New deal mobile : TDF propose de mettre 2000 sites à disposition des opérateurs pour couvrir les zones blanches

TDF, l’opérateur d’infrastructures qui exploite la diffusion radio et TNT, la couverture très haut débit mobile et le déploiement de la fibre optique s’est dit prêt à apporter son aide dans l’accélération de la couverture 4G et la fin des zones blanches mobiles en proposant de s’impliquer dans le cadre du New Deal mobile et mettre 2.000 pylônes existants à disposition des opérateurs ainsi qu’en s’engageant a en construire une centaine en 2018.

Accélérer la réalisation du New Deal 

Sur ses plus de 6 000 sites, TDF en a identifié 2 000 après avoir réalisé des études de couverture radiofréquence qui sont situés dans des zones où la couverture mobile pèche, en les mettant à disposition des opérateurs ils pourraient permettre de "combler les trous" de couverture très rapidement a expliqué l’opérateur d’infrastructure lors du 13eme forum Ruralitic qui s’est tenu les 28, 29 et 30 août dernier à Aurillac.

Les infrastructures de TDF au service de la couverture mobile

Par ailleurs, Christine Landrevot, Directeur Général de la Division Telecom de TDF précisait en mai dernier que "TDF a lancé il y a deux ans un plan ambitieux de construction de nouveaux pylônes et mis en place à cet effet un programme industriel doté d’équipes dédiées allant de la recherche de terrains à la construction des sites". Ainsi "les 50 premiers pylônes déployés sur la couverture de la LGV Rennes Le Mans et plusieurs centaines de nouveaux pylônes seront construits cette année par TDF, le long d’axes de transport ou sur des lieux de vie. Ces nouveaux sites permettront non seulement l’amélioration de la couverture mobile du territoire, mais sont résolument pensés pour l’arrivée de nouveaux services, comme l’Internet des objets ou la 5G".

Pour rappel, le 14 janvier, les opérateurs ont obtenu du gouvernement qu’il ne mette pas aux enchères les fréquences à renouveler en échange d’efforts considérables pour accélérer la couverture mobile du territoire. Au total, Free, SFR, Bouygues et Orange vont débourser 3 milliards d’euros afin d’en finir avec les zones blanches. Pour ce faire, 20 000 pylônes devront être construits au total, soit 5000 nouvelles zones par opérateur avec un recours à la mutualisation active ou passive.

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (14)
Posté le 07 septembre 2018 à 12h27

quand même drôle c était qui déjà les opérateurs du début du mobile en France 1982 !!!!ce n est pas en la faute pour une fois  de free mais en cherchant on peut trouver .


CH56
Envoyer message
 
4631 points
Posté le 07 septembre 2018 à 13h30

Bonjour

A ce sujet, entre la partie Le Mans Rennes le long de la LGV, il y a bien une cinquantaine de sites TDF existants comme indiqués dans l'article. Les sites sont tous déclarés par Orange et Free, notamment.

* Les sites Orange sont déclarés et activés de puis 2017
* SFR a activé les siens en février 2018
* Les mêmes sites pour Free sont aussi déclarés (en 1800 seule pour la 4G, en 900 et 2100 pour la 3G). Mais seuls 8 sont actifs, dont 3 tout récemment, et les autres toujours éteints depuis pas mal de temps
* Bouygues est aux fraises. Ça n'a pas l'air de l'intéresser, on dirait.

J'avoue que je ne comprends pas cette nonchalance, du moins de la part de Free.


CH56
Envoyer message
 
4631 points
Posté le 07 septembre 2018 à 13h43
CH56 a écrit
... Bouygues est aux fraises. Ça n'a pas l'air de l'intéresser, on dirait. J'avoue que je ne comprends pas cette nonchalance, du moins de la part de Free...

J'ai tiré trop vite sur Bouygues embarassed

En regardant la carte Crozon, il semble que ce soit des sites Crozon avec SFR leader contrairement au reste de la zone où normalement c'était Bouygues leader. Les sites sont bien actifs avec du LTE 800 pour Bouygues.

