Xavier Niel est en visite à Chypre accompagné du DG de Monaco Telecom

Selon le quotidien Kathimerini, Xavier Niel est en visite sur l’île de Chypre avec une délégation de la principauté et le DG de Monaco Telecom qui est devenu en septembre dernier l’actionnaire unique de l’opérateur chypriote MTN.

Xavier Niel est arrivé avec son jet privé sur l’île dans la matinée et a rencontré le chef de l’État chypriote vers midi accompagné du directeur général de Monaco Telecom, Martin Peronnet ainsi que d’un représentant de la principauté. Pas d’information sur la teneur de la rencontre mais nul doute que MTN a du être au coeur des discussions. 

Pour mémoire Monaco Telecom a annoncé début septembre avoir finalisé l’acquisition de MTN l’un des 4 principaux opérateur de Chypre. "Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie de développement international de Monaco Telecom voulue par ses actionnaires, NJJ et le Gouvernement de la Principauté de Monaco. Elle vise à construire une présence régionale dans le bassin méditerranéen" précisait le communiqué.

 

 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (22)
Afficher les 16 premiers commentaires...
Posté le 06 octobre 2018 à 12h46
alextub a écrit
La suite? S'implanter sur les 3 gros marchés sur lesquels Iliad n'est pas présent: UK, Allemagne, Espagne.Créer un opérateur de toute pièce comme en Italie: trop difficile surtout si déjà 4 opérateurs.Donc, attendre la remontée du cours en bourse d'Iliad à la sortie de la V7 pour...

Probablement  la belgique en premier. L'allemagne, la barrière de la langue est quand même un peu pénible, même si l'anglais y est courant. 

Espagne s'il y a une opportunité ce sera bien entendu une cible, UK moins sûr vu les soucis avec l'europe. 

Posté le 06 octobre 2018 à 13h02
jinge333 a écrit
alextub a écrit La suite? S'implanter sur les 3 gros marchés sur lesquels Iliad n'est pas présent: UK, Allemagne, Espagne.Créer un opérateur de toute pièce comme en Italie: trop difficile surtout si déjà 4 opérateurs.Donc, attendre la remontée du cours en bourse d'Iliad à la sortie de la V7 pour... Probablement  la belgique en premier. L'allemagne, la barrière de la langue est quand même un peu pénible, même si l'anglais y est courant.  Espagne s'il y a une opportunité ce sera bien entendu une cible, UK moins sûr vu les soucis avec l'europe. 

Euh, on parle 25 langues en Europe ; la moitié des Belges parlent Néerlandais, 70% des suisses parlent un dialecte allemand, la partie couverte a Chypre parle le grec, et a ma connaissance, 100% des italiens parlent...l'italien.

Donc rachat d'un gros opérateur pour avoir une taille critique (rapide mais dette modele Drahi); rachats de petits operateurs selon opportunités (long, moins couteux)ou si le cours en bourse ne s'est pas amélioré d'ici la fin de l'année grâce à l'arrivée de la V7, dissolution dans un plus gros operateur.

Ces 3 scénarios ont precisement été évoqués par X.N. himself il y a quelques semaines.

Posté le 06 octobre 2018 à 18h38
alextub a écrit
jinge333 a écrit alextub a écrit La suite? S'implanter sur les 3 gros marchés sur lesquels Iliad n'est pas présent: UK, Allemagne, Espagne.Créer un opérateur de toute pièce comme en Italie: trop difficile surtout si déjà 4 opérateurs.Donc, attendre la remontée du cours en bourse d'Iliad à la sortie de la V7 pour... Probablement  la belgique en premier. L'allemagne, la barrière de la langue est quand même un peu pénible, même si l'anglais y est courant.  Espagne s'il y a une opportunité ce sera bien entendu une cible, UK moins sûr vu les soucis avec l'europe.  Euh, on parle 25 langues en Europe ; la moitié des Belges parlent Néerlandais, 70% des suisses parlent un dialecte allemand, la partie couverte a Chypre parle le grec, et a ma connaissance, 100% des italiens parlent...l'italien. Donc rachat d'un gros opérateur pour avoir une taille critique (rapide mais dette modele Drahi); rachats de petits operateurs selon opportunités (long, moins couteux)ou si le cours en bourse ne s'est pas amélioré d'ici la fin de l'année grâce à l'arrivée de la V7, dissolution dans un plus gros operateur. Ces 3 scénarios ont precisement été évoqués par X.N. himself il y a quelques semaines.

