5G : Bouygues, Orange et SFR se battent à coups de communication bien huilée et de tests, Free n’est pas pressé

Les coups de com des opérateurs battent son plein sur la 5G actuellement même si celle-ci ne sera commercialisée en France qu’en 2020. Bouygues Telecom, Orange et SFR ne veulent surtout pas manquer le rendez-vous et rêvent de prendre le leadership sur cette technologie.

Si Bouygues Telecom a relancé le bal hier matin, en réalisant un test public de la 5G à Bordeaux, « le premier réalisé dans les conditions du réel » d’après l’opérateur, Orange a de son côté canardé dans la foulée un communiqué informant d’une nouvelle autorisation de l’Arcep lui permettant de tester la 5G de bout en bout dans une nouvelle ville en plus de Lille et Douais, à savoir Marseille. Et comme le dit l’adage « jamais deux sans trois », SFR s’est également joint dans la journée à la valse des stratégies de communication autour cette nouvelle technologie en indiquant avoir lui aussi reçu le feu vert du régulateur pour poursuivre ses tests dans deux nouvelles villes : Toulouse et Nantes. Tout comme Bouygues, l’opérateur au carré rouge estime avoir lui aussi mené la première expérimentation 5G en situation réelle, c’était le 23 mai dernier avec Huawei mais celle-ci a pris place au cœur de son laboratoire de tests. SFR se prépare d’ailleurs à équiper ses premières villes en 2019, avant le lancement commercial prévu en 2020.

De son côté, Free se montre pour le moment moins dynamique que ses concurrents voire en retrait même s’il a réalisé une expérimentation technique dans le cadre de la mise en œuvre d’un prototype 5G à Paris au sein de son siège social en octobre dernier. Interrogé sur la future commercialisation de cette technologie lors de la convention Free, le nouveau directeur général d’Iliad Thomas Reynaud a déclaré que Free «y croît mais pour les abonnés ce ne sera pas avant 2020-2021». Et Xavier Niel d’ajouter que « comme tout le monde on veut le faire mais le sujet c’est d’avoir le spectre et les fréquences nécessaires.» L’opérateur souhaite donc attendre le lancement de la procédure d’attribution des fréquences 5G, prévue en 2020.

A noter que rien «n’empêchera les opérateurs d’ouvrir leur réseau 5G au grand public sur leurs sites pilotes dès l’année prochaine », a assuré Sébastien Soriano, président de l’Arcep, il y a trois mois.

A ce propos, Orange mènera ses tests sur 30 sites à Lille et 48 autres à Douai sur la bande 3600 - 3700 MHz. L’autorisation est attribuée pour un an, à partir du 1er juin 2018 et jusqu’au 1er juin 2019. De ce fait et sans trop se mouiller, les habitants de ces villes seront donc parmi les premiers à pouvoir jouir de la 5G en France et ce à partir de 2019. Les tests se transformeront sans doute donc en offres commerciales. Bouygues Telecom est quant à lui autorisé à expérimenter cette technologie à Bordeaux (deux sites) et à Mérignac (un site).

A noter enfin que la 5G est passée à la vitesse supérieure et a franchi une nouvelle étape le 18 juin dernier. La 3GPP (3rd Generation Partnership Project), comprendre ici la coopération entre organismes de standardisation en télécommunications a adopté un ensemble de normes et a mis au point le tant attendu protocole technique «stand alone » (autonome) qui va permettre l’utilisation de la 5G industriellement pour la première fois. La 5G n’est désormais plus exploitable sur un réseau 4G et devient autonome. « La 5G “stand alone” ne fait pas qu’augmenter de façon drastique la vitesse et la capacité du très haut débit mobile, elle va aussi permettre à des industries, hors des télécoms, de révolutionner leurs écosystèmes », s’est félicité Balazs Bertényi, l’un des présidents du 3GPP.

 
 
 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (21)
Afficher les 15 premiers commentaires...
Posté le 04 juillet 2018 à 21h27
cocobelluss a écrit
Pourquoi FREE n'est pas pressé ? Tout simplement une question d'argent surtout en ce moment la société n'est pas en forme ! Si la V7 ne réussit pas son lancement, cela semble compromis pour Free à court terme !

J'suis pas certain qu'ils soient si peu pressés que ça.

Mais de toute façon il n'est pas possible d'aller plus vite que la régulation, le reste c'est surtout de la com' (ce que Free n'a jamais fait comme les autres trop en avance).

De toute façon ce que Free a de mieux à faire pour préparer l'arrivée de la 5G, c'est obtenir plus de supports sur ses réseaux 3/4G pour accueillir plus tard également des antennes 5G.

Posté le 04 juillet 2018 à 22h20

Déjà si on pouvait avoir un vrai réseau 3G sans itinérance merdique ça serait une révolution donc la 5G j’espere que Free ne va pas dépenser 1 cent dessus avant longtemps !

Posté le 05 juillet 2018 à 00h19
Martinou a écrit
Tout cela est de l'attrape gogo. De la pure annonce en carton car une question n'est jamais posée : combien cela coûte réellement et qui est prêt à mettre 100€ par mois pour la 5G ?

Tout à fait,

La 5G n'existera pleinement à 4 ans d'ici que sur quelques sites, donc inutile, la déployer à grande échelle coûtera une fortune aux opérateurs et ça ne se fera jamais que dans les démos des boutiques, car personne ne voudra payer pour bien peu de services en plus de la 4G et des réseaux wifi.

Sauf si ils arrivent à interdire le wifi pour passer les utilisateurs en 5G, mais ça va être difficile à faire avaler.

Posté le 05 juillet 2018 à 06h24

J'ai hate de voir les antennes 5G de Bouygues relayées par leurs Faisceaux Hertziens.

Posté le 05 juillet 2018 à 10h46
simade a écrit
Déjà si on pouvait avoir un vrai réseau 3G sans itinérance merdique ça serait une révolution donc la 5G j’espere que Free ne va pas dépenser 1 cent dessus avant longtemps !

Exactement +1

Posté le 05 juillet 2018 à 11h10
cocobelluss a écrit
Pourquoi FREE n'est pas pressé ? Tout simplement une question d'argent surtout en ce moment la société n'est pas en forme ! Si la V7 ne réussit pas son lancement, cela semble compromis pour Free à court terme !

la V7 sera un flop. Les box propriétaire opérateur qui n'évoluent que tous les 5 à 10ans, c'est voué à disparaitre. Maintenant il y a une offre grandpublique qui évolue d'année en anné. la V7 est prévue pour durer 10ans, mais dans 3ans, elle sera incapable de faire de la 8K ni de faire de la 5g ou du wifi-zzz.

Par le passé, il n'y avait pas d'offre et les opérateurs n'avaient pas d'autre moyen que de créer ou sous traiter une box triple ou quadruple play. C'est fini; qu'on s le dise, le marché du fix va ressemble au marché du mobile. Tu aura une prise et un abonnement et pour en profiter tu louera ou achetera le matériel qui te convient le mieux et que tu renouvellera quand les innovations te sembleront intéressante à avoir. Comme pour les smartphones.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).