Couverture 4G : une collectivité veut aller plus vite et plus loin que le "New deal"

"Le monde rural a droit à des infrastructures performantes et modernes et ne peut attendre dix ans pour être éligible au très haut débit" ce sont les mots du président du Conseil départemental de l’Eure-et-Loir, Claude Térouinard.

Il a présenté un plan de couverture mobile plus ambitieux que ce que prévoit le "new deal" pour la réduction des zones blanches et grises ainsi que la mise en place du THD Radio pour "faire une 2x2 voies numérique en deux, en attendant l’autoroute de la fibre prévue pour 2028".

Plus vite sur le mobile

Le plan présenté vendredi s’appuie pour la partie mobile sur une étude réalisée par le département en février dernier. Elle préconise, pour résorber les zones de mauvaise couverture l’implantation d’une centaine d’antennes relais 4G (une tous les 4km dans les 200 communes concernées), contre une trentaine prévues dans le cadre du "new deal", dotation jugée comme insuffisante par le département. "Le montage financier est le suivant. D’ici la fin de l’année, le Conseil départemental va constituer une société de projet. Sa mission consistera à désigner un prestataire, chargé d’installer les relais, et à piloter leur déploiement. La mise en service s’échelonnerait entre 2019 et 2021" rapporte l’Écho Républicain.

Une solution temporaire pour le THD fixe

En ce qui concerne le Très Haut Débit fixe, le département veut aussi, en attendant la fibre déployée par le syndicat Eure-et-Loire Numérique et prévue pour 2023-2028, mettre en place une solution de THD Radio pour couvrir rapidement, d’ici 2020, en très haut débit ses administrés. Une quarantaine d’antennes serait ici nécessaire et ces dernières pourraient être couplées avec les antennes 4G "pour limiter les impacts sur l’environnement".

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (7)
Posté le 10 septembre 2018 à 11h24

Au final le new deal, ne permettra pas une vrai résorption des zones blanches, s'il faut 100 antennes là ou le plan en prévoit 30....

Posté le 10 septembre 2018 à 11h57
ludohum a écrit
Au final le new deal, ne permettra pas une vrai résorption des zones blanches, s'il faut 100 antennes là ou le plan en prévoit 30....

Le plan est là pour imposer une couverture minimale dans les zones où aucune couverture même pas 2G n'est présente. Une fois la couverture minimale en place, les opérateurs vont d'eux-même vouloir améliorer cette couverture pour faire de l'ombre aux concurrents.

Simplement ces zones ont été volontairement oubliées par les opérateurs jusqu'à maintenant, le plan impose maintenant de s'occuper de ces zones c'est tout.

Posté le 10 septembre 2018 à 14h21

Et d’un autre côté, dès que Free veut installer une antenne on trouve X collectifs contre les installations. Si un jour l’Arcep pouvait établir des règles claires et précises aussi bien pour les opérateurs que pour toutes ces associations les choses avanceraient bien plus rapidement 

Posté le 10 septembre 2018 à 15h25
christophedlr a écrit
ludohum a écrit Au final le new deal, ne permettra pas une vrai résorption des zones blanches, s'il faut 100 antennes là ou le plan en prévoit 30.... Le plan est là pour imposer une couverture minimale dans les zones où aucune couverture même pas 2G n'est présente. Une fois la couverture minimale en place, les opérateurs vont d'eux-même vouloir améliorer cette couverture pour faire de l'ombre aux concurrents. Simplement ces zones ont été volontairement oubliées par les opérateurs jusqu'à maintenant, le plan impose maintenant de s'occuper de ces zones c'est tout.

Il n'y aurait jamais eu de problème si les obligations de couverture avait été en pourcentage de territoire au lieu d’être en pourcentage de population !

Posté le 10 septembre 2018 à 16h34
ludohum a écrit
Il n’y aurait jamais eu de problème si les obligations de couverture avait été en pourcentage de territoire au lieu d’être en pourcentage de population !

Ce n’est déjà pas facile de déployer « vite » des antennes là où c’est rentable et nécessaire, tout en respectant (heureusement) la législation et face (hélas) aux collectifs, alors...

Posté le 10 septembre 2018 à 16h43

Ceci dit Free déploie plus vite que les autres opérateurs en leur temps, respecte jusqu’à présent ses obligations voire les dépasse, et à mon avis aimerait pouvoir aller encore plus vite (sans les collectifs), et pourquoi pas se débarrasser de l’itinérance là où c’est possible ou par plaques.

Posté le 10 septembre 2018 à 18h19

(une tous les 4km dans les 200 communes concernées)

J'aimerai bien voir leur carte

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).