Le gendarme des télécoms bientôt chargé de réguler la distribution de la presse ?

 

L’autorité de régulation des télécoms qui avait appelé le gouvernement à élargir son champ d’action en direction des GAFA pourrait être chargée de la régulation de la distribution de la presse après la réforme de la loi Bichet qui organise ce secteur selon La Lettre de l’Expansion.

La régulation de la presse est un sujet sensible pour n’importe quel gouvernement. La récente mésaventure du distributeur Presstalis a poussé le ministère de l’Economie et celui de la Culture à renforcer la régulation dans le secteur pour éviter que ne puisse se reproduire un tel naufrage. Cette nouvelle mission pourrait bien être confiée à l’ARCEP qui verrait son champ d’action s’élargir.

Plusieurs hypothèses pour renforcer le contrôle dans ce secteur grâce à la nouvelle version de la loi Bichet (qui régule la distribution de la presse depuis l’après-guerre et dont la réforme est jugée nécessaire par la ministre de la Culture pour sauver le distributeur Presstalis) sont possibles rapporte la Lettre de l’Expansion.

La première est une fusion des deux instances qui sont censées réguler le secteur mais qui n’ont pas réussi à éviter le naufrage de Presstalis, le Conseil supérieur des messageries (CSMP) et l’Autorité de régulation de la distribution de la presse.

Mais ce serait la deuxième hypothèse que privilégierait le gouvernement : confier la régulation du réseau de distribution de la presse à l’ARCEP qui régule déjà les communications électroniques et les postes. Cela permettrait selon la Lettre de l’Expansion “une régulation à la fois indépendante (éviter les conflits d’intérêts des éditeurs qui sont présent au sein du CSMP) et avec des moyens conséquents”.

Pour rappel, lors de son audition devant la Commission des affaires économiques, Sébastien Soriano, le président de l’ARCEP qui avait affirmé se tenir prêt à élargir son champ d’action en régulant également les grands acteurs d’internet si l’Etat lui en confiait la mission avait par ailleurs souligné le manque de moyens de l’Autorité "Je ne vous cacherai pas une certaine tension au niveau des moyens humains dont dispose l’Arcep".

source : La Lettre de l’Expansion

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (5)
Posté le 09 avril 2018 à 12h28

On a un  problème de fond systématique qui torpille systématiquement toute les réformes dans l'hexagone: Les coûts ne sont jamais pris correctement en compte! Pourquoi? C'est tout simplement dû au mode de fonctionnement législatif / exécutif, qui est complètement bancal!
En effet, pour une immense majorité des lois, on demande à nos trop chers députés de voter des textes dont les modalités d'application, en particulier financières seront pris en compte (ou pas) par l'exécutif, si les décrets d'applications sont publiés!
La seule exception à cette ineptie est le vote d'une loi "organique", telle qu'entre autres les lois de finances...
Le problème est que dans une législature, l'ensemble de lois qui touche peu ou prou aux finances est loin d'être négligeable.
En résumé: Nos honorables élus votent 90% des lois en étant totalement irresponsables, laissant les "emmerdes" à l'exécutif, et le foutoir financier qui s'en suit, l'exécutif laissant de plus en plus la charge "pognon" aux collectivité locale, sans assumer les charges de l'état...
Alors, entre députés irresponsables, énarques déconnectés et gouvernants "bouffés" par des lobbies toujours prêts à "bloquer" des lois "pro-consommateurs", où va-t-on?

Posté le 09 avril 2018 à 18h10

La nouvelle mission de l'ARCEP.... est-ce vraiment son cœur de métier ?

Ils n'avaient peut-être pas assez de boulot, ou alors certains veulent embaucher du monde car il y a du pognon a se faire... surprised

Posté le 09 avril 2018 à 18h44

Si déjà on pouvait arrêter les subventions à la presse !

Posté le 09 avril 2018 à 21h48

"éviter les conflits d’intérêts des éditeurs qui sont présent au sein du CSMP"

Il suffit de virer les éditeurs du CSMP.....

Posté le 10 avril 2018 à 07h28
FrousseTelecom a écrit
Si déjà on pouvait arrêter les subventions à la presse 

Si on arrête les subventions à la Presse, il n'y aura plus de presse ! Seuls les media adossés à de grands groupes pourront survivre.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).