce, le titre d’Altice bondit de 9,95 % à 2,03 euros.
 
Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (24)
Afficher les 18 premiers commentaires...
Posté le 01er décembre 2018 à 10h09

en gros SFR va devenir une coquille vide, ils vendent les pylônes, les réseaux fibres, reste quoi a part la marque qui n'inspire plus confiance à grand monde

Posté le 01er décembre 2018 à 10h13

James18 énormément n'est pas le mot qui convient pour les zones FTTH de SFR. Orange doit être à plus de 50% du territoire. Quant à attendre Free ce serait plus rapide d'attendre Godot. 

Par ailleurs l'ARCEP a effectivement obligé SFR à préciser que son FTTB n'est pas du FTTH. L'utilisation du mot fibre en France est réservé au FTTH. 

Posté le 01er décembre 2018 à 10h14

Erratum

Pas 50% du territoire, 50% de la fibre 


CH56
Envoyer message
 
5011 points
Posté le 01er décembre 2018 à 11h49
james18 a écrit
Mimilamiche a écrit james18 a écrit Les tapages du cerveaux ont la vie dure. A croire vos dires pour certains. SFR ne fait que du câble !!! Enormement de régions sont en FTTH. Moi même je suis en FTTH (1Gb descendant et 200 Mb montant). Arrêtez vos discours beliqueux.  Ok, mais on en reparlera quand tu auras une panne :) Ils sont pire qu'Orange, leur SAV .... En magasin, je te laisse imaginer.                     Je suis d'accord avec tes dires. Mais sur ce point, mon installation a été parfaite et jusqu'à ce jour                            cela fait 1 an que du bonheur !!! Rien à dire aucun bug, aucun dysfonctionnement, aucune coupure...

Bonjour

Je comprends et je partage un point avec vous SFR n'est pas QUE du coaxial. Particulièrement, et c'est justement le sujet, SFR recherche un modèle économique qui lui permette de déployer. Les déploiements nouveaux sont exclusivement du FTTH. Je suis également sur une zone AMII SFR, et je bénéficie aussi du FTTH 1Gbps / 200 Mbps pour 20€.

Quelques points à préciser :

Le coaxial n'est pas nul en soit, il constitue une amélioration par rapport à l'ADSL tout en présentant beaucoup d'inconvénients par rapport au FTTH. L'existant ne sera pas abandonné, mais il ne sera pas développé non plus, du moins en France.

Quand on est sur une zone de coaxial SFR, ils n'offrent pas de FTTH, ce qui n'empêche pas d'y souscrire chez Orange / Sosh par exemple si c'est disponible. SFR n'a jamais détaillé les parts respectives entre coaxial et FTTH, je n'apprécie pas ce manque de transparence. De plus, ils en viennent à parler de recrutements fixes au sujet de leur offre RMC, ce qui est risible et ne masque pas une insuffisance de résultats sur le fixe.

SFR n'est plus leader en très haut débit, Orange est passé devant, et avec du FTTH exclusivement.

Free ne déploie que du FTTH, ils sont proches de 1 million de clients et progressent plus vite que SFR dans ce domaine.

Bouygues, qui a renoncé à s'appuyer sur SFR pour le haut débit, dispose majoritairement de FTTH (467.000 contre 398.000) et déploie uniquement en FTTH.

Voilà quelques éléments factuels.

Pour le reste, il est exact que lorsque les offres FTTH ou même coaxiales existent les clients sont généralement satisfaits en particulier par les prix RED de 10 à 20€, largement meilleures que les anciens ADSL plus chers. Il n'y a plus à ma connaissance de très gros problèmes de SAV par rapport à la période 2015/2016 qui avait atteint des records et exaspéré les clients.

Le sujet important évoqué par UF est financier. Ça pose la question comme beaucoup de choses avec SFR, du modèle économique qui permettrait de déployer, maintenir des prix bas pour regagner une position correcte (SFR n'est que 3e FAI derrière Orange et Free en nombre de clients fixes) et aborder les échéances de remboursement du capital de leur dette de 16 milliards qui commencent vers 2022.

Personnellement, je reconnais que SFR réagit tant sur le mobile que sur le fixe, mais je ne suis pas convaincu qu'ils échappent au final à l'impasse économique. Pour l'instant ils ont viré 1/3 de leurs effectifs, cédé déjà certains actifs et ça continue, appliqué des prix de reconquête qui ne pourront pas durer, et ils n'ont toujours pas convaincu grand monde que leur modèle fonctionne.

Ce qui risque de se produire à terme est que leur boîte éclate et que concurrents et financiers se partagent au final pas mal de choses.

Posté le 01er décembre 2018 à 12h26

Emprunter encore 1,5 milliards pour commencer à rembourser la dette Altice-SFR qui reste à hauteur de 52 milliards, c'est un peu comme proposer à Bernard Tapie de revenir dès maintenant gérer le redressement de la radio Europe 1 ! ;)

Posté le 02 décembre 2018 à 09h49
chenthesnake a écrit
en gros SFR va devenir une coquille vide, ils vendent les pylônes, les réseaux fibres, reste quoi a part la marque qui n'inspire plus confiance à grand monde

                   Tu n'a pas compris que SFR a crée des sociétés comme la vente des pylônes, les réseaux fibres et qu'il a vendu que 49.99% de ces sociétés de façon à ce qu'elle apportent de l'argent frais des investisseurs. SFR demeure majoritaire et premier décisionnaire. Au fur à mesure que SFR va engager des fonds pour augmenter ses pylônes et sa fibre en FTTH, ces sociétés vont être valorisées et que le groupe en sortira bénéficiaire. C'est aussi simple que cela.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).