Free "déroge à pas mal de dogmes" récemment mais il était temps de changer de stratégie selon des analystes

 

Une semaine riche en événements, placée sous le signe du changement. Alignement sur la concurrence avec une nouvelle politique tarifaire sur le fixe, symbolisée par des promotions inédites la première année et une augmentation significative des prix ensuite, surprenant achat de droits de diffusion de la Ligue 1 de football, bref, en quelques jours, Free a modifié largement son orientation. Objectif, recruter de nouveaux clients. Tour de table des analystes.

Après avoir réorganisé récemment sa direction, Free entame un nouveau chapitre en infléchissant sa stratégie. « En très peu de temps, Free déroge à pas mal de dogmes, mais on leur reprocherait de s’entêter sur une stratégie qui semble aujourd’hui montrer ses limites », a réagi Philippe Pestanes, expert télécoms et médias au sein du cabinet Wavestone. Au sujet des nouvelles offres Freebox, le choix du mimétisme concurrentiel n’est pas surprenant aux yeux d’un analyste parisien du secteur resté anonyme, « c’est un groupe dont la croissance a ralenti, et qui doit changer pour adopter une stratégie qui ressemble beaucoup plus à celles de ses concurrents, celle d’un opérateur mature et pas d’un nouvel entrant ». Et d’ajouter « leur stratégie d’offre simple a très bien marché » jusqu’à présent « mais quand on a plus de 20% de part de marché, une offre simple ne suffit plus ». Pour rappel, Free a perdu 19 000 abonnés sur le fixe au premier trimestre 2018, le revenu moyen par abonné ayant baissé de 1,60 euros.

 S’agissant de la multiplication constatée des promotions de l’opérateur en dehors des ventes privées, celle-ci devrait permettre à Free « de tenir ses volumes » de vente « jusqu’en septembre » et le lancement de la V7, souligne Sylvain Chevallier, associé chez BearingPoint. Enfin, en raflant le lot 6 lors de l’attribution des droits TV de la Ligue 1 (2020-2024), à savoir les meilleurs moments en quasi-direct et un magazine (VOD), Philippe Pestanes du cabinet Wavestone suppose que Free n’ira pas forcément plus loin dans l’achat de contenus et « restera sur un positionnement raisonné ». Avec cet achat, l’opérateur de Xavier Niel souhaite peut être seulement définir de nouveaux services numériques et reconquérir certains technophiles.

Source : AFP

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (66)
Afficher les 60 premiers commentaires...
Posté le 04 juin 2018 à 17h21

Les profils et les attentes des Freenautes sont divers et variés...

Il y a les geek qui vous expliqueront savamment que leur:

" routeur et le player est éteint depuis plus de deux ans remplacé par une ATV4 puis plus récemment par une ATV5. Pour rien au monde je ne reviendrais en arrière.le Start over, Infuse Pro, les applis synchronisées entre les 2 ATV, le HDMI-CEC qui marche nickel sur LG et Hisens...." ouf !cool

Il y a les accrocs à la télé: sport, new, Netflix, chaines zen et autres niaiseries pour vous vider le cerveaucry ..

et puis il y a les gens comme moi qui se foutent de la télé, n'y connaissent rien à la technologie et qui veulent simplement surfer sur le net le plus rapidement , téléphoner le temps qu' ils veulent (au moins en France)

et pour le moins cher possible !!embarassed


ABP
Envoyer message
 
357 points
Posté le 04 juin 2018 à 17h23

Je suis en cours de raccordement chez Orange pour la fibre. Normalement, Free devrait bientôt arriver (ZMD) mais avec cette nouvelle politique commerciale, je doit dire que j'envisage sérieusement de passer pour de bon chez Orange s'ils donnent satisfaction.

Free n'aura que ce qu'il mérite si tout le monde part après ce changement de stratégie. Et ceux qui se font avoir par ce genre de politique commerciale sont des imbéciles, les mêmes qui se font avoir par les politiciens.

Que le monde serait beau sans ces gogos!

Posté le 04 juin 2018 à 17h28
alextub a écrit
Le marché réclame, à juste titre, de la croissance. il n'y aura jamais plus que deux modèles de croissance dans les Telco: -Croissance horizontale: extension géographique en cours en Europe et projet 2018... -Croissance verticale: contenus médias avec Mediawan, presse, chaine TV et radio (NRJ group, Lagardère...).

Faux, ce sont les goinfres qui réclament de la croissance. Mais une simple réflexion sur tout cela suffit à comprendre que l'on ne peut pas augmenter à l'infini les revenus d'une activité. Ce qui se caractérise par la succession de période d'embellie et de crises caractéristiques du système capitaliste.

On n'a nullement besoin de croissance pour qu'une entreprise fonctionne correctement. Il suffit juste qu'elle soit gérée correctement. La croissance n'est que l'exigence des exploiteurs.

Premium

Fyl30
Envoyer message
 
260 points
Posté le 04 juin 2018 à 17h38
patrickb72 a écrit
Fyl30 a écrit Même "TOUT" gratuit, on trouverait encore des personnes pour râler. Niel est un homme d'affaires pas un philanthrope alors... Vous n'êtes pas content ? la concurrence de trente ans vous tends les bras... Mais c'est ce que l'on fait

Alors pourquoi venir râler, puisque ça ne te concerne plus ??? Et ça c'est un des plus gros mystère jamais élucidé, les gens qui ne sont pas (plus) concernés et qui viennent râler... Ah ça y est,  je sais.... râler c'est gratuit !

Posté le 04 juin 2018 à 21h51
Rolandin a écrit
richet a écrit je pense le contraire Free perd beaucoup de son intérêt avec cette nouvelle stratégie commerciale et je crois qu'ils vont perdre encore plus de clients. La stratégie des débuts était plus novatrice et efficace.
+1

 oui tu a raison , mais la concurrence c est adapté depuis le début et son devenue très agressive (bouygues) sur les prix et promos  free n'a plus l exclusivité et se lancer sur 2 fronts en même temps en France en partant de zéro c est pas facile aussi faut le reconnaître nous sommes les conseilleur mais pas les payeurs (en millions)

Posté le 05 juin 2018 à 00h04

Vous êtes dans l'erreur absolue

Deux des Freebox actuelles au moins vont disparaître. Ce qui se passe aujourd'hui n'est qu'une étape avant le grand chamboulement avec de vraies nouvelles technologies embarquées indépendantes avec un os maison et des applications Maid in "École 42". Ça vas faire mal d'être partit ailleurs, juste pour des prix promotionnels et limités dans le temps sur des produits voués à disparaître.


Comme dirais l'autre, il est urgent d'attendre car dans 12 mois l'offre Fibre sera au rendez-vous chez Free.

Personne ne sais aujourd'hui ce ce qui sera demain ou dans un an. Moi je suis extrêmement confiant

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).