L’Arcep veut finalement prolonger de 2 ans la régulation de la TNT, en l’attente de meilleurs débits sur le fixe

 Après avoir envisagé de mettre fin à la régulation du marché de gros de la TNT d’ici 2019, l’Arcep propose finalement de prolonger celle-ci afin de laisser aux acteurs du marché le temps de s’adapter. 

En juin 2018, l’Arcep avait décidé au vu du nombre d’accès au très haut débit et de la hausse de consommation de la TV sur internet, de ne pas reconduire la régulation du marché de la TNT pour les acteurs professionnels impliqués. 

Une décision sur laquelle le gendarme des télécoms est finalement revenu dans un communiqué de presse du 27 novembre 2018. Il y explique qu’après une annonce qui aurait pu paraître agressive, il convenait d’adapter ces mesures aux besoins de tous les acteurs afin de leur laisser le temps de s’adapter. Cette régulation serait ainsi prolongée jusqu’en 2020, continuant ainsi le contrôle de la situation de concurrence très faible présente aujourd’hui puisque le marché se divise entre TDF et quelques opérateurs . 

Le débit moyen promis par le gouvernement de 8Mbs/s en 2020, s’il serait suffisant pour regarder une chaîne en haute définition par le réseau internet, ne serait pas forcément adapté pour un foyer avec de multiples écrans. C’est aussi pour cela que la régulation sera toujours effective, en attendant l’atteinte d’un objectif de 30 Mbs/s pour 2022. Une régulation qui vise également à éviter une hausse des prix sur le marché.

Une consultation publique a également été ouverte jusqu’au 12 décembre 2018 afin que les différents acteurs puissent s’exprimer sur le sujet et de convenir d’un accord durable. Cet accord sera d’ailleurs soumis à la commission européenne et devrait être effectif, d’après le communiqué de l’Arcep, avant les élections européennes de 2019. 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (8)
Posté le 29 novembre 2018 à 15h44

1 pas en avant, 2 pas en arrière!

Posté le 29 novembre 2018 à 15h50

Ça veu_t dire retour en arrière pour le 700 Mhz ??

Posté le 29 novembre 2018 à 15h56

Et il ont pas préciser que les operateurs pour du multiTV facture les décodeur supplémentaire. Alors que la TNT on paye rien de plus.

Posté le 29 novembre 2018 à 16h30

Concrètement ?

Posté le 29 novembre 2018 à 16h59
sergioleon a écrit
Ça veu_t dire retour en arrière pour le 700 Mhz ??

Non, ça n'a rien à voir.


Ris91
Envoyer message
 
1380 points
Posté le 29 novembre 2018 à 18h01
sergioleon a écrit
Ça veu_t dire retour en arrière pour le 700 Mhz ??

Rien à voir.

Cela concerne le réseau TNT actuel dont l'extinction n'est pas prévu avant 2025-2030

C'est surtout un débat sur les prérogatives de l'ARCEP et du CSA.

Cf interview de S. Soriano :

le-modele-de-la-tnt-est-a-bout-de-souffle-1.html

Posté le 29 novembre 2018 à 21h02

il régule quoi, c'est profondément incompréhensible

Posté le 30 novembre 2018 à 14h44

Imaginez profiter d'une image HD 24h sur 24 et 7 jours sur 7, sans coupure, sans parasites ou macroblocs, sans problème de débit... Un rêve ?

Non. La bonne vieille télédiffusion par émetteurs terrestres ou par satellite est une technologie qui couvre 100% du territoire, qui est fiable, simple et économique. Pourquoi vouloir obstinément la remplacer alors qu'elle est complémentaire ?

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).