L'italien et l'espagnol sont des langues latines. La moitié de la belgique parle français, et en bonne partie une autre langue. La moitié de la suisse parle français et en partie italien et allemand en plus. Il y a donc des façons de s'entendre simplement. La langue est une barrière à la bonne conduite des opérations, en plus de la culture. Quand on se comprend, ça va beaucoup mieux. 

Mais tu aimes bien les spéculations apparemment puisque tu annonces une deadline pour la fin d'année pour Free. Ca m'étonnerait que XN se dise qu'il vendra son opérateur à un des pires moments de son histoire, au contraire.

Posté le 06 octobre 2018 à 18h51
jinge333 a écrit
alextub a écrit jinge333 a écrit alextub a écrit La suite? S'implanter sur les 3 gros marchés sur lesquels Iliad n'est pas présent: UK, Allemagne, Espagne.Créer un opérateur de toute pièce comme en Italie: trop difficile surtout si déjà 4 opérateurs.Donc, attendre la remontée du cours en bourse d'Iliad à la sortie de la V7 pour... Probablement  la belgique en premier. L'allemagne, la barrière de la langue est quand même un peu pénible, même si l'anglais y est courant.  Espagne s'il y a une opportunité ce sera bien entendu une cible, UK moins sûr vu les soucis avec l'europe.  Euh, on parle 25 langues en Europe ; la moitié des Belges parlent Néerlandais, 70% des suisses parlent un dialecte allemand, la partie couverte a Chypre parle le grec, et a ma connaissance, 100% des italiens parlent...l'italien. Donc rachat d'un gros opérateur pour avoir une taille critique (rapide mais dette modele Drahi); rachats de petits operateurs selon opportunités (long, moins couteux)ou si le cours en bourse ne s'est pas amélioré d'ici la fin de l'année grâce à l'arrivée de la V7, dissolution dans un plus gros operateur. Ces 3 scénarios ont precisement été évoqués par X.N. himself il y a quelques semaines. L'italien et l'espagnol sont des langues latines. La moitié de la belgique parle français, et en bonne partie une autre langue. La moitié de la suisse parle français et en partie italien et allemand en plus. Il y a donc des façons de s'entendre simplement. La langue est une barrière à la bonne conduite des opérations, en plus de la culture. Quand on se comprend, ça va beaucoup mieux.  Mais tu aimes bien les spéculations apparemment puisque tu annonces une deadline pour la fin d'année pour Free. Ca m'étonnerait que XN se dise qu'il vendra son opérateur à un des pires moments de son histoire, au contraire.

75% des suisses ne parlent pas français, statistiques wikipedia; comme en Belgique où j'ai vécu, si tu ne parles pas la langue majoritaire, tu n'es rien dans les centres de décisions. Deux langues très difficiles à apprendre, même dès le plus jeune âge pour un francophone.
Passé ces subtilités linguistiques, je me fie aux déclarations de X.N. cet été; la France aurait du ouvrir le bal des attributions 5G et comme à l'époque de la 3G parce que dernière, ne récoltera que des miettes dans le meilleur des cas un an quand UK, Allemagne avait récupéré des dizaines de milliards à l'époque.
Ce processus d'attribution des licenses risque d'en laisser beaucoup sur le carreau s'il se multiplie dans 35 pays du continent; dans ce contexte, difficile pour un petit groupe ou même de taille moyenne de partir tout sur de nouveaux marchés.

Posté le 06 octobre 2018 à 18h56

En Espagne  le telephonie mobile et internet  sont  très  cher  , Free  en un rien de temps   serai le lider.

Posté le 07 octobre 2018 à 15h34

Sans oublier l'Irlande !

Une constellation d'investissements sur des opportunités qui via les économies d'échelle/partenariats permettent d'étendre l'activité et l'influence sur une zone de plus en plus étendue en Europe.

Je comprends parfaitement la stratégie intelligente, non destructive et coopérative de XN complètement à l'opposée de celle d'un P. Drahi.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).