Le plan de bataille de l’ARCEP pour faire de la France un leader de la 5G

L’ARCEP vient de mettre à jour son "Plan de bataille de la 5G " sous la forme d’une infographie et qui a pour objectif de faire de la France un des leaders de la 5G

Ainsi que le précise l’ARCEP, la 5G doit permettre un saut de performance en termes de débit (qui doit être multiplié par 10), de délai de transmission (qui doit être divisé par 10), et de fiabilité de la communication. Elle devrait être un véritable " facilitateur " de la numérisation de la société, en autorisant le développement de nouveaux usages : réalité virtuelle, véhicule autonome et connecté, ville intelligente (contrôle du trafic routier, optimisation énergétique), industrie du futur (pilotage à distance des outils industriels, connectivité des machines) ...

A noter que le Conseil européen et la Commission Européenne ont identifié les bandes 3400-3800 MHz (« bande 3.6 GHz ») et 26 GHz, pour l’introduction de la 5G en Europe. Celles-ci devront être disponibles à partir de 2020 pour lancer les premiers déploiements 5G.

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (21)
Afficher les 15 premiers commentaires...
Posté le 18 octobre 2018 à 19h40
rooseettaa a écrit
alexf a écrit "A noter que le Conseil européen et la Commission Européenne ont identifié les bandes 3400-3800 MHz (« bande 3.6 GHz ») et 26 GHz" Pas uniquement non ! La bande des 700 Mhz pourra également être utilisée pour la 5G (accord de la commision européenne pour l'harmonisation des fréquences en Europe). Et dans ce cas pas besoin d'attendre les longues procédures d'enchères et de libération des fréquences ! Enfin ça c'est pour les opérateurs qui ne l'utilise pas déjà pour la 4G ! N'utilisant pas le même protocole, rien n'empêche son usage pour les 2.

Pas une utilisation simultanée sur toute la bande en tout cas !

Posté le 18 octobre 2018 à 23h37

Ouais,

juste un plan pour vendre des fréquences, rien de plus.

Posté le 18 octobre 2018 à 23h41

Et pas gagné que ça se vende facilement, la 5G sera difficile à commercialiser au grand public, ça ne pourrait intéresser que des réseaux d'entreprise, et encore, il faudrait que ce soit au détriment du wifi.

Posté le 19 octobre 2018 à 06h45
bebi27 a écrit
Rien que le titre me fait rire...

LoL, J'avoue, en France etre en avance sur une technologie? mdr, on a plutôt l'habitude d'etre en retard.

certains Operateur comme 'Anciennement France Télécom' a retardé des tas de technologie pour faire du fric au maximun.

si vous ne me croyais pas, le plus gros exemple est le minitel. la SUPER évolution unique au monde (que soit disant tout le monde voulait) mais si on regarde de plus prêt, a cette époque d'autres avait déjà internet (pas comme maintenant).

de la a dire que l'on va etre en avance sur la 5G je me marre! 

Posté le 19 octobre 2018 à 09h23
BarJo a écrit
  si vous ne me croyais pas, le plus gros exemple est le minitel. la SUPER évolution unique au monde (que soit disant tout le monde voulait) mais si on regarde de plus prêt, a cette époque d'autres avait déjà internet (pas comme maintenant). de la a dire que l'on va etre en avance sur la 5G je me marre! 
A l'époque du minitel, les autres n'avaient que les BBS, pas du tout l'internet, faut pas charrier.
Pour la 5G, ça ne concernera pendant longtemps que de très petits et très riches territoires , comme Monaco ou la défense.
Le reste ne sera pas rentable.

Posté le 20 octobre 2018 à 09h11

vous croyez pas qu'avant la 5 g on devrait avoir la 4 g partout dan les zones blanches.la moitié des français n'ont pas de connecxion valable a croire qu'ils font pas partie de la france

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).