Découvrez la carte interactive des routes que Free, Orange, SFR et Bouygues se sont engagés à couvrir en 4G d’ici fin 2020

Comme nous vous l’avons rapporté en début d’année, les opérateurs ont obtenu du gouvernement qu’il ne mette pas aux enchères les fréquences à renouveler en échange d’efforts considérables pour accélérer la couverture mobile du territoire, un accord baptisé « New Deal » a d’ailleurs été trouvé le 14 janvier dernier. Au total, Free, SFR, Bouygues et Orange vont débourser 3 milliards d’euros afin d’en finir avec les zones blanches. Pour ce faire, 20 000 pylônes devront être construits au total, soit 5000 nouvelles zones par opérateur avec un recours à la mutualisation active ou passive.

Parmi ces engagement, il y a celui qui consiste à rendre disponibles les services de voix, SMS (2G/3G) et de très haut débit mobile (4G) sur l’ensemble des axes routiers prioritaires, soit plus de 55 000 km d’axes, avant fin 2020. Est considéré comme axes routiers prioritaires « les autoroutes, les axes routiers principaux reliant, au sein de chaque département, le chef-lieu de département (préfecture) aux chefs-lieux d’arrondissements (sous-préfectures) et les tronçons de routes sur lesquels circulent en moyenne annuelle au moins cinq mille véhicules par jour, tels qu’ils existent au 1er janvier 2018. Si plusieurs axes routiers relient un chef-lieu de département (préfecture) à un chef-lieu d’arrondissement (sous-préfecture), le titulaire est tenu d’en couvrir au moins un. »

Afin de savoir si les routes que vous empruntez sont concernés, l’ARCEP a mis à disposition un carte interactive 

 

Cliquez sur la carte pour y accéder

 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (22)
Afficher les 16 premiers commentaires...
Premium

Normand BZH
Envoyer message
 
-41 points
Posté le 10 octobre 2018 à 23h40

Ha oui, effectivement

Mea Culpa

Posté le 11 octobre 2018 à 00h04

Cette carte n'a d'interactive que le nom.

Sinon c'est une vaste fumisterie ce truc, s'engager à couvrir moins que ce que tu couvres déjà (sauf pour Free, et encore...), c'est juste inutile. L'ARCEP aurait quand même pu s'assurer que les zone à couvrir n'étaient pas déjà couvertes. Il aurait été beaucoup plus utile de fixer des objectifs de couverture concernant les axes moins fréquentés, qui intéressent moins les opérateurs. En plus de ça, on se retrouve avec des bouts d'axes, genre Aurillac-Tulle ou Aurillac-Rodez, qui ne sont même pas considérés dans leur intégralité. 

Posté le 11 octobre 2018 à 09h07
Hamrad a écrit
En plus, c'est du pousse au crime : il est normalement interdit de téléphoner au volant. ?

Et d'ailleurs dans votre monde personne n'utilise Google Maps, Waze et autres GPS qui ont besoin de data...

Posté le 11 octobre 2018 à 09h48

Au lieu de RALER.... ZOOMER SUR LA CARTE !!!!!!!!!!!!!!!!

Posté le 11 octobre 2018 à 09h49

Si je comprends bien, c'est chaque opérateur qui devra fournir ses services 3G/4G sur l'ensemble des routes en rouges ? Ou au moins 1 parmi les 4 ?


ccool
Envoyer message
 
1114 points
Posté le 11 octobre 2018 à 15h27
Malarkey a écrit
Si je comprends bien, c'est chaque opérateur qui devra fournir ses services 3G/4G sur l'ensemble des routes en rouges ? Ou au moins 1 parmi les 4 ?

Bien entendu, c'est tous les opérateurs qui ont à couvrir ses routes ou les lignes des chevaux de fer.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).