L’acquisition de l’opérateur Eir par Xavier Niel et Iliad est désormais finalisée, place à une nouvelle direction

 

La prise de participation majoritaire de Xavier Niel via sa holding NJJ et d’Iliad dans l’opérateur historique Eir est désormais finalisée, a rapporté hier la presse irlandaise. Eir change par la même occasion de direction et dévoile ses objectifs.

C’est désormais acté, NJJ s’empare comme prévu de 32,9% du capital de l’opérateur et Iliad, 31,6% soit 64,5% à eux deux. L’opération s’élève au total à 650 millions d’euros. Le mois dernier, la Commission européenne a d’ailleurs approuvé le rachat de Eir par le consortium avant que le processus d’approbation réglementaire au niveau national suive son cours et ne se parachève quasiment quatre mois après l’annonce de l’acquisition.

Eir a également annoncé la nomination d’un nouveau conseil d’administration, d’un nouveau chef de la direction et d’un directeur des finances qui travailleront avec une nouvelle équipe. La directrice générale, Carolan Lennon, qui succède à Richard Moat, a d’ailleurs déclaré « attendre avec impatience de gérer la prochaine phase de développement de Eir" et a confié que la nouvelle équipe possède une «connaissance approfondie de l’industrie et de l’expérience du marché». L’objectif est à présent de construire «le meilleur réseau fixe et mobile en Irlande, offrir des produits de la plus haute qualité et offrir un service de premier ordre à la clientèle irlandaise».

Evalué à près de 3,5 milliards d’euros pour environ 2 millions d’abonnés, Eir a une dette estimée à 2,3 milliards d’euros et commence à se redresser avec une hausse constante de ses revenus depuis près d’un an. Troisième opérateur mobile du pays avec 18% de part de marché, il est leader à la fois dans le haut débit fixe (32% de part de marché) et dans le wholesale, il dispose également du plus grand réseau de fibre optique en Irlande.

Pour rappel, c’est par le biais d’une nouvelle holding baptisée «Toohil Telecom» créée le 27 novembre dernier en Irlande que Xavier Niel et Iliad prennent le contrôle de l’opérateur historique irlandais. A ce propos, la Commission européenne a reçu une notification le 8 janvier dernier de ce projet de concentration par «lequel l’entreprise Toohil Telecom Holdings , contrôlée en dernier ressort par Monsieur Xavier Niel , acquiert le contrôle de l’ensemble de Eircom Holdco (« Eircom », Luxembourg), par achat d’actions.»

 

 

Source :Independent

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (12)
Posté le 10 avril 2018 à 15h43

Pourtant l'action illiad ne fait que chuté malgré cette nouvelle ...

Posté le 10 avril 2018 à 16h02

Un petit inventaire des différents achats de NJJ un de ces jours? Entre Monaco, Salt, Tigo en Afrique, Eir etc, il serait intéressant de voir le nombre de participations dans les télécoms de Niel via ses différentes holdings.

Posté le 10 avril 2018 à 16h07
MohaFree a écrit
Pourtant l'action illiad ne fait que chuté malgré cette nouvelle ...

Les acquisitions de ce genre ne font que rarement monter une action. Iliad a dépensé 300M€ et on ne sait pas pour l'instant ce que ça va lui rapporter.

On le voit bien: depuis qu'Iliad se diversifie, ils portent moins d'intérêt au marché principal qui est la France métropolitaine. 

Les diversifications comptent notamment:

- le mobile (depuis son arrivée, le développement du fixe est à l'arrêt car son cash sert à financer les autres projets)

- les DOM

- l'Italie

- Eir

Depuis l'arrivée du mobile, il n'y a pas eu d'annonce majeure en France (la mini 4K a juste permis de rattraper son retard sur la concurrence des Box petites pas chères). Il y a eu des mini-évolutions sur le forfait mobile comme les SMS illimités pour le 2€, les pays inclus en roaming, les 100Go, la pose d'antennes. Mais en soi rien de révolutionnaire, juste des évolutions tranquilles.


gdnico
Envoyer message
 
1598 points
Posté le 10 avril 2018 à 16h44
MohaFree a écrit
Pourtant l'action illiad ne fait que chuté malgré cette nouvelle ...

Illiad verse très peu de dividende...

Posté le 10 avril 2018 à 18h37
jinge333 a écrit
MohaFree a écrit Pourtant l'action illiad ne fait que chuté malgré cette nouvelle ... Les acquisitions de ce genre ne font que rarement monter une action. Iliad a dépensé 300M€ et on ne sait pas pour l'instant ce que ça va lui rapporter.ADVERTISEMENT On le voit bien: depuis qu'Iliad se diversifie, ils portent moins d'intérêt au marché principal qui est la France métropolitaine.  Les diversifications comptent notamment: - le mobile (depuis son arrivée, le développement du fixe est à l'arrêt car son cash sert à financer les autres projets) - les DOM - l'Italie - Eir Depuis l'arrivée du mobile, il n'y a pas eu d'annonce majeure en France (la mini 4K a juste permis de rattraper son retard sur la concurrence des Box petites pas chères). Il y a eu des mini-évolutions sur le forfait mobile comme les SMS illimités pour le 2€, les pays inclus en roaming, les 100Go, la pose d'antennes. Mais en soi rien de révolutionnaire, juste des évolutions tranquilles.

