Cambridge Analytica/Facebook : le scandale concernerait davantage d’utilisateurs

L’affaire concernant Facebook et Cambridge Analytica refait surface. Une première estimation de 50 millions de victimes avait été donnée par le New York Times. Par la suite, le réseau social s’est exprimé officiellement et a déclaré que, pas moins de 87 millions de comptes auraient été impactés par le scandale Cambridge Analytica.

Cependant, mardi 17 avril, une ancienne cadre de Cambridge Analytica, questionnée par les députés britanniques, confirme que le nombre de comptes utilisateurs dont les informations ont été utilisées illégalement « est probablement largement supérieur à 87 millions ».

Un test de personnalité destiné au grand public a été utilisé par 270 000 personnes en 2014. Afin d’effectuer ce test, les participants devaient permettre à l’application d’accéder à leurs données personnelles sur le réseau social. Les règles de confidentialité de Facebook n’étaient pas les même que les nouvelles, qui ont été mises en place récemment. De ce fait, l’éditeur de l’application pouvait se permettre de collecter les données personnelles des amis des utilisateurs de l’application. Ces informations ont été envoyées à Cambridge Analytica.

D’après Brittany Kaiser, l’ancienne cadre de Cambridge Analytica, plusieurs tests de ce genre ont été conçus dans le but de collecter des données. « Un large éventail de questionnaires mis au point par Cambridge Analytica ou ses partenaires, souvent liés à Facebook » déclare-t-elle. Mais Brittany Kaiser admet qu’elle n’a pas connaissance des détails de ces questionnaires et qu’elle ne sait pas non plus de quelle manière les données ont pu être exploitées.

Lorsque Mark Zuckerberg s’est exprimé au sujet de cette affaire, il avait déclaré qu’il était possible que plus de données aient été utilisées, annonçant également que des enquêtes étaient en cours. Facebook est actuellement à la recherche de questionnaires viraux présents sur son réseau social, surtout ceux développés spécialement dans le but de subtiliser les données personnelles des utilisateurs.

Source : bfmtv

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (3)
Posté le 18 avril 2018 à 20h48 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Quand je vois le nombre de crétins qui font des tests genre "à quoi ressembleras-tu dans 20 ans", "additionne et multiplie des bananes et des fraises" etc et qui s'imaginent que des boites développent ces trucs que pour le fun...
J'ai abdiqué depuis longtemps à les avertir.
Sans compter que pratiquement l'ensemble des sites on un bouton "j'aime" (javascript qui permet sans rien faire de connaitre l'intérêt d'une personne sur un sujet, une actu (adresse IP) croisée plus tard avec un compte bien renseigné...)
M'est avis que c'est l'ensemble des utilisateurs FB qui on été pistés.

Posté le 18 avril 2018 à 22h52 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Pffff, Fesse BOUC !? Un réseau anti-social devenu "has been"...et qui ne sert qu'au personnes qui sont en mal de reconnaissance : le narcissisme porté à son paroxysme ! surprised

Posté le 19 avril 2018 à 08h11 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Facebook est actuellement à la recherche de questionnaires viraux ???

Maintenant ce ne va pas être de la faute de Facebook !!! Les autres entreprises tirent partie des conditions générales de Facebook bien trop laxiste que tous les clampins acceptent en l'utilisant !!!!

Mais quand je vois ce que les gens étalent sur Facebook, je ne comprend pas les réactions négatives !!!

Facebook c'est comme laisser la porte de sa maison ouverte ou avoir des murs transparents !!! ou encore se rassurer d'avoir 3000 "amis" !!

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).