Ma question reste encore plus pour Free, qu'on attend depuis longtemps sur la ligne.

Posté le 07 septembre 2018 à 14h01
CH56 a écrit
CH56 a écrit ... Bouygues est aux fraises. Ça n'a pas l'air de l'intéresser, on dirait. J'avoue que je ne comprends pas cette nonchalance, du moins de la part de Free... J'ai tiré trop vite sur Bouygues En regardant la carte Crozon, il semble que ce soit des sites Crozon avec SFR leader contrairement au reste de la zone où normalement c'était Bouygues leader. Les sites sont bien actifs avec du LTE 800 pour Bouygues. Ma question reste encore plus pour Free, qu'on attend depuis longtemps sur la ligne.

Bonjour CH56,

Ces sites sont comme les autres, ils ne se construisent pas tout seuls et Free mobile n'a pas que les LGV à couvrir...


CH56
Envoyer message
 
4631 points
Posté le 07 septembre 2018 à 14h34
Freedor a écrit
Bonjour CH56, Ces sites sont comme les autres, ils ne se construisent pas tout seuls et Free mobile n'a pas que les LGV à couvrir...

Bonjour Freedor

C'est vrai. Sauf que les couvertures LGV (et ferroviaire et routière plus généralement) seront prises en compte pour la réallocation de fréquences 3G envisagée pour 2022. Orange Bouygues et SFR d'une part se mettent à les couvrir et ont pris la peine de répondre à la consultation ARCEP.

Ces sites que je surveille depuis longtemps auraient pu faire partie de la promesse de Thomas Reynaud faite à la convention de passer à 15.000 sites au lieu de 13.000 fin 2018, promesse renouvelée publiquement  il y a quelques jours sur BFM.

D'accord on n'est pas encore à la fin de l'année.

Autre chose que je ne comprends pas (sur un sujet connexe), c'est que quand Free déclare un nouveau site sur une zone autorisée 700, cette fréquence n'est pas toujours prévue. Ils installent en 1800 et 2600, il faudra donc revenir pour ajouter la 700. Les fréquences basses font gagner considérablement en qualité et en capacité, le supplément de travail et le surcoût ne doivent pas être énorme.

Posté le 07 septembre 2018 à 23h56

Si ces propositions peuvent aboutir, ce sera tant mieux !

Il n'est jamais trop tard pour bien faire wink

Posté le 08 septembre 2018 à 11h49
CH56 a écrit
Freedor a écrit Bonjour CH56, Ces sites sont comme les autres, ils ne se construisent pas tout seuls et Free mobile n'a pas que les LGV à couvrir... Bonjour Freedor C'est vrai. Sauf que les couvertures LGV (et ferroviaire et routière plus généralement) seront prises en compte pour la réallocation de fréquences 3G envisagée pour 2022. Orange Bouygues et SFR d'une part se mettent à les couvrir et ont pris la peine de répondre à la consultation ARCEP. Ces sites que je surveille depuis longtemps auraient pu faire partie de la promesse de Thomas Reynaud faite à la convention de passer à 15.000 sites au lieu de 13.000 fin 2018, promesse renouvelée publiquement  il y a quelques jours sur BFM. D'accord on n'est pas encore à la fin de l'année. Autre chose que je ne comprends pas (sur un sujet connexe), c'est que quand Free déclare un nouveau site sur une zone autorisée 700, cette fréquence n'est pas toujours prévue. Ils installent en 1800 et 2600, il faudra donc revenir pour ajouter la 700. Les fréquences basses font gagner considérablement en qualité et en capacité, le supplément de travail et le surcoût ne doivent pas être énorme.

