SFR assure qu’un retour à trois opérateurs se fera "assez rapidement"

Des déclarations qui ont fait bondir le titre d’Altice et d’Iliad en Bourse.

Si Orange évoque une fenêtre de tir au premier semestre 2019, SFR estime que la consolidation des télécoms en France se fera "assez rapidement", a déclaré Alain Weill, patron d’Altice Europe, hier lors d’un événement à Paris. Un retour à trois opérateurs "a du bon sens" pour SFR qui a été approché par Bouygues au printemps dernier mais qui depuis s’évertue à dire qu’il n’est pas vendeur. Soulignant que le gouvernement et l’Arcep sont ouverts à un rapprochement dans le secteur, Alain Weill a également confié qu’il est possible que les investissements à venir dans la 5G "forcent" la décision. Sa conviction est fondée, les opérateurs ne sont pas pressés de préparer le lancement de la 5G aux vues des investissements colossaux qu’elle représente. Conséquence de ces déclarations, le titre d’Altice a bondi de 10% hier à la Bourse et respire enfin après avoir dégringolé la semaine dernière en Bourse (-14%) à suite de la présentation des résultats financiers décevants du groupe de Patrick Drahi. Dans le même temps, l’action d’Iliad a grimpé de 3%. Les spéculations reprennent.

 

 

 Source : Bourse-direct

 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (33)
Afficher les 27 premiers commentaires...
Posté le 29 novembre 2018 à 13h58

Tout ça parce que P. Drahi à fait du n'importe quoi. Il ne faillait pas le prendre.


ccool
Envoyer message
 
1462 points
Posté le 29 novembre 2018 à 14h18
jinge333 a écrit
On peut quand même légitimement se demander les scénarios possibles.  Que Free ne prenne pas une part majoritaire au deal me semble impossible, il doit y avoir une fusion majoritaire entre Free et Bouygues. Dans le cas contraire, ça ne fonctionnerait pas car Free n'a pas les moyens d'investir dans la fibre, et donc forcément pas non plus dans la 5G... Sans compter que Free a un énorme retard en déploiement mobile. Donc qui de Free ou Bouygues sera vendeur? A voir, mais ça ne peut pas être SFR, c'est les seuls qui ont les moyens de continuer avec Orange, même s'ils voudraient rentrer plus de cash. Donc qui de Free ou Bouygues va être vendeur? Iliad peut aussi lancer une fusion et se séparer de 49% de Free et rester propriétaire à 51% d'une entité Bouygues-Free. En tant que machine à cash ou à investissements, ça contenterait pas mal Bouygues... Limite avec quelques milliards d'apport par Bouygues pour équilibrer le deal, ce qui permettrait des investissements conséquents. Encore faut-il que Free vaille plus que Bouygues Telecom. Au vu des projets d'expansion de Free, ça serait étrange que Iliad se vende, ou que Free se vende, mais on ne sait jamais.

SFR est (sur-)endetté, comment pourrait-il acheter à bon prix alors que les autres gagnent de l'argent?

Je vois mal Iliad vendre alors qu'il se développe en Italie, et qu'il a un réseau solide en France prenant en compte le fixe et le mobile. Je ne vois pas leur intérêt d'absorber BT.

Une fusion BT et SFR est probablement la seule solution.


jsp
Envoyer message
 
340 points
Posté le 29 novembre 2018 à 19h04

Bouygues voudra vendre pour rentrer dans Orange, il l'a déjà dit, il me semble que c'était Niel qui avait fait capoter l'affaire


jsp
Envoyer message
 
340 points
Posté le 29 novembre 2018 à 19h06

Sauf si Niel a aussi des vues sur Orange et dans ce cas, Free serait partagé entre Bouygues et SFR 


CH56
Envoyer message
 
5011 points
Posté le 29 novembre 2018 à 21h04
jinge333 a écrit
On peut quand même légitimement se demander les scénarios possibles.  Que Free ne prenne pas une part majoritaire au deal me semble impossible, il doit y avoir une fusion majoritaire entre Free et Bouygues. Dans le cas contraire, ça ne fonctionnerait pas car Free n'a pas les moyens d'investir dans la fibre, et donc forcément pas non plus dans la 5G... Sans compter que Free a un énorme retard en déploiement mobile. Donc qui de Free ou Bouygues sera vendeur? A voir, mais ça ne peut pas être SFR, c'est les seuls qui ont les moyens de continuer avec Orange, même s'ils voudraient rentrer plus de cash. Donc qui de Free ou Bouygues va être vendeur? Iliad peut aussi lancer une fusion et se séparer de 49% de Free et rester propriétaire à 51% d'une entité Bouygues-Free. En tant que machine à cash ou à investissements, ça contenterait pas mal Bouygues... Limite avec quelques milliards d'apport par Bouygues pour équilibrer le deal, ce qui permettrait des investissements conséquents. Encore faut-il que Free vaille plus que Bouygues Telecom. Au vu des projets d'expansion de Free, ça serait étrange que Iliad se vende, ou que Free se vende, mais on ne sait jamais.

Bonsoir jinge333

Depuis le temps que ces déclarations fleurissent, je n'ai vu qu'une seule constante, c'est le rebond en ouverture de marché le lendemain à la bourse.

La seule chose qui m'étonne, c'est que ça étonne. laughing

Sinon, pour votre souhait de voir finir la série 5€ 30 Go, et bien non, c'est pas gentil, moi je ne suis pas pressé. Et qu'ils se rassurent, je partirai de moi-même, mais selon ce qui est convenu, c'est à dire quand moi je le décide.

Monsieur Weill fait comme d'habitude, il bluffe. Pour l'instant, il reste une queue de Crozon à finir, après on fera les comptes.

Et concernant le réseau de Free, vous indiquez "un énorme retard sur le réseau mobile". Qu'il soit insuffisant, je le concède. Mais cette année ils vont clôturer avec +20% de sites réalisés par rapport à leurs propres annonces.

Donc retard par rapport à certaines attentes, peut-être, mais pas par rapport à leur modèle et aux objectifs annoncés.

Posté le 29 novembre 2018 à 21h54
jinge333 a écrit
 ça ne peut pas être SFR, c'est les seuls qui ont les moyens de continuer avec Orange

SFR, c'est le seul à faire des pertes trimestre après trimestre, depuis 2015, à cause des frais liés aux intérêts des emprunts d'Altice. C'est aussi le seul ces derniers mois, où Bouygues aurait fait une offre de rachat.

Mais de toute façon, SFR est invendable, à cause de ses 15 milliards de dette. Qui rachèterait rachèterait SFR, pour 10 milliards + 15 milliards de dette, 25 milliards ?

En fait, ces rumeurs de rachat sont bienvenues pour des titres qui baissaient pas mal ces derniers temps, et donc remontent provisoirement.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).