Des syndicats s’opposent à la vente d’un centre de contact de Free et saisissent la justice

La justice va devoir se prononcer sur le projet de cession à Comdata par Iliad d’un de ses centres de contacts situé à Colombes, Mobipel (dont Cash investigation s’était fait l’écho des relations conflictuelles avec la direction).

Le tribunal de grande instance de Nanterre a été saisi par le Comité d’établissement de la société Mobipel, le syndicat SUD TELECOM et la fédération nationale des personnels des sociétés d’études, de conseil et de prévention CGT qui assignent en référé Mobipel et MCRA (la société chargée de la gestion des centre de contacts chez Free).

L’objet de cette requête est de bloquer le processus de cession de la société “que le Tribunal se reservera le droit de liquider” en demandant l’interdiction pour MCRA et Mobipel de mettre en oeuvre ce projet ainsi que d’obliger MCRA et Mobipel “à informer et consulter le comité d’établissement sur les orientations stratégiques de l’entreprise” peut-on lire dans la requête que nous avons pu consulter.

L’audience est programmée pour le 16 mai prochain à 14h.

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (29)
Afficher les 23 premiers commentaires...
Posté le 12 mai 2018 à 12h53
J-Loo a écrit
ouaimaibon a écrit Pour info, tu peux défendre tous les salariés que tu veux, mais quand il s'agit d'aller, un peu plus loin, toi le défendant, tu te retrouves somme un con, parce que le salarié/agent se rétracte...  Pas sûr de comprendre ton message. Ce qui est certain, c'est que dans les pays où les contrats sont négociés par les syndicats (ex. l'Allemagne, les États-Unis), tout le monde est syndiqué, les syndicats sont très puissants, et les niveaux de rémunérations sont bien plus élevés qu'en France.

Ce que je veux dire , et j'ai à maintes reprises l'expérience, tu défends un salarié ou agent(public) et dés qu'il s'agit d'aller plus loin qu'une négociation voir même lors de la négociation, bizarrement toi le représentant du personnel tu te retrouves comme un con parce que le salarié /agent va raconter que tout va bien.

Posté le 12 mai 2018 à 12h56

J'ajoute que beaucoup de représentant du personnel ne sont pas rémunérés pas les syndicats et beaucoup ne posent pas d'heures syndicales.

Posté le 12 mai 2018 à 13h40

Les syndicats ont deux problèmes qui les affaiblissent à la longue:

1) Nous sommes un des rares pays ou les syndicats vivent des prébendes publiques et pas de l'argent des cotisations, d’où une déconnection totale avec leur base réelle.

2) Il n'y a pas besoin d’être syndiqué pour bénéficier des mesures obtenues.

Posté le 12 mai 2018 à 13h47

Ils vont tous être remplacé par la futur AI de Google...Aujourd'hui elle sait prendre des RDV chez le coupe tif et demain, saura dépanner les clients sur tous les problèmes de BOX par un "Débrancher la prise de courant de la box et rebrancher la prise de courant la box pour vérifier si ça fonctionne mieux, je reste au téléphone le temps de votre manipulation..."

Vive le progrès!

Posté le 13 mai 2018 à 11h04
PL99 a écrit
Les syndicats ont deux problèmes qui les affaiblissent à la longue: 1) Nous sommes un des rares pays ou les syndicats vivent des prébendes publiques et pas de l'argent des cotisations, d’où une déconnection totale avec leur base réelle. 2) Il n'y a pas besoin d’être syndiqué pour bénéficier des mesures obtenues.
Tout à fait d'accord. Mais on vit hélas l'histoire du syndicalisme hexagonal, qui n'en a jamais été un. Pourquoi? Parce ce que les politiques, à l'origine ont eu peur du corporatisme, et ont interdit lors de la création des syndicats ce corporatisme.
Résultat: On a des "trucs" fourre-tout, qui ont été totalement noyautés par les partis de gauche et sont devenus le relais d'idéologies marxistes-léninistes, ces dernières "oubliant", comme toutes les idéologies le principal: "l'Humain"!.
Vis à vis des "métiers" qu'ils étaient censés défendre, cela a été et est toujours une catastrophe. Un des rares syndicats issus de la gauche qui a "compris" ce que devait être un syndicat, se rapproche de la structuration et du mode d'action des syndicats d'outre Rhin est la CFDT...
Pour les "trucs" CGT et SUD, c'est toujours l'extrême gauche du 19ème siècle qui commande. Et la seule alternative est soit leur disparition, soit la révolution. Comme ils n'ont pas compris que la 2ème solution était devenue impossible, car nous sommes sur la planète Terre, et nous dépendons de tous ceux qui l'habitent, ils ne peuvent que disparaître, tels des dinosaures...

Posté le 13 mai 2018 à 14h26
franki06 a écrit
il faudrait savoir, free est un mauvais patron ou pas... si oui, comme le laissait penser Cash investigation, pourquoi raler, changer un mauvais employeur ne pourra qu'etre mieux, non? 

C'est exactement ce que je me suis dis. Si s'était l'enfer de bosser chez Free, pourquoi ils refusent d'être cédés à une autre boite ? Ces syndicats jouent un jeu trouble, et surtout joue avec les salariés. Mais ils s'en foutent de faire couler les entreprises, comme à Air France. Tant pis pour les pauvres salariés.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).