Je ne pense pas que les couvertures ferroviaires et routières soient prises en compte pour la réallocation des fréquences. En revanche il y aura des obligations de couverture associées à cette réallocation, l'idée est d'encourager à déployer, pas de "sanctionner" les déploiements passés. Et d'ici-là, Free mobile couvrira ces axes, ça a déjà bien avancé. Quant à la promesse, ces sites en font partie mais ils ne sont pas plus utiles que les autres, sauf pour les personnes qui passent leur vie dans les transports.

Concernant la 700, Free mobile ne la déclare pas toujours tout de suite, je ne sais pas pourquoi mais elle est généralement déclarée avant l'activation du site. Par ailleurs, elle est systématiquement (ou presque) installée là où c'est autorisé, ou pré-câblée là où la 700 n'est pas encore autorisée. Tous les nouveaux sites actifs ou bientôt actifs du Cantal et du Nord Aveyron que je suis allé voir ont au minimum un boitier 700 vide. Donc oui Free mobile devra revenir mais seulement là où la 700 ne sera pas autorisée à émettre avant un moment. C'est juste que ça ne sert à rien de laisser dormir des équipements. Les déclarations ANFR ne reflètent pas la réalité de ce qui est installé, vu qu'elles ne sont nécessaires qu'au moment où la fréquence est émise.


CH56
Envoyer message
 
4631 points
Posté le 08 septembre 2018 à 13h07
Freedor a écrit
 Je ne pense pas que les couvertures ferroviaires et routières soient prises en compte pour la réallocation des fréquences. En revanche il y aura des obligations de couverture associées à cette réallocation, l'idée est d'encourager à déployer, pas de "sanctionner" les déploiements passés. Et d'ici-là, Free mobile couvrira ces axes, ça a déjà bien avancé. Quant à la promesse, ces sites en font partie mais ils ne sont pas plus utiles que les autres, sauf pour les personnes qui passent leur vie dans les transports. Concernant la 700, Free mobile ne la déclare pas toujours tout de suite, je ne sais pas pourquoi mais elle est généralement déclarée avant l'activation du site. Par ailleurs, elle est systématiquement (ou presque) installée là où c'est autorisé, ou pré-câblée là où la 700 n'est pas encore autorisée. Tous les nouveaux sites actifs ou bientôt actifs du Cantal et du Nord Aveyron que je suis allé voir ont au minimum un boitier 700 vide. Donc oui Free mobile devra revenir mais seulement là où la 700 ne sera pas autorisée à émettre avant un moment. C'est juste que ça ne sert à rien de laisser dormir des équipements. Les déclarations ANFR ne reflètent pas la réalité de ce qui est installé, vu qu'elles ne sont nécessaires qu'au moment où la fréquence est émise.

Concernant les fréquences, je cite l'ARCEP

Les procédures d'attribution proposées par l'Arcep prévoient les obligations de couverture qui ont été décrites dans le document publié le 22 janvier dernier. Ces obligations concernent notamment :

- l'ajout de la 4G sur tous les sites 2G ou 3G ;
- la couverture des axes routiers prioritaires et des trains du quotidien ;
- la mise en œuvre d'un dispositif de couverture ciblée qui prévoit la couverture de 5000 nouvelles zones par opérateur dans lesquelles des besoins de couverture seront identifiés par le gouvernement en lien avec les collectivités territoriales ;
- le renforcement de la qualité de service ;
- la couverture à l'intérieur des bâtiments.

Ça me parait clair. Cet indicateur sera donc suivi. On ne passe pas sa vie dans les transports, mais c'est une chose importante, et les riverains en bénéficient également. J'ai cité ce point au début car c'est l'offre TDF dont parle l’article.

Pour la 700, je ne parlais pas de mes bleds favoris en Bretagne, Limousin ou Auvergne mais bien de nouveaux sites en IDF dans des localités autorisées. Dans le 95, les installs "date non reçues" ne prévoient la 700 qu'une fois sur trois, en gros uniquement en zone très dense. C'est dommage. A moins qu'il n'y ait des stocks trop tendus pour ce matériel, je ne vois pas la raison.