L'illimité 4G...

Posté le 10 avril 2018 à 20h07
gdnico a écrit
MohaFree a écrit Pourtant l'action illiad ne fait que chuté malgré cette nouvelle ... Illiad verse très peu de dividende...

Donc les actionnaires se basent sur les perspectives de croissance, qui actuellement sont faibles. Dans le cas d'Iliad, la valorisation n'est pas liée aux dividendes effectivement.

Posté le 10 avril 2018 à 20h09

Ça sent la fin pour free aucune évolution..... Bientôt à vendre

Posté le 11 avril 2018 à 00h43

Bonsoir,

Hélas trop compliqué pour moi...Je veux juste du haut débit à ma maison...Juste pour savoir, faut-il acheter des actions Free ??

Posté le 11 avril 2018 à 07h01

Les économistes du café du commerce ...

Posté le 11 avril 2018 à 10h05
jinge333 a écrit
MohaFree a écrit Pourtant l'action illiad ne fait que chuté malgré cette nouvelle ...
Les acquisitions de ce genre ne font que rarement monter une action. Iliad a dépensé 300M€ et on ne sait pas pour l'instant ce que ça va lui rapporter. On le voit bien: depuis qu'Iliad se diversifie, ils portent moins d'intérêt au marché principal qui est la France métropolitaine.  Les diversifications comptent notamment: - le mobile (depuis son arrivée, le développement du fixe est à l'arrêt car son cash sert à financer les autres projets) - les DOM - l'Italie - Eir Depuis l'arrivée du mobile, il n'y a pas eu d'annonce majeure en France (la mini 4K a juste permis de rattraper son retard sur la concurrence des Box petites pas chères). Il y a eu des mini-évolutions sur le forfait mobile comme les SMS illimités pour le 2€, les pays inclus en roaming, les 100Go, la pose d'antennes. Mais en soi rien de révolutionnaire, juste des évolutions tranquilles.

Cela est d'autant plus difficile à intégrer dans "l'equity story" (=la thèse d'investissement) qu'historiquement Iliad a bâti son brillant parcours boursier sur une stratégie d'opérateur alternatif qui bouscule l'opérateur historique. Or, Eir est un opérateur historique, tout le contraire....

Posté le 11 avril 2018 à 10h47
Michael Good a écrit
Cela est d'autant plus difficile à intégrer dans "l'equity story" (=la thèse d'investissement) qu'historiquement Iliad a bâti son brillant parcours boursier sur une stratégie d'opérateur alternatif qui bouscule l'opérateur historique. Or, Eir est un opérateur historique, tout le contraire....

Je connais assez mal les opérateurs Irlandais, mais dans la logique j'aurais plutôt vu une alliance avec 3. En 2009 ils avaient déjà un réseau 3G sans 2G avec plein de data (genre 1Go ou 10Go, énorme pour l'époque comparé aux offres françaises) avec partage de connexion autorisé.

Après mettre sur l'opérateur historique ça veut dire maîtriser le réseau d'accès, ce qui est en général assez lucratif. Une bonne réorganisation de l'opérateur peut en faire un acteur efficace, et du coup très rentable. 

Aucun scrupule à pomper l'argent des Irlandais avec tout ce qu'ils détournent des GAFA et empèchent les autres européens de récolter des taxes... Ils ont été au bord de la faillite à un moment, mais plus maintenant, cependant leur comportement est anti-europe tout en voulant de l'europe car ça apporte beaucoup d'avantages...

Posté le 11 avril 2018 à 11h13
jinge333 a écrit
Michael Good a écrit Cela est d'autant plus difficile à intégrer dans "l'equity story" (=la thèse d'investissement) qu'historiquement Iliad a bâti son brillant parcours boursier sur une stratégie d'opérateur alternatif qui bouscule l'opérateur historique. Or, Eir est un opérateur historique, tout le contraire....
Je connais assez mal les opérateurs Irlandais, mais dans la logique j'aurais plutôt vu une alliance avec 3. En 2009 ils avaient déjà un réseau 3G sans 2G avec plein de data (genre 1Go ou 10Go, énorme pour l'époque comparé aux offres françaises) avec partage de connexion autorisé. Après mettre sur l'opérateur historique ça veut dire maîtriser le réseau d'accès, ce qui est en général assez lucratif. Une bonne réorganisation de l'opérateur peut en faire un acteur efficace, et du coup très rentable.  Aucun scrupule à pomper l'argent des Irlandais avec tout ce qu'ils détournent des GAFA et empèchent les autres européens de récolter des taxes... Ils ont été au bord de la faillite à un moment, mais plus maintenant, cependant leur comportement est anti-europe tout en voulant de l'europe car ça apporte beaucoup d'avantages...

On pourrait aussi rajouter que Xavier Niel (via NJJ) avait fait un investissement très substantiel dans l'opérateur historique qu'est Telecom Italia, et qui a été désastre financier...

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).