Un retour à 3 opérateurs en France sera "inévitable" en 2019 pour le PDG d’Orange

En marge de la présentation des résultats d’Orange pour le premier semestre, Stéphane Richard son PDG est revenu sur l’antienne de la consolidation dans les télécoms. Au vu des investissements à venir, il estime "inévitable" un retour à trois opérateurs mais pas à court terme.

Pour le PDG de l’opérateur historique, la guerre des prix qui est repartie de plus belle depuis le début le l’année pose problème à l’heure où les opérateurs doivent intensifier leurs investissements pour accélérer la couverture 4G, les déploiements de fibre optique et préparer l’arrivée de la 5G. Stéphane Richard avait d’ailleurs déjà dénoncé en juin des "promotions ridicules à des prix qui n’ont aucun sens".

Mais à court terme "la probabilité d’une consolidation en France est faible. La nature et l’histoire des acteurs du marché français rendent peu probable et difficile de trouver une façon de consolider" affirme-t-il avant de poursuivre en expliquant que "la difficulté de la consolidation française, c’est qu’elle requiert un minimum de confiance entre les uns et les autres, qui n’existe pas aujourd’hui."

Par contre à moyen et long termes, soit dès 2019, cette consolidation sera "inévitable" : "Il ne sera pas tenable à long terme de rester à quatre acteurs". S’il a répété qu’Orange ne sera pas au premier plan, l’opérateur historique reste disposé à "faciliter" les choses le cas échéant en reprenant des actifs ou du personnels "nous pouvons apporter une aide décisive" martèle-t-il.

Pour rappel, le gendarme des télécoms n’est plus hostile à une telle opération depuis qu’il a constaté que les investissements étaient au rendez-vous, l’Autorité de la concurrence surveille de près les différents scénarios qui pourraient se dérouler et le patron de Free est sur la même longueur d’onde que Stéphane Richard en affirmant souhaiter "une consolidation, mais il ne faut pas qu’elle se fasse n’importe comment et à n’importe quel prix". Le directeur de l’Agence du Numérique, Antoine Darodes, lui, préfèrerait que les opérateurs se concentrent sur les innovations en termes de services que permet l’arrivée de la fibre...

 

 

Source : Reuters / Le Figaro

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (35)
Afficher les 29 premiers commentaires...
Posté le 28 juillet 2018 à 14h04

faudrait déja avoir la 3G dans certains villages quand vous proposez que du edge Mr Stéphane Richard et internet c'est pour quand? et oui la technologie n'est pas a la porté de tout le monde comme vous n’entes pas propriétaire d'orange a contrario de vos concurrents qui eux le son alors un homme de paille qui donne des leçons et son avis devrait cultiver des navets 

Posté le 29 juillet 2018 à 10h04

Compliqué, en Suisse, on ne connait que trop bien les cartels du télécom et on le paie cher...

Posté le 29 juillet 2018 à 12h46

SFR LE PREMIER À PARTIR ENSUITE BOUYGUES FREE EST ORANGE QUI TRAVAILLE ENSEMBLE EUX VONT DEVENIR UN SEUL OPÉRATEUR C'EST LE SEUL OPÉRATEUR FREE QUI FAIT BASCULER C'EST CLIENTS EN 3G ORANGE DANS UNE ZONE SANS RÉSEAU FREE

Posté le 31 juillet 2018 à 08h37

Moi, je vois bien l'ôRage prendre l'eau....

SFR et Bouygues sont déjà mort-vivants.

Posté le 31 juillet 2018 à 13h30

Il se fout de qui?

Orange, c'est déjà 1,5 Mds sur le dos des autres opérateurs sans rien faire sur la boucle locale. A cela, il détient plus de 50% des parts de marchés sur des offres à tarif élevé. Il lui faut quoi de plus? 

Les autres opérateurs doivent investir en payant les sommes astronomiques pour la boucle locale.

Posté le 28 août 2018 à 15h13
Titoune 68 a écrit
ouaimaibon a écrit 4  opérateurs pouvaient être bien pour tirer les prx vers le bas. Aujourd'hui la guerre des prix devient presque absurde et plus d'investissements ( moins que prévu) Donc sur le fond il n'a pas tord.  Reste à savoir qui va casser la gueule en premier Effectivement, vendre des abonnements à 99 cts ne permet certainement pas d’investir dans le réseau. Free à lancé cela, évidemment pour le plus grand bonheur de certains, mais voilà aujourd’hui il se retrouve avec un réseau qui ne tient toujours pas la route. 

Je te rejoins totalement... J'étais parti de B&You pour l'offre Free sur vente privée, et je regrette amèrement. Je ne payais qu'1€ certes, mais j'en ai plus que marre de me retrouver parfois avec un débit internet misérable, à ne pas pouvoir ouvrir la moindre page internet quand les autres y arrivent sans problème. Dès qu'on se retrouve en itinérance sur une antenne Orange, c'est la cata (annoncée d'ailleurs). La 4G de Free n'est pas encore suffisamment déployée, et c'est pas avec des forfaits avec 1€ qu'ils vont effectivement avoir les sous !

Ce matin, je viens de retourner chez B&You avec une offre 5€ à vie, ça m'évitera aussi de changer chaque année ! Et avec eux, je n'ai jamais été déçu, le débit est plus que correct, même si le meilleur est chez Orange. Sauf que les prix sont justement bien plus élevé, d'autant que je ne peux pas profiter des offres Sosh étant client Orange.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).