Dans certains coins, je dois de ce fait basculer trop souvent les données de mon tél de la SIM Free vers la SFR, un comble pour moi qui ai beaucoup râlé contre contre eux en 2015. Pas de mystère, la 800 a bien amélioré les choses, la 700 fera pareil mais ça manque encore de densité.

Posté le 08 septembre 2018 à 14h40
CH56 a écrit
Freedor a écrit  Je ne pense pas que les couvertures ferroviaires et routières soient prises en compte pour la réallocation des fréquences. En revanche il y aura des obligations de couverture associées à cette réallocation, l'idée est d'encourager à déployer, pas de "sanctionner" les déploiements passés. Et d'ici-là, Free mobile couvrira ces axes, ça a déjà bien avancé. Quant à la promesse, ces sites en font partie mais ils ne sont pas plus utiles que les autres, sauf pour les personnes qui passent leur vie dans les transports. Concernant la 700, Free mobile ne la déclare pas toujours tout de suite, je ne sais pas pourquoi mais elle est généralement déclarée avant l'activation du site. Par ailleurs, elle est systématiquement (ou presque) installée là où c'est autorisé, ou pré-câblée là où la 700 n'est pas encore autorisée. Tous les nouveaux sites actifs ou bientôt actifs du Cantal et du Nord Aveyron que je suis allé voir ont au minimum un boitier 700 vide. Donc oui Free mobile devra revenir mais seulement là où la 700 ne sera pas autorisée à émettre avant un moment. C'est juste que ça ne sert à rien de laisser dormir des équipements. Les déclarations ANFR ne reflètent pas la réalité de ce qui est installé, vu qu'elles ne sont nécessaires qu'au moment où la fréquence est émise. Concernant les fréquences, je cite l'ARCEP Les procédures d'attribution proposées par l'Arcep prévoient les obligations de couverture qui ont été décrites dans le document publié le 22 janvier dernier. Ces obligations concernent notamment : - l'ajout de la 4G sur tous les sites 2G ou 3G ; - la couverture des axes routiers prioritaires et des trains du quotidien ; - la mise en œuvre d'un dispositif de couverture ciblée qui prévoit la couverture de 5000 nouvelles zones par opérateur dans lesquelles des besoins de couverture seront identifiés par le gouvernement en lien avec les collectivités territoriales ; - le renforcement de la qualité de service ; - la couverture à l'intérieur des bâtiments. Ça me parait clair. Cet indicateur sera donc suivi. On ne passe pas sa vie dans les transports, mais c'est une chose importante, et les riverains en bénéficient également. J'ai cité ce point au début car c'est l'offre TDF dont parle l’article. Pour la 700, je ne parlais pas de mes bleds favoris en Bretagne, Limousin ou Auvergne mais bien de nouveaux sites en IDF dans des localités autorisées. Dans le 95, les installs "date non reçues" ne prévoient la 700 qu'une fois sur trois, en gros uniquement en zone très dense. C'est dommage. A moins qu'il n'y ait des stocks trop tendus pour ce matériel, je ne vois pas la raison. Dans certains coins, je dois de ce fait basculer trop souvent les données de mon tél de la SIM Free vers la SFR, un comble pour moi qui ai beaucoup râlé contre contre eux en 2015. Pas de mystère, la 800 a bien amélioré les choses, la 700 fera pareil mais ça manque encore de densité.

Votre citation de l'ARCEP confirme mes propos, il s'agit bien d'obligations liées à la future licence, pas d'un préalable...

