La France se félicite de l’accord européen sur le futur Code des communications électroniques

A l’occasion du Conseil télécom du 8 juin 2018, la Commission européenne a présenté les termes de l’accord politique auquel sont parvenus les co-législateurs européens le 5 juin dernier un an et demi après le début des négociations sur la proposition de directive établissant un Code européen des communications électroniques, présentée le 14 septembre 2016 par la Commission européenne.

Delphine Gény-Stephann et Mounir Mahjoubi, respectivement secrétaire d’état auprès du Ministre de l’Economie et des Finances et secrétaire d’état chargé du numérique se sont félicités dans un communiqué de cet accord qui prévoit d’encourager l’investissement dans le très haut débit et un certain nombre d’avancées pour le consommateur. Ce nouveau cadre consolide ainsi, à un moment clé du déploiement des réseaux à très haute capacité sur le territoire français, les objectifs ambitieux du gouvernement de donner à tous les citoyens un accès à du bon haut débit d’ici 2020 et à du très haut débit d’ici 2022, déclarent-ils.

Sur le fixe, le gouvernement ne peut que se féliciter des mesures accompagnant le déploiement de la fibre optique dans les zones denses et dans les zones rurales du territoire puisqu’elles s’inspirent largement du modèle français de régulation, en particulier le déploiement de réseaux mutualisés de fibre optique, qui permettent d’accélérer l’accès des consommateurs au très haut débit. Sur le mobile, la synchronisation des calendriers d’attribution de ces bandes va accélérer le déploiement de la 5G en améliorant la prévisibilité pour les opérateurs des investissements à réaliser.

Côté consommateur, le gouvernement salue le texte qui impose aux gouvernements la création d’un dispositif d’alerte des populations, qui permettra aux citoyens d’être informés, via leur téléphone portable, de catastrophes et d’urgences imminentes ou en cours ainsi que le plafonnement du prix des appels et SMS au sein de l’Union.

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (7)
Posté le 13 juin 2018 à 12h25

Tout ça sans SFR et sans stock de fibre optique...Ils sont forts hein ??

Posté le 13 juin 2018 à 12h39
choserge a écrit
Tout ça sans SFR et sans stock de fibre optique...Ils sont forts hein ??

Pourquoi sans SFR? La boite tourne bien, donc ya pas de raison que le cash dispo pour investir diminue (sauf si dividendes).

Posté le 13 juin 2018 à 12h57

Eh bien moi je me félicite de penser que l'installation de la fibre n'avance pas vite !

Posté le 13 juin 2018 à 21h12

la France évidement ne fabrique pas de fibre 

Posté le 14 juin 2018 à 10h06
petrus55 a écrit
la France évidement ne fabrique pas de fibre 
Ben non il y a apparemment 2 fabricants hexagonaux, mais 1 seul fabricant hexagonal de "formes", barres de verre de très haute précision utilisées par les fabricants de fibre. Et il semble que ce soit là que cela coince! Car les investissements sont très lourds en regard de la taille de la boîte. Et  vu les promesses des politiques sur le sujet depuis pas mal d'années et non tenues, les dirigeants des boîtes en question ne voulant pas aller dans le mur (bien "aidés" par leurs banques), sont restés très attentistes avec le nouveau plan... Et là, pas de pot, c'était le bon! Si l'on rajoute à cela les besoins de l'Empire du Matin Calme, pas où peu de solution de repli !

Premium

taduarial
Envoyer message
 
10744 points
Posté le 14 juin 2018 à 12h26

belle photo de nos bureaucrates "lobbytisés", ah non, ils se cachent.

Posté le 17 juin 2018 à 22h34

Une arène d'escrocs.... frown

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).