Concernant la 700, il y a plusieurs choses. Déjà la 700 n'y est que partiellement autorisée donc il est normal qu'elle ne soit pas déclarée partout. Ensuite les non déclarations ne disent rien concernant ce qui a été installé. Etes-vous allé vérifier ce qui est installé? Enfin, les conflits avec la TNT font que Free n'active que très rarement la 700 dès le début mais cela ne signifie pas pour autant qu'elle n'est pas installée, elle est juste "locked". Du coup il n'y a pas non plus d'urgence à la déclarer à l'ANFR, même si elle est installée. Ça a souvent été le cas à Paris, la 700 n'était pas déclarée tout de suite mais elle l'était tout de même le plus souvent avant l'activation du site. C'est maintenant moins souvent le cas à Paris, la 700 étant généralement déclarée dès le début. Le truc c'est qu'en pratique, ça ne change strictement rien, Free déploie bien la 700 à chaque fois que c'est possible de l'activer dès maintenant ou dans peu de temps.


CH56
Envoyer message
 
4631 points
Posté le 08 septembre 2018 à 16h58

Nous en avions déjà parlé.

Il faut lire le doc, c'est plus simple. https://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/consult-attributions-900MHz_1800MHz_2-1GHz-050418.pdf

Concernant les sites prévus sans 700, je peux vous en lister, mais ce serait fastidieux. Je parle bien de sites prévus en plein milieu de villes déjà équipées. Ce qui est peut-être provisoire, mais gênant.

Posté le 09 septembre 2018 à 00h08
CH56 a écrit
Nous en avions déjà parlé. Il faut lire le doc, c'est plus simple. https://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/consult-attributions-900MHz_1800MHz_2-1GHz-050418.pdf Concernant les sites prévus sans 700, je peux vous en lister, mais ce serait fastidieux. Je parle bien de sites prévus en plein milieu de villes déjà équipées. Ce qui est peut-être provisoire, mais gênant.

J'ai lu le doc et les obligations vont avec les licences, avec un calendrier pas vraiment fixé pour le moment. Donc Free mobile est largement dans les clous...

Pour la 700, vous parlez de sites prévus mais vous n'êtes pas allé voir sur place. Et pour cause, c'est généralement impossible en ville... Bref, oubliez les déclarations ANFR, ça ne vous renseigne aucunement sur ce que Free mobile installe sur le site. Allez plutôt chercher les DIM et là, vous la verrez votre 700, systématiquement...


CH56
Envoyer message
 
4631 points
Posté le 09 septembre 2018 à 01h40
Freedor a écrit
CH56 a écrit Nous en avions déjà parlé. Il faut lire le doc, c'est plus simple. https://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/consult-attributions-900MHz_1800MHz_2-1GHz-050418.pdf Concernant les sites prévus sans 700, je peux vous en lister, mais ce serait fastidieux. Je parle bien de sites prévus en plein milieu de villes déjà équipées. Ce qui est peut-être provisoire, mais gênant. J'ai lu le doc et les obligations vont avec les licences, avec un calendrier pas vraiment fixé pour le moment. Donc Free mobile est largement dans les clous... Pour la 700, vous parlez de sites prévus mais vous n'êtes pas allé voir sur place. Et pour cause, c'est généralement impossible en ville... Bref, oubliez les déclarations ANFR, ça ne vous renseigne aucunement sur ce que Free mobile installe sur le site. Allez plutôt chercher les DIM et là, vous la verrez votre 700, systématiquement...

Bonsoir Freedor

J'ai moi aussi relu le doc, du coup, car la mémoire que j'en avais est subjective et j'avoue en relisant que ce n'est pas dit si brutalement. Néanmoins, la procédure de candidature est lancée, les obligations bien que progressives débutent dès cette année.

Il reste du temps, je vous l'accorde, mais il y a des petites phrases qui laissent penser qu'il faudra avoir donné quelques gages que les engagements sont réalistes lors du dépôt prochain des candidatures.

Je comprends votre attachement à Free, je m'intéresse aussi à cet opérateur, mais le critiquer quand il y a lieu contribue à le faire réagir, du moins j'espère. Je critique certains points tout en gardant un œil, d'autres sont déjà partis provisoirement avec le risque de ne pas revenir.

Les avancées sont réelles, ça n'empêche pas qu'il y a des manques et j'espère que la mise en place des nouvelles directions aura quelques effets correctifs.

Je sais aussi car nous en avons parlé que vous n'estimez pas beaucoup la valeur des états ANFR, pourtant ils se basent sur les déclarations Comsis des opérateurs. Concernant les DIM, non, je n'y vais pas c'est vrai, je regarde quand c'est possible en ligne.

Pour les 2 sujets évoqués :

Les sites TDF cités sont dispos depuis plus de 2 ans, les 3 opérateurs classiques y sont, Orange depuis 2016, SFR et Bouygues depuis février 2018, Free a prévu de la 1800 seule et n'y est pas encore.

Les déclarations non activées "date non reçues" répertoriées par l'ANFR ne comportent pas toujours la 700 même en zone éligible, vous pensez que ces déclarations sont différentes des DIM. Je ne vois pas pourquoi. Celui qui fait la DIM fait aussi la déclaration Comsis. D'autres sites que je connais qui ont été déclarés dans les mêmes zones sans 700 et qui sont maintenant activés sont vérifiables, hélas elles sont conformes à la déclaration.
De plus, certains sont sur pylônes IFW-FREE. D'où mon hypothèse de stock tendus sur ce matériel, ou alors une absence inexplicable de moyens ou de volonté de Free.

En résumé, je préfèrerais qu'ils fassent à présent sur tout nouveau site éligible 700 + 1800 plutôt que 1800 + 2600, dans l'hypothèse où il faudrait limiter la capacité pour une raison quelconque.

Premium

taduarial
Envoyer message
 
10304 points
Posté le 10 septembre 2018 à 09h26

"nouvelle donne", c'est mieux. UF, à la mode Macron...d'autres aussi. Pathétique franglish à tous les étages

Posté le 10 septembre 2018 à 23h54
CH56 a écrit
Freedor a écrit CH56 a écrit Nous en avions déjà parlé. Il faut lire le doc, c'est plus simple. https://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/consult-attributions-900MHz_1800MHz_2-1GHz-050418.pdf Concernant les sites prévus sans 700, je peux vous en lister, mais ce serait fastidieux. Je parle bien de sites prévus en plein milieu de villes déjà équipées. Ce qui est peut-être provisoire, mais gênant. J'ai lu le doc et les obligations vont avec les licences, avec un calendrier pas vraiment fixé pour le moment. Donc Free mobile est largement dans les clous... Pour la 700, vous parlez de sites prévus mais vous n'êtes pas allé voir sur place. Et pour cause, c'est généralement impossible en ville... Bref, oubliez les déclarations ANFR, ça ne vous renseigne aucunement sur ce que Free mobile installe sur le site. Allez plutôt chercher les DIM et là, vous la verrez votre 700, systématiquement... Bonsoir Freedor J'ai moi aussi relu le doc, du coup, car la mémoire que j'en avais est subjective et j'avoue en relisant que ce n'est pas dit si brutalement. Néanmoins, la procédure de candidature est lancée, les obligations bien que progressives débutent dès cette année. Il reste du temps, je vous l'accorde, mais il y a des petites phrases qui laissent penser qu'il faudra avoir donné quelques gages que les engagements sont réalistes lors du dépôt prochain des candidatures. Je comprends votre attachement à Free, je m'intéresse aussi à cet opérateur, mais le critiquer quand il y a lieu contribue à le faire réagir, du moins j'espère. Je critique certains points tout en gardant un œil, d'autres sont déjà partis provisoirement avec le risque de ne pas revenir. Les avancées sont réelles, ça n'empêche pas qu'il y a des manques et j'espère que la mise en place des nouvelles directions aura quelques effets correctifs. Je sais aussi car nous en avons parlé que vous n'estimez pas beaucoup la valeur des états ANFR, pourtant ils se basent sur les déclarations Comsis des opérateurs. Concernant les DIM, non, je n'y vais pas c'est vrai, je regarde quand c'est possible en ligne. Pour les 2 sujets évoqués : Les sites TDF cités sont dispos depuis plus de 2 ans, les 3 opérateurs classiques y sont, Orange depuis 2016, SFR et Bouygues depuis février 2018, Free a prévu de la 1800 seule et n'y est pas encore. Les déclarations non activées "date non reçues" répertoriées par l'ANFR ne comportent pas toujours la 700 même en zone éligible, vous pensez que ces déclarations sont différentes des DIM. Je ne vois pas pourquoi. Celui qui fait la DIM fait aussi la déclaration Comsis. D'autres sites que je connais qui ont été déclarés dans les mêmes zones sans 700 et qui sont maintenant activés sont vérifiables, hélas elles sont conformes à la déclaration.De plus, certains sont sur pylônes IFW-FREE. D'où mon hypothèse de stock tendus sur ce matériel, ou alors une absence inexplicable de moyens ou de volonté de Free. En résumé, je préfèrerais qu'ils fassent à présent sur tout nouveau site éligible 700 + 1800 plutôt que 1800 + 2600, dans l'hypothèse où il faudrait limiter la capacité pour une raison quelconque.

Bonsoir CH56,

Concernant les obligations liées à l'accord (et à la redistribution des fréquences), pour le moment je n'en connais qu'une : la publication des sites à l'arrêt. Et Free mobile ne la respecte pas.

Concernant les sites TDF des LGV, oui il y en a de disponibles depuis plusieurs années, comme ailleurs et cela ne change rien à la question des priorités. Free mobile a un réseau national à construire, ça ne se limite pas aux LGV et si les autres opérateurs se sont positionnés avant sur le pylône, Free mobile doit attendre qu'ils aient terminé d'installer leurs antennes. Concernant la 1800 MHz only sur ces sites, ça ne concerne qu'une partie de ces sites et, d'après ce que j'ai lu sur le forum lafibre.info, c'est du 4x4 MiMo. Free mobile pourra toujours ajouter de la 700 et de la 2600 par la suite.

Concernant la 700, vous faites erreur. Oui elle est bien systématiquement dans les DIM, en zone autorisée, vous n'avez qu'à voir à Paris, où pas mal de 700 n'ont été déclarées à l'ANFR que juste avant l'activation du site, voire après son activation, tout en étant dans le DIM dès le départ. Les choses ont évolué à Paris, concernant la 700. Au départ, Free mobile la déclarait rarement tout de suite, maintenant la 700 est déclarée d'emblée. Depuis peu, en plus de la déclaration d'emblée, la 700 est visiblement également activée d'emblée. En effet, les deux derniers sites que j'ai identifié avaient déjà de la 700 active, auparavant je n'avais vu ça qu'une fois, sur un site qui avait traîné entre l'activation officielle et l'activation réelle. Free mobile commence a vraiment bien gérer le déploiement de la 700, il n'y a pas de soucis à ce faire de ce côté. Et vous trouverez de la 700 dans des DIM concernant des sites situés dans des zones pas encore éligibles, Free mobile met systématiquement la 700, sauf contrainte technique. Parce que, contrairement aux déclarations ANFR, modifier le DIM est assez complexe, il faut demander l'autorisation au bailleur et ça ne se passe pas toujours bien. En plus de ça, Free mobile pré-câble la 700 et ça nécessite que ça soit dans le DIM mais absolument pas dans la déclaration ANFR. La déclaration ANFR concerne juste les autorisations d'émettre et les émissions déclarées actives, vous pouvez installer tout ce que vous voulez sans le déclarer à l'ANFR, tant que vous ne l'activez pas. Je vous invite à chercher des DIM sur internet, on en trouve en dehors de Paris, vous verrez que la 700 est toujours présente. Donc la déclaration ANFR de la 700 dès le début, en fait, on s'en fiche, ça ne change rien à la date d'activation de la